La connaissance de la musique Le marché de la musique Le carrefour de la musique Le coup de coeur musicalitis Le saviez-vous ?
   
     
e
 
La connaissance de la musique
 
Le marché de la musique
 
Le carrefour de la musique
 
Le coup de coeur musicalitis
 
Le saviez vous ?
 
 

Ce site contribue à la CONNAISSANCE DE LA MUSIQUE, en livrant les impressions des artistes qui y participent, et rend compte des rapports que la musique entretient avec d’autres arts, poésie, danse, religion, psycho….

Vous y trouverez une TRES GRANDE DISCOTHEQUE en allant sur  www.musicalitis-ressources.com/musique-menu ; là figurent - à gauche- diverses rubriques que vous pouvez consulter pour écouter les musiques qui s'y trouvent ; et - à droite - les dernières musiques mises en ligne.

Message n°288
Claude Nougaro. Claude Nougaro, né en 1929 à Toulouse en France et mort en 2004 à Paris, est auteur-compositeur-interprète français. Grand amateur de jazz, de musique latine et africaine, jouant des mots avec la langue française, il s'est appliqué tout au long de sa carrière, dans un insolite mariage des genres, à unir chansons françaises et rythmes américains ou exotiques. Parallèlement à ses activités littéraires et musicales, il s'est adonné à la peinture et au dessin. On l’écoute sur YouTube dans une des ses chansons les plus poétiques « Les pas » : https://www.youtube.com/watch?v=yF5vXA7ifBA
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Nougaro

Message n°287
The Alan Parson Project
. Parfois nommé APP, The Alan Parsons Project est un groupe de rock progressif britannique en exercice de 1975 à 1990. Il a été fondé par Eric Woolfson et Alan Parsons. Le point culminant de son succès se situe entre 1982 et 1984, époque à laquelle deux chansons, « Eye in the Sky » (de l'album du même nom, en 1982) et « Don't Answer Me » (de l'album Ammonia Avenue, en 1984) devinrent de grands tubes internationaux. Ecoutons « Eye in the sky » https://www.youtube.com/watch?v=-1IXQ1pKl_Q

Message n°286
Louis Chedid. Chanteur et réalisateur français d'origine libanaise, fils de la romancière Andrée Chedid, Louis Chedid, est né en 1948 à Ismaïlia, ville du Nord-Est de l’Egypte. Il commence à connaître le succès à la fin des années 1960. On l’écoute sur YouTube dans « Anne, ma sœur Anne », enregistré en 1985, titre qui dénonce la montée en puissance de l'extrême droite en France, et évoquant la figure emblématique d’Anne Frank :
Anne, ma sœur Anne, https://www.youtube.com/watch?v=c1OUdn7nbKw
Et dans « Le cha-cha de l’insécurité » :
https://www.youtube.com/watch?v=NvVAA3Ojjzg
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Chedid

Message n°285
The Everly Brothers. Le duo de chanteurs et guitaristes de rock et country music américains, The Everly Brothers connut la célébrité dans les années 1960 et 1970 ; il était formé de deux frères, Don Everly, né en 1937 à Brownie (Kentucky), et Phil Everly, né en 1939 à Chicago (Illinois), et mort en 2014 à Burbank (Californie). On les écoute sur YouTube dans « Bird-dog » :
https://www.youtube.com/watch?v=nWW6JXohTGY
Avant de les écouter dans une de leur plus célèbre chanson « Wake up little susie » :
https://www.youtube.com/watch?v=4X7b2E_Jq-k
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Everly_Brothers

Message n°284
Bill Deraime. De son vrai nom Alain Deraime, Bill Deraime est un chanteur et musicien de blues français, né en 1947 à Senlis (Oise, France)
Sur ma chaine bon marché : https://www.youtube.com/watch?v=8rl43VyGV8g
Faut qu’je me tire ailleurs https://www.youtube.com/watch?v=id7QYYHGaQI
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bill_Deraime

Message n°283
La maison sur le port. Chanson nostalgique, avec le parfum des amours perdus, comme « Le petit bal perdu » de Bourvil, « La maison sur le port » est une chanson triste qu’a rendu célèbre Amalia Rodriguez, qui l’a interprétée aussi bien en français qu’en portugais, et rendue à nouveau célèbre par Sanseverino ; elle commence par ces mots : « Il y avait des chansons, des chansons/ Les hommes venaient y boire et rêver/ Dans la maison sur le port/ Où les filles riaient fort » ; on l’écoute sur YouTube dans différentes versions :
Par Amalia Rodriguez, en français : https://www.youtube.com/watch?v=5wI7Oej_K94
Et en portugais https://www.youtube.com/watch?v=wqMiZ-EaEcI
Par Sanseverino : https://www.youtube.com/watch?v=IZ-W10xqO8I
Et sur DailyMotion par Juliette : http://www.dailymotion.com/video/xsrm8_juliette-la-maison-sur-le-port_music

Message n°282
Bonga Kuenda. De son véritable nom José Adelino Barceló de Carvalho, Bonga Kuenda est un chanteur angolais, percussionniste, né en 1943 à Kipri en Angola,. Bonga naquit dans la province de Bengo, et quitta l'Angola à l'age de 23 ans afin de devenir athlète, devenant le détenteur du record du 400 mètres Portugais (L'Angola était alors une des cinq colonies africaines). Il débuta par ailleurs sa carrière de chanteur à l'âge de 15 ans.
Kuenda https://www.youtube.com/watch?v=connN2YXU_I
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bonga_Kuenda

Message n°281
Billie Holiday. Surnommée Lady Day, et de son vrai nom Eleanora Fagan, Billie Holiday est une chanteuse de blues et de jazz américaine, considérée comme l'une des plus grandes chanteuses que le jazz ait connues. Elle est née à Baltimore en 1915 et décédée à New York en 1959. Avec Ella Fitzgerald et Nina Simone, elle est l'une des principales représentantes du jazz vocal. On l’écoute sur YouTube dans « My man don't love me » :
https://www.youtube.com/watch?v=Jf0ldEBBJhY&list=RD--9aIYos4M8&index=6
Puis dans « Don’t explain » :
https://www.youtube.com/watch?v=45YPO2FyXVI
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Billie_Holiday

Message n°280
J.J. Cale. De son vrai nom John Weldon Cale, J.J. Cale est un guitariste américain, auteur, compositeur et interprète, né en 1938 à Oklahoma City en Oklahoma (USA) et mort en 2013 à La Jolla, en Californie (USA). Ses initiales « J.J. » lui sont attribuées, à ses débuts, par le patron d'un cabaret, pour le différencier de John Cale, à l'époque membre du groupe The Velvet Underground. On a déjà signalé sa version du superbe « Cocaïne », et on l’écoute, sur YouTube, une de ses multiples très belles chansons « Don’t wait » :
https://www.youtube.com/watch?v=bARTxa0d3sg

Message n°279
Ben Webster. Benjamin Francis Webster est un saxophoniste de jazz américain né en 1909 à Kansas City (USA), mort à Amsterdam en 1973. L'époque du swing a retenu trois principaux joueurs de saxophone ténor : Coleman Hawkins, Lester Young et Ben Webster. Il a joué dans plusieurs orchestre : Fletcher Andersen, Benny Carter, Duke Elington… Son style est caractérisé par l'utilisation d'une embouchure dite « double-lips », ce qui lui permet de multiplier les effets (il affectionne particulièrement les « subtones ») et de passer de la ballade la plus langoureuse au sprint effréné, mais toujours avec un grand sens mélodique. On l’écoute sur YouTube jouant avec Joe Zavinul le morceau « Soulmates » :
https://www.youtube.com/watch?v=Tqbj4rFEOTw
Et on écoute sur YouTube Ben Webster seul dans « My Romance » :
https://www.youtube.com/watch?v=mgBdid4aFgI
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ben_Webster

Message n°278
The Beach Boys. Groupe de rock américain formé en 1961 à Hawthorne en Californie, The Beach Boys a connu une grande popularité dans les années 1960 et 1970. Affilié à l'origine à la surf music, le groupe s'est surtout distingué par ses chansons aux harmonies vocales complexes et très mélodiques, et souvent influencées par Chuck Berry : « Surfing USA », « Fun, fun, fun », « I get around »... Très en vogue aux États-Unis au début des années 1960, les Beach Boys vont amorcer leur déclin à la fin de cette décennie, en raison notamment de la santé mentale précaire de Brian Wilson, le compositeur de la plupart des succès du groupe. Toujours actifs, quoique de façon irrégulière, et auteurs de quelques retours remarqués dans les années 1980 (avec des titres comme la reprise de « California Dreamin' » ou « Kokomo »), les Beach Boys sont entrés au Hall of Fameen 1988. On écoute le groupe dans une chanson peu connue, Sloop John B. :
https://www.youtube.com/watch?v=09dQmeB_NgU
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Beach_Boys

Message n°277
Isaac Albenitz. Né Isaac Manuel Francisco Albéniz y Pascual, en 1860 à Camprodon (Province de Gérone, Espagne) et mort en 1909 à Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques, France), est un pianiste et compositeur espagnol. Il est particulièrement renommé pour ses œuvres pour piano inspirées de la musique folklorique espagnole. Francisco Tárrega et Miguel Llobet (pour ne citer qu'eux) ont transcrit pour la guitare un grand nombre de ses pièces. Ces transcriptions participent aujourd'hui grandement à la renommée d'Albéniz. Ecoutons une de ces transpositions intitulée « Cadiz, Suite espagnole n° 1, Op. 47 » :
https://www.youtube.com/watch?v=X7iFGK2VlNQ
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Isaac_Alb%C3%A9niz

Message n°276
Mahalia Jackson
. Née en 1911 à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane, et décédée en 1972 à Evergreen Park, dans l’Illinois, aux USA, Mahalia Jackson est une chanteuse américaine de gospel notamment. Grande vedette, gérant parfaitement sa carrière mais cédant parfois aux exigences commerciales des producteurs pour élargir son audience, elle participe, malgré des problèmes cardiaques, aux rendez-vous européens tels que le festival de jazz d’Antibes Juan-les-Pins en 1968 où elle se produit pendant plus de trois heures, habitée par une sensibilité et une ferveur inoubliables. Elle chante par ailleurs à la Maison-Blanche lors de l’intronisation du président John F. Kennedy. Amie fidèle du pasteur Martin Luther King, elle se trouve à ses côtés pour la défense des droits civiques des Noirs et chante devant des milliers de personnes lors du service funèbre du leader assassiné. On l’écoute, sur YouTube, dans un de ses plus beaux morceaux « In the upper room » :
https://www.youtube.com/watch?v=9Umvd7UqTCU
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mahalia_Jackson

Message n°275
Thomas Fersen. Thomas Fersen est un auteur-compositeur-interprète français, né en 1963 à Paris. Il est notamment l'auteur des chansons La chauve-souris, Les malheurs du lion, ou encore Deux pieds. En juin 1992, il enregistre dans le théâtre du casino du Val-André en Bretagne son premier album, Le Bal des oiseaux. Sorti en 1993, cet album lui donne une reconnaissance immédiate, il devient disque d'or et vaut à Thomas Fersen une victoire de la musique en tant que Révélation masculine en 1994. À 30 ans, sa carrière est désormais lancée. En 1998 il se voit décerner le prix Raoul Breton. On l’écoute sur YouTube dans « Louise » :
https://www.youtube.com/watch?v=EymauWCOdEE
Et sur Deeser dans « A la bougie » :
http://www.deezer.com/track/775896
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_Fersen

Message n°274
Ya Rayah
. De l'auteur-compositeur-interprète Algérien Amrani Abderrahmane, dit Dahmane El Harrachi, qui la chanta dans les années 1960, la chanson « Ya Rayah » figure au Panthéon des chansons les plus populaires du répertoire chaabi de la musique algérienne. Elle connut un nouvel essor pour devenir mondialement connue lorsqu'elle fut reprise par Rachid Taha. On l’écoute sur YouTube, d’abord par Dahmane El Harrach
https://www.youtube.com/watch?v=E2TvzCaL--M
Puis dans la version de Rachid Taha :
https://www.youtube.com/watch?v=OJKNwMzneGo
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ya_Rayah

Message n°273
Cesária Évora. Née à Mindelo en 1941 et morte dans la même ville en 2011, Cesária Évora est une chanteuse populaire capverdienne. Elle est surnommée La Diva aux pieds nus, en raison d son habitude de se produire pieds nus sur scène. De sa voix rauque, elle a popularisé la morna, musique du Cap-Vert, auprès du grand public mondial. Elle a eu une carrière d'enregistrement et de représentations de plus d’une cinquantaine années, de 1957 à 2011. Au cours de sa carrière, elle chante majoritairement dans sa langue maternelle, en créole capverdien, mais aussi en français, d'où le titre de son morceau La Diva aux pieds nus. Elle a eu l'occasion de se produire dans les plus grandes salles du monde. On l’écoute sur YouTube dans un de ses plus beaux morceaux « Fidjo Maguado » :
https://www.youtube.com/watch?v=58M6F9DUUeU

Message n°272
Histoire d'un amour. Chanson d’amour célèbre, « Histoire d’un amour » (en espagnol, sa langue d’origine : « Historia de un amor »), a été écrite par Carlos Eleta Almarán après la mort de la femme de son frère. Elle fut la chanson phare du film mexicain ayant le même titre, et pour actrice principale Libertad Lamarque, et fut chantée par de nombreux artistes. Nous en présentons quelques illustrations, sur Youtube :
- Cyrius : https://www.youtube.com/watch?v=t7cGYQbCzvU
- Luz Casals : https://www.youtube.com/watch?v=kq4WlZaWFzk
- Anonyme : https://www.youtube.com/watch?v=VZmXiXxcJEI
Source : http://en.wikipedia.org/wiki/Historia_de_un_Amor

Message n°271
François Béranger. Né en 1937 à Amilly (Loiret, France) et mort le en 2003 à Sauve (Gard, France), François Béranger est un chanteur français, très engagé, qui connaît une forte notoriété dans les années 1970. Il entre à seize ans aux usines Renault à Bouligne-Billancourt (démonné « P’tit louis », par lui dans la chanson « Le Tango de l’ennui », qu'il quitte pour s'engager dans une troupe itinérante. Après avoir combattu comme appelé pendant la Guerre d’Algérie Guerre d'Algérie, il revient brièvement aux usines Renault, puis travaille à l’ORTF (radio et télévision françaises) avant de se lancer dans la chanson. Nous écoutons de lui sur YouTube une de ses plus belles chanson le « Tango de l’ennui » :
http://www.wat.tv/audio/carla-bruni-francois-beranger-rt43_2fgsh_.html
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_B%C3%A9ranger

Message n°270
Idoménée. L’opéra de Mozart « Idoménée » (K. 366) est peu joué parce qu’il présente d’importantes difficultés techniques, où le compositeur dans les audaces musicales, les pièges de mise en scène, et veut tuer le père (Haendel). C’est un opera seria – opéra de caractère est noble et « sérieux », ce qui l’oppose à l’opera buffe, de caractère comique et enjoué –, sur un livret en italien de Giambaria Varesco, directement inspirée du mythe antique d'Idoménée, et dont la première représentation eut lieu en 1781. Le mythe est que Idoménée, roi de crète et petit-fils de Minos conduisit ses troupes au siège de Toie, avec une flotte de quatre-vingts vaisseaux, et s'y distingua par quelques actions d'éclat. Après la prise de la ville, ce prince, chargé de dépouilles troyennes, retournait en Crète, lorsqu'il fut assailli par une tempête, où il pensa périr. Et dans le pressant danger où il se trouva, il fit vœu à Poséidon (Neptune, pour les latins) de lui immoler, s'il revenait dans son royaume, le premier être vivant qui se présenterait à lui sur le rivage de Crète. La tempête cessa, et il aborda heureusement au port, où son fils, averti de l'arrivée du roi, fut le premier être qui parut devant lui… On en écoute sur YouTube un extrait intitulé « Se il pardre perdei », merveilleusement interprété par Edith Mathis:
https://www.youtube.com/watch?v=eq_pjM7EMTo
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Idomeneo,_re_di_Creta#Argument

Message n°269
Van Morisson. George Ivan Morrison, dit Van Morrison ou encore Van the Man, est un auteur et compositeur nord-irlandais né à Belfast en 1945, unique enfant d’un jeune couple issu de la classe ouvrière : sa mère Violet travaille dans un moulin et son père est un électricien qui exerce dans les chantiers navals avoisinants. Ce dernier est un passionné de musique détenteur d’une collection de disques assez improbable pour le lieu et l’époque. Sa mère est une personnalité exubérante, chanteuse et danseuse occasionnelle toujours prête à user de ses talents pour animer les fêtes. Un cadre favorable au développement de son talent. On l’écoute sur YouTube dans une de ses plus belles chanson « Cry for home » :
https://www.youtube.com/watch?v=_CyMZOfmWig

Message n°268
Jacques Higelin. Auteur-compositeur-interprète et comédien français, Jacques Higelin est né en 1940 à Brou-Sur-Chantereine, en Seine et Marne (France). Il est caractérisé par son style anticonformiste, un peu loufoque, et est un proche de Brigitte Fontaine, avec laquelle il collabore depuis le milieu des années 1960. On l’écoute sur YouTube. Il dans une chanson très révélatrice de son style qui est « Qui, qui dit mieux » :
https://www.youtube.com/watch?v=_I6znQQFRis
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Compay_Segundo

Message n°267
Compay Secundo. De son vrai nom Máximo Francisco Repilado, Compay Segundo est un  guitariste et chanteur cubain dont la sortie en 1997 de l'album Buena vista social club produit par le chanteur américain Ry Cooder et de celle en 1999 du film du même nom révèlent mondialement la personnalité attachante et le talent, et qui joue également des congas. On l’écoute sur YouTube dans l’inoubliable « Chan chan », qu’il avait enregistré quelques années auparavant :
https://www.youtube.com/watch?v=mjQrmo37HEs
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Compay_Segundo

Message n°266
Félix Leclerc. Né et 1914 à La Tuque au Québec et mort en 1988 à L’Île d’Orléans en face de Québec, Félix Leclerc est un auteur-compositeur-interprète, poète et écrivain québécois, engagé dans la souveraineté du Québec. Icône de la chanson québécoise, il a été rendu célèbre par « Le p’tit bonheur ». Nous l’écoutons sur YouTube dans  chanson « Le tour de l’île » :
https://www.youtube.com/watch?v=yz5nkcioCFI

Message n°265
Nino Ferer. Bien connu du public français pour ses refrains drôles comme celui où il râle en disant « Gaston, il y a l’ téléphon qui son », Nino Ferer a écrit aussi des chansons plus profondes. On l’écoute sur YouTube dans « La Rua Madureira » :
http://www.dailymotion.com/video/x7zono_nino-ferrer-la-rua-madureira_music
Et dans « Mao et moi » : https://www.youtube.com/watch?v=Uz0yvngSW-M

Message n°264
André Minvielle. André Minvielle, est un chanteur français, également percussionniste, et un des plus proches collaborateurs de Bernard Lubat, le musicien de jazz. Il chante en occitan aussi bien qu’en français, et pratique ce qu'il appelle la « vocalchimie », un mélange de scat, de blues et de rap, qu'il accompagne parfois de vielle à roue, de percussions et de bruitages, d'un porte-voix ou d'une bouteille en plastique. On l’écoute sur YouTube dans l’inoubliable « Flambée montalbanaise », sur une musique créée par Gus Viseur, l’accordéoniste :
https://www.youtube.com/watch?v=ZTba6Jft6OI
Et avec Lionel Suarez, dans « Juliette et Lucie » :
https://www.youtube.com/watch?v=fZ2OSjU8RV0
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Minvielle

Message n°263
Jethro Tull. Groupe de blues-rock progressif britannique, Jethro Tull s’est formé à Blackpool dans la seconde partie des années 1960. Sa musique est marquée par le style vocal très particulier du leader Ian Anderson, son travail unique de flûtiste, et par des constructions de chansons inhabituelles et souvent complexes. Elle incorpore au rock des éléments de musique classique, celtique et de blues (surtout à leurs débuts). Le dernier album du groupe date de 2003, The Christmas Album, même s'ils ont continué les tournées jusqu'en 2011. On écoute le groupes sur YouTube dans son célèbre morceau intitulé « Bourée » :
https://www.youtube.com/watch?v=sFox3z5x7vM&list=RDsFox3z5x7vM#t=18
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jethro_Tull_%28groupe%29

Message n°262
Marc Ogeret. Né en 1932 à Paris, Marc Ogeret est un chanteur français qui possède une voix, profonde et veloutée, magnifique. Il commence à chanter des chansons de Félix Leclerc et de Léo Ferré aux terrasses des cafés au milieu des années 1950. Pierre Prévert, le frère de Jacques Prévert, le remarque et lui donne sa chance. Marc Ogeret commence à se produire dans les cabarets, dont celui d'Agnès Capri. Il reçoit le prix de l’Académie Charles Cros en 1962. On l’écoute sur YouTube dans la chanson tirée d’un poème d’Aragon, sur une musique de Jean-Paul Marchan, « Il faisait si beau ce matin » :
https://www.youtube.com/watch?v=ufOnZkNLmOo
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_Ogeret

Message n°261
Del Shannon. De son vrai nom Charles Weedon Westover, Del Shannon est né à Grand Rapids dans le Michigan (USA). Il grandit à Coopersville, petite ville proche de Grand Rapids. Del Shannon (30 décembre 1934 - 8 février 1990) est une vedette américaine du rock'n'roll des années 1960 à 1980, dont le plus gros succès, est Runaway sorti en 1961.
https://www.youtube.com/watch?v=NMufLXrFIg8
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Del_Shannon

Message n°260
Claude Nougaro. Né en 1929 à Toulouse – ce dont il gardera longuement la trace – et mort en 2004 à Paris, Claude Nougaro est un auteur-compositeur-interprète français, et un poète. Grand amateur de jazz, de musique latine et africaine, jouant des mots avec la langue, il s'est appliqué tout au long de sa carrière, dans un insolite mariage des genres, à unir chanson française et rythmes variés. Parallèlement à ses activités littéraires et musicales, il s'est adonné à la peinture et au dessin. On l’écoute sur YouTube dans « Les pas », une chanson qui mérite d’être connue :
https://www.youtube.com/watch?v=yF5vXA7ifBA

Message n°259
Billie Holliday. De son vrai nom Eleanora Fagan, Billie Holliday est une chanteuse de blues américaine née en 1915 et décédée en 1959 : elle est considérée comme l'une des plus grandes que le jazz ait connues. En 1933, John H. Hammond, producteur pour Columbia, la découvre dans un club où elle chante par hasard, à l'occasion d'un remplacement, et il est immédiatement convaincu de son talent. Elle a été accompagnée par les plus grands jazz men. Plutôt que de l’entendre dans un de ses classiques comme « My man » ou « All of me », écoutons-la sur Youtube dans « When you’re smiling » :
https://www.youtube.com/watch?v=LC_XM4l1DHo&list=RDuQNBa1FM6-g&index=27

Message n°258
Mon Amant De Saint Jean. Chanson française de 1942» qui connut un immense succès, « Mon amant de Saint-Jean, se caractérise par ses paroles réalistes relatant les amours sans lendemain d'une jeune fille pour un séducteur sur un air de musette éminemment langoureux et prenant : les paroles sont de Léon Angel et la musique et la musique d’Emile Carrara. La chanson a été reprise récemment par Patrick Bruel. On l’écoute sur YouTube par Les Stentors :
https://www.youtube.com/watch?v=fFqRJ5ovm1M
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mon_amant_de_Saint-Jean

Message n°257
Booker T. and the M.G.’s. Booker T. and the M.G.'s est un groupe de musique soul instrumental, qui a connu son apogée dans les années 1960 à 1970. Orchestre du label américain Staa, ses membres ont accompagné pratiquement toutes les vedettes de ce label, en particulier Otis Redding, et ont connu le succès grâce au titre Green Onions. On les écoute sur YouTube dans ce titre célèbre :
https://www.youtube.com/watch?v=WjAUG63u_GI
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Booker_T._and_the_M.G.%27s

Message n°256
Fréhel. De son vrai nom, Marguerite Boulc'h, Fréhel est une chanteuse française, qui a pris le nom d’un cap breton, la Bretagne étant son pays d’origine. Elle a marqué la période de l’entre deux guerres. Elle est née à Paris en 1891 et est morte dans la même ville en 1951. Elle appartient à la tendance de la chanson réaliste. On l’écoute sur YouTube dans « Si tu n’étais pas là » :
https://www.youtube.com/watch?v=O7h7yCvQoqc
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9hel_%28chanteuse%29

Message n°255
Woody Guthrie. Chanteur, guitariste, et compositeur américain du milieu du XXe siècle, né en 1912 en Oklahoma (Etats-Unis) et mort en 1967, près de New York (Etats-Unis), Woody Guthrie apparaît comme le modèle des folksingers. Il fut l’idole de Bob Dylan qui, très jeune, lui rendit visite sur son lit d’hôpital avant sa mort.  Son père le baptisa Woodrow Wilson Guthrie en hommage au président Woodrow Wilson, alors candidat à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle. Sa mère est morte de la maladie de Huntington qu'elle a transmise à son fils. Il est le père d’Arlow Guthrie. Fier de ses convictions politiques engagées, il inscrivait sur toutes ses guitares la phrase : This Machine Kills Fascists (« Cette machine tue les facsiste), et ce dès les années 1930. Cet engagement était dans l'Amérique de l'époque moins facile qu'on ne pourrait le penser maintenant. Il a été très frappé dans sa jeunesse par les vents de sable, connus sous le nom de dust bowl, qui ont frappé l’Oklahoma à cause d’une agriculture intensive qui a ravagé les terres des environs, et a fait de nombreuses chansons là-dessus, y compris « So long it's been good to know you » que nous écoutons ici sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=zqiblXFlZuk
Source partielle : http://fr.wikipedia.org/wiki/Woody_Guthrie

Message n°254
Edith Piaf. Née Édith Giovanna Gassion en 1915 à Paris et morte en 1963 à Grasse (France), Édith Piaf est une chanteuse française, une des figures de proue du music-hall de son époque. Surnommée à ses débuts « la Môme Piaf », à cause de sa voix haut perchée, elle est à l'origine de nombreux succès devenus des classiques du répertoire, comme « La vie en rose », « Non, je ne regrette rien », « Mon légionnaire », « Milord », « L’accordéoniste »… Chanteuse à l'interprétation et à la voix saisissante, elle a inspiré de nombreux compositeurs et a été le mentor d’artistes devenus très connus tels que Charles Aznavour, Yves Montand, ou encore Georges Moustaki. Elle connait une renommée internationale, malgré une fin de carrière rendue difficile par de graves problèmes de santé et une mort survenue à seulement 47 ans. Ecoutons-la, sur Youtube dans une de ses plus belles chansons « La vie en rose » :
https://www.youtube.com/watch?v=uBh_JE5efwQ
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89dith_Piaf

Message n°253
Mário Rui Silva. D’origine angolaise, né on ne sait exactement quand dans les années 1970,  Mário Rui Silva est un guitariste, chanteur, compositeur, élève et ami de Liceu Vieira Dias, qui a cherché à redonner ses lettres de noblesse au Semba, musique traditionnelle angolaise, à l’heure où il semblait tomber dans l’oubli. Ecoutons-le sur YouTube dans le morceau « Sungaly », qui est aussi le titre d’un de ses albums :
https://www.youtube.com/watch?v=4rO9dTscQWs
Sur le Semba : http://fr.wikipedia.org/wiki/Semba_%28musique%29

Message n°252
Benny Carter. Né à New York en 1907, Benny Carter, à l’origine Bennett Lester Carter, est un saxophoniste, trompettiste, tromboniste, pianiste, chanteur, arrangeur, compositeur et chef d’orchestre de jazz américain, décédé à Los Angeles en 2003. Il a été un des grands acteurs du jazz des années 1930 aux années 1990. Il est né dans une famille de musiciens, et a passé son enfance à Harlem en compagnie du trompettiste star de Duke Ellington, Duke Miley, auprès duquel il a appris la trompette. Ecoutons-le sur YouTube dans un de ses plus beaux morceaux « A walking thing » :
http://www.youtube.com/watch?v=15Xc_OJLDpc
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Benny_Carter

Message n°251
Fleetwood Mac. Groupe de rock – un peu folk aussi – formé en 1967 au Royaume-Uni, plus précisément à Londres, était à l’origine une formation de blues rock. Il évolue au fil des départs et arrivées de ses membres et connaît son apogée commerciale à la fin des années 1970 dans un registre pop rock. Le batteur Mick Fleetwood est le seul à avoir toujours fait partie du groupe, suivi de près par le bassiste John McVie : le nom « Fleetwood Mac » est issu de la combinaison de leurs deux noms de famille. On les écoute le groupe sur YouTube dans « Never going back again » :
http://www.youtube.com/watch?v=VVfiMFoCl3
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fleetwood_Mac

Message n°250
George Gershwin. Compositeur et pianiste américain, George Gershwin est né Jacob Gershowitz en 1898 à Brooklyn et mort en 1937 à Hollywood en Californie (USA). On l’écoute sur YouTube dans son Prélude n°2 pour piano :  
https://www.youtube.com/watch?v=5eiJ5nlFfvc
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/George_Gershwin

Message n°249
Brigitte Fontaine. Née en 1939 à Morlaix (France) Brigitte Fontaine est une auteur-compositeur-interprète, comédienne, dramaturge et écrivain française. On sait qu’elle a entamé à partir de 1969 une longue collaboration avec le musicien Areski Belkacem. Elle est devenue une des grandes figures de l’underground français. On l’écoute dans une de ses plus belles chansons, Leila :
https://www.youtube.com/watch?v=QHJvKFwk4UI
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Brigitte_Fontaine

Message n°248
Marc Perrone. Accordéoniste d’origine italienne, jouant principalement de l’accordéon diatonique. Né en en 1951 à Villejuif, Marc Perrone a appris l’accordéon en autodidacte. Il vit depuis vingt ans avec Marie-Odile Chantran, musicienne et danseuse. La technique de jeu de ce musicien est centrée sur un clavier à quatre rangs spécialement construit pour lui par le facteur italien Castagnari, lui permettant d’aborder, au-delà des musiques purement traditionnelles, des transcriptions de chansons françaises et un répertoire plus large (jazz, improvisations). Passionné de cinéma, sa rencontre avec Bertrand Favre au début des années 1980, l’entraîne vers la composition pour quelques films. Dans ce contexte, Marc Perrone a composé notamment avec Bertrand Tavernier. Ce dernier l'a défini comme un musicien magnifique, voyageur dans le temps et réparateur de mémoire. « Peut-être parce qu’il sait le prix et la valeur des rêves ? Nous l’écoutons sur YouTube dans « La valse à Joe » :
https://www.youtube.com/watch?v=3rBF-swqt7k
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_Perrone

Message n°247
Between the bars. La célèbre chanson « Between the bars », de cet artiste américain Elliott Smith, mystérieusement décédé de plusieurs coups de couteau à l’âge de trente-quatre ans, a été reprise par nombre de personnes, dont la chanteuse Madeleine Peyroux. Elle lui donne une grande profondeur avec sa voix sombre, proche de celle d’une Billie Holiday. On l’écoute sur YouTube :
https://www.youtube.com/watch?v=MWFS3t2rK04

Message n°246
Monteverdi. Philippe Jaroussky et L'Arpeggiata, avec Christina Pluhar chante du Monteverdi dans un programme présenté pour la première fois live au Festival Oude Muziek d’Utrecht. L’Arpeggiata ainsi nous fait redécouvrir la musique vocale et instrumentale de ce compositeur dans des interprétations fraîches, inventives et spontanées, mariant les sensibilités baroques aux goûts actuels. Christina Pluhar dit : « Ce qu’il y a de plus admirable chez Monteverdi, c’est la formidable diversité de techniques de composition qu’il maîtrise et combine de façon géniale. Dans cet enregistrement, nous voudrions mettre en valeur la variété de ses compositions profanes. La modernité qui parcourt ses œuvres tel un fil rouge, et prête à sa musique une qualité intemporelle même au XXIe siècle, ressort clairement si l’on examine, par exemple, son utilisation de la basse obstinée. Les musiciens de jazz sont censés avoir « inventé » la walking bass dans les années 1940, mais nous trouvons déjà chez Monteverdi des basses obstinées qui s’écartent de la norme de l’ostinato du XVIIe siècle, qui sont uniques en leur genre et qui sonnent encore très moderne ». L’album qui en est issu contient une présentation de Christina Pluhar elle-même, les textes chantés complets et les traductions en anglais, français et allemand, ainsi que des photographies. Ecoutons sur YouTube un extrait de cet enregistrement avec Philippe Jaroussky :
https://www.youtube.com/watch?v=J6y6VToRwkw
Sur L'Arpeggiata : http://www.arpeggiata.com/
Voir aussi : http://www.arpeggiata.com/archives/portfolio/monteverdi-teatro-damore

Message n°245
Pierre Barouh. Rappelez-vous la musique du film de Pierre Lelouch « Un homme et une femme » : on la doit à Pierre Barouh. Auteur-compositeur-interprète et producteur français, né en 1934, Pierre Barouh est célèbre aussi pour sa maison de production intitulée Saravah qui fera découvrir, entre autres, Jacques Higelin et Brigitte Fontaine, ainsi que la Bossa Nova en France. Ecoutons sur YouTube la musique du film « Un homme et une femme » par lui et Nicolle Croisille :
https://www.youtube.com/watch?v=nM5rP-crvM4,
Et dans le film https://www.youtube.com/watch?v=ph_ehpxZMWU

Message n°244
Plume Latraverse. Né Michel Latraverse en 1946 à Montéal (Québec, Canada), Plume Latraverse est un chanteur, auteur-compositeur-interprète, et écrivain québécois, un des représentants les plus significatifs de la contre-culture québécoise. Après s'être consacré à sa biographie filmée, Ô rage électrique, Plume présente son Show d'à diable (1984), où il fait ses adieux officiels mais non définitifs au monde de la scène. Il se consacre alors à la peinture et à l'écriture. Il publie la majorité de ses textes de chanson et fait également paraître un recueil de contes. On l’écoute sur Youtube dans quelques unes de ses plus beaux titres :
Cobaye blues https://www.youtube.com/watch?v=4H-Ti_0btBE
Le vaste monde (la vie nous rattrape) https://www.youtube.com/watch?v=OXlwfcn4Q44
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Plume_Latraverse

Message n°243
Musique de Midnight in Paris. Vous avez aimé le film de Woody Allen Midnight in Paris où il joue avec les temps et les célébrité de Paris d’époques successives et vous avez été séduits par sa musique, notamment le merveilleux passage de guitare manouche de Stephane Wrembel et le moment de jazz de Sidney Bechet. Vous allez pouvoir les réécouter sur YouTube, avec aussi deux morceaux fameux Cole Porter :
Stephane Wrembel, Montagne Sainte-Geneviève :
https://www.youtube.com/watch?v=QSUUXa3QD7U&list=PL0F82A3F530837E5F&index=5"
Sidney Bechet, « Si tu vois ma mère » :
https://www.youtube.com/watch?v=HkdCr9HlRE0
 Cole Porter, « Let's do it »
https://www.youtube.com/watch?v=9cuArUG6sOc&list=PL0F82A3F530837E5F&index=3
Cole Porter : « You've got that thing »
https://www.youtube.com/watch?v=1Uumh9aJFec&index=4&list=PL0F82A3F530837E5F
Et de Stephane Wrembel écoutez aussi « Bistro fada » :
https://www.youtube.com/watch?v=LPN7J369RNI

Message n°242
La tarantella. Intitulé aussi « Antidotum Tatantulæ », l’album La tarantella est une des réalisations de L'Arpeggiata, un ensemble international de musique ancienne et traditionnelle vocale et instrumentale, fondé en 2000 par la harpiste, luthiste et joueuse de théorbe autrichienne Christina Pluhar. L’album rassemble divers morceaux italiens du XVIIe siècle dont plusieurs tarentelles : ces musique et danse censées guérir la maladie provoquée par la morsure de la terrible araignée, la tarentule. On en écoute sur YouTube un extrait, « La carpinese » : https://www.youtube.com/watch?v=0WMVE5mnIvQ
On pourra en écouter aussi, toujours sur YouTube, une autre version : https://www.youtube.com/watch?v=UD1ZVsYLE0E

Message n°241
Hector de Saint-Denys Garneau. Né à Montréal au Québec en 1912, Hector de Saint-Denys Garneau est un poète et et écrivain québécois dont vers ont été mis en musique. Il meurt à l'âge de 31 ans, en 1943, dans la région de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, au nord de Québec, où il habitait, dans des circonstances considérées comme énigmatiques. On admet toutefois que son décès serait dû à une crise cardiaque survenue pendant une promenade en canot. Il faisait alors escale sur la terre de Joseph-Louis Boucher pour tenter de surmonter un épuisement. Le poème « Spleen » que nous écoutons sur YouTube par le groupe Villeray en semble prémonitoire : https://www.youtube.com/watch?v=gqvSOkajSzM
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Hector_de_Saint-Denys_Garneau

Message n°240
Stabat Mater d’Antonio Vivaldi. composition d'une œuvre pour la Vierge, ce Stabat Mater fut confié à Vivaldi en 1711 la par l'église Santa Maria della Pace de Brescia, ville natale de son père Giovanni Battista Vivaldi. Elle est tombée dans l’oubli avant d’être redécouverte au milieu du XXe siècle. Nous en entendons, sur YouTube, un extrait interprété par le contre-ténor français Philippe Jaroussky : Stabat Mater d’Antonio Vivaldi (part 1) : https://www.youtube.com/watch?v=dFuEQEs6A24
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Stabat_Mater_%28Vivaldi%29

Message n°239
Marianne Faithfull. Née en 1946 à Londres, Marianne Faithfull est une chanteuse de rock et de folk anglaise. Elle fut l’égérie des Rolling stones. Nous l’écoutons sur YouTube dans une de ses plus belles chanson « Ballad of Lucy Jordan » :
https://www.youtube.com/watch?v=d0NxhFn0szc
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Marianne_Faithfull

e Libertad Lamarque. Si la chanson parle d'un amour disparu, on peut aussi y comprendre que l'amour est un sentiment réservé aux femmes et qu'il n'est que passager pour les hommes. Elle a été interprétée à maintes reprises de par le monde. Ecoutons-la sur YouTube, par un ensemble d’Equateur, Eydie Gorme Y Los Panchos
https://www.youtube.com/watch?v=zsNnF4z4jJg

Message n°236
Marcel Zanini. De son vrai nom Zannini, Marcel Zanini, né en 1923 à Istambul (Turquie), est un musicien de jazz français. L’affirmation pourrait surprendre, tant il s’est présenté sous les jours d’un artiste comique, quidevient célèbre, avec sa petite moustache, son célèbre bob et ses lunettes. Il monte à Paris et 1970 et Léo Missir devenu directeur artistique chez Barclay, lui propose une adaptation française du tube brésilien de Wilson Simonal « Nem vem que não tem », traduit en français par « Tu veux ou tu veux pas ». Il remporte un énorme succès. On l’écoute sur YouTube dans ce morceau :
https://www.youtube.com/watch?v=TaetQ7njzjI
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Zanini

Message n°235
Joe Cocker. Né John Robert Cocker en 1944 à Sheffield, Joe Cocker est un chanteur de rock et de blues anglais (il est aussi, dans une moindre mesure, acteur et compositeur). Il a fait de très belle reprises, dont la sublime version de la chanson de Léonard Cohen, « Bird on the wire », que nous écoutons sur YouTube :
http://www.youtube.com/watch?v=JwbJ1Od_E7E
http://fr.wikipedia.org/wiki/Joe_Cocker

Message n°234
Toquinho. Né Antonio Pecci Filho, Toquinho, qui voit le jour en en 1946 à São, est un auteur-compositeur-interprète et guitariste brésilien. Nous l’écoutons sur YouTube avec Gilberto Gil dans « Tarde em Itapoã » :
Toquinho & Gilberto Gil, : https://www.youtube.com/watch?v=CLOqNeCps20
Source et pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Toquinho

Message n°233
B. B. King. B. B. King (pour Blues Boy), de son vrai nom Riley B. King, né en 1925 dans le Mississipi aux USA, est un guitariste, compositeur et chanteur de blues américain. Il est considéré comme l'un des meilleurs musiciens de blues. Il est, avec Albert King et Freddie King, un des trois « kings » de la guitare blues. Nous l’écoutons sur YouTube dans « The Thrill Is Gone », enregistré live à Montreux en 1993 :
http://www.youtube.com/watch?v=4fk2prKnYnI
Source et pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/B._B._King

Message n°232
Lewis Furey. Né en 1949 à Montréal au Québec, Lewis Furey est un chanteur, compositeur et interprète canadien, par ailleurs violoniste, pianiste et acteur. Ses chansons ont été reprises par de nombreux interprètes comme Céline Dion, qui enregistra « Michael's Song » (La ballade de Michel) et « Listen to the Magic Man » (Dans la main d’un magicien) pour le film The peanut Butter Solution (1985), Eddy Marnay, Tom Robinson, Petula Clark… On l’écoute sur YouTube dans « Song for Lorca » :
http://www.youtube.com/watch?v=VPlfF4igw50
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Lewis_Furey

Message n°231
Pink Floyd. Groupe de rock progressif et psychédélique britannique formé en 1965 à Londres, Pink Floyd est connu pour sa musique planante et expérimentale, ses textes philosophiques et satiriques, ses albums concepts, ses concerts élaborés. De ses débuts à aujourd'hui, le groupe a vendu plus de 300 millions d'albums à travers le monde. On les écoute sur YouTube dans « The Wall », un de leurs plus beaux morceaux :
http://www.youtube.com/watch?v=s4PfacP9we0
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pink_Floyd

Message n°230
Arto Lindsay. Né en 1953 à Richmond (Virginie, USA), Arto Lindsay est un guitariste, chanteur, compositeur et producteur de musique américain. Il a été membre de plusieurs formations dont DNA (l'un des initiateurs de la no wave), The lounge Lizards, Ambitious Lovers, Anarchist Republis of Buzz The Lounge Lizards, Ambitious Lovers, Anarchist Republic of Bzzz, ou encore The Palominos. Bien que né aux Etats-Unis, il a passé beaucoup de temps au Brésil, aavec ses parents envoyés en mission là-bas, et s’est lié avec des musiciens brésiliens : Caetano Veloso, Gal Costa, Gilberto Gil.... On l’écoute sur YouTube dans deux de ses plus beaux morceaux.
Combustivel : http://www.youtube.com/watch?v=7SFH1unCCEU
Personagem : http://www.youtube.com/watch?v=Ci6t_l0w1Wc
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Arto_Lindsay

Message n°229
Alain Bashung. Né en 1947 à Paris et décédé en 2009, Alain Bashung est un auteur, compositeur et interprète musical et comédien français. Il est devenu une figure importante de la chanson et du rock à partir des années 1980 et a influencé un grand nombre de chanteurs de la nouvelle scène française. Il est le chanteur le plus primé aux Victoires de la musique avec douze récompenses obtenues tout au long de sa carrière. On l’écoute sur YouTube dans deux de ses plus beaux morceaux, du début et du milieu de sa carrière :
« Gaby oh Gaby » : http://www.youtube.com/watch?v=mey8GokRFf4
« Osez Josephine » : http://www.youtube.com/watch?v=NiOHAlkNZa8

Message n°228
Jeux interdits. Titre d’un film mythique de René Clément, sorti en 1952, et basé sur un roman de François Boyer, où joue Brigitte Fossey enfant, titre aussi du morceau de musique l’illustrant, les « Jeux interdits », est mélodie émouvante qu’on écoute sur YouTube en deux versions, l’une par celui qui l’interprète dans le film, le guitariste Narcisco Yepes,  et l’autre en tant que chanson :
La musique par Narcisco Yepes : www.youtube.com/watch?v=8DHElffraz0
La chanson :  http://www.youtube.com/watch?v=foys_lOzsW0

Message n°227
Daniel Lanois. Producteur de musique, auteur-compositeur-interprète canadien, Daniel Lanois est en 1951 à Hull (un secteur de la ville de Gatineau au Québec). Il a produit des albums pour nombre d'artistes et quelques-uns sous son propre nom. Il a travaillé avec Neil Young, Bob Dylan, Robbie Robertson, Peter Gabriel, ... Une de ses plus belles chansons, écrite en français et en anglais est « Jolie Louise », qui fait partie de son album Acadie, et qu’on écoute sur YouTube :  
http://www.youtube.com/watch?v=mt0LDopjNbg
Puis par Francis Cabrel et Zachary Richard :  http://www.youtube.com/watch?v=OdH2xVyTTsE
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Lanois

Message n°226
Dire Straits. Groupe de rock britannique, Dire Straits – nom signifiant : être dans la dèche – a été créé à Depfortd durant l’été 1977 par Mark Knopfler (guitare et chant), John Illshley (guitare basse) et Pick Withers (batterie). Considéré par certains comme l'un des plus grands groupes de rock des années 1980, Dire Straits a vendu plus de 120 millions d'albums depuis ses débuts. Sultans of swing, Romeo and Juliet, « Telegraph road », « Brother in arms »… sont quelques grands succès de Dire Straits. Mark Knopfler, qui est un guitariste prodigieux, a joué avec beaucoup de personnes dont Chet Atkins (« See you in my dreams »), Bob Dylan (Album Slow train coming)… Le groupe s'est séparé en 1993, bien que son contrat ne prenne officiellement fin qu'en 95. Ecoutons-le sur YouTube dans quelque une de ses plus grands morceaux
« Sultans of swing »
http://www.youtube.com/watch?v=h0ffIJ7ZO4U
« Two young lovers » :
http://www.youtube.com/watch?v=offPw82-XCU
Et écoutons Marck Knopfler avec Chet Atkins :
« See you in my dreams » : http://www.youtube.com/watch?v=1OgX65cHH4U
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dire_Straits

Message n°225
Agustin Lara. De son vrai nom Ángel Agustín María Carlos Fausto Mariano Alfonso Rojas Canela del Sagrado Corazón de Jesús Lara y Aguirre del Pino, Agustín Lara est un compositeur et chanteur mexicain né à Tlacotalpan, dans l’Etat du Veracruz  en 1897 et mort à Mexico en 1970. Sa voix est suave, ses mélodies douces. Il a composé plus de cinq cents chansons qui furent interprétées ensuite par des chanteurs tels que Frank Sinatra ou Placido Domingo. Son chef-d'œuvre est la pièce musicale intitulée « Veracruz ». Sa chanson Piensa en mí (1937) a connu un nouveau succès en 1991 grâce au film Talons aiguilles du réalisateur espagnol Pedro Almodóvar, dans lequel elle est interprétée par la chanteuse espagnole Luz Casals. On l’écoute sur YouTube dans deux de ses plus belles œuvres :
« Farolito » : https://www.youtube.com/watch?v=97tS4ZSiAaw
« Noche de ronda » : https://www.youtube.com/watch?v=-VVICG1L2Ws
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Agust%C3%ADn_Lara

Message n°224
Django Reinhardt. Jean Reinhardt, plus connu sous le nom de Django Reinhardt, est un guitariste de jazz français né en 1910 en Belgique et mort en 1953 en France. Son style de jeu et de composition a ensuite été suivi d'adeptes, donnant naissance à un style de jazz à part entière, le jazz manouche. Cette figure emblématique a suscité bien de l’admiration dont celle de Woody Allen qui a consacré un film à un musicien fou de lui : Accord Désaccord. On l’écoute sur YouTube dans son interprétation époustouflante de « J’attendrai » : https://www.youtube.com/watch?v=T5jtcxtMzAEMusic-Hall
Puis dans l’extraordinaire « Blues » https://www.youtube.com/watch?v=0QOd7urjwTQ

Message n°223
Crosby, Stills, Nash (and Young). Le groupe de country-rock américain initialement Crosby, Stills & Nash, puis Crosby, Stills, Nashand Young, s’est formé en en 1968 comme un assemblage d’origines diverses : David Crosby vient des Birds, Stephen Stills vient des Buffalo Springfield, Graham Nash vient des Hollies. Le chanteur canadien Niel Young, anciennement des Buffalo Springfield, les rejoint plus tard. Il s’est notamment illustré au Festival de Woodstock. C’était un groupe phare de la fin des années 1960 et début des années 1970, un des plus populaires, en phase avec les mouvements contestataires de cette époque. Ecoutons-les sur -YouTube dans une de leurs plus belles chanson, « Teach Your Children » : https://www.youtube.com/watch?v=EyU0P6iqyw4

Message n°222
Tiken Jah Fakoly. De son vrai nom Doumbia Moussa Fakoly, Tiken Jah Fakoly, né en 1968 à Odienné en Côte d’Ivoire, est un chanteur de raggae, qui déborde largement ce style de musique. Issu d'une famille de forgerons, il découvre assez tôt la musique et monte son premier groupe, Djelys, en 1987. Depuis 2003, Tiken Jah Fakoly vit exilé au Mali suite à des menaces de mort. Il obtient une Victoire de la musique en 2003 dans la catégorie album Reggae/Ragga/World pour l'album Françafrique. Ecoutons-le sur YouTube dans une de ses plus belles créations « War Inna Babylon / Give peace a chance » :  
https://www.youtube.com/watch?v=XeeVrsD8qjs

Message n°221
Tobias Hume. Né entre 1569 et 1575, et décédé en 1645, Tobias Hume est un compositeur et violiste anglais, qui fut aussi soldat, notamment au service du roi de Suède. Sa vie est peu connue. On sait qu’il fut admis à Charterhouse à Londres, lieu pour les retraités de l'armée. Hume a publié deux recueils de pièces pour violes et airs, le premier en 1605 est intitulé The First Part of Ayres, et le second, en 1607, Captain Humes Poeticall Musicke. On écoute sur youtube «Touch me lightly» interprété magistralement par Bettina Hoffmann :
https://www.youtube.com/watch?v=5QVU3nlok3M

Message n°220
Chez Temporel. Un des grands succès de Guy Béart, interprété bien d’autres, comme Cora Vaucaire, « Chez Temporel », cette mélodie poignante sur un texte adapté du poème « Le Tremblay » de André Hardellet, est une chanson pleine de nostalgie sur un lieu qui doit être une boîte de nuit ou un restaurant. On l’écoute ici sur YouTube par cette dame qui fut une des égéries de la chanson française et qui aida Georges Brassens à se faire connaître, Patachou :
https://www.youtube.com/watch?v=2555UpuSbjY

Message n°219
Jorge Cafrune. Le Payador Jorge Antonio Cafrune, dit Jorge Cafrune, est né à Jujuy en Argentine, de parents d’origine syrienne et libanaise, en 1937, et décédé à Tigre dans le même pays, heurté à cheval par une voiture dans un accident mystérieux, en 1978 – époque trouble de la dictature menée par Videla –, fut surnommé « El Turco » (Le Turc), surnom donné habituellement en Argentine aux descendants de familles arabes. Il fut un des chanteurs du folklore argentin les plus populaires de son époque. On sent dans son œuvre une grande affinité avec celle de Atahualpa Yupanqui. On l’écoute sur YouTube dans deux de ses plus belles chansons :
« Que sea vos » :  https://www.youtube.com/watch?v=41g-XV3Id7g
« Peón de campo » : https://www.youtube.com/watch?v=_BitIdr0FBA
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jorge_Cafrune

Message n°218
Elvis Presley. Né Elvis Aaron Presley, en 1935, à Tupelo, dans le Mississipi (USA) et mort en 1977 à Memphis au Tennessee (USA), Elvis Presley est un chanteur et acteur américain. Appelé volontiers « The King », il a eu sur la culture musicale une influence mondiale et considérable, en tant que figure majeure du Rock and roll qu'il contribue à populariser d'abord aux USA, puis à travers le monde. Il a vendu sept cent millions de disques de son vivant, et depuis, le chiffre d'un milliard est évoqué, ce qui fait de lui l'artiste solo ayant le plus vendu de disques dans le monde. On l’écoute sur YouTube dans cette merveilleuse chanson qu’est « Reconsider baby » :
https://www.youtube.com/watch?v=LmNXXUmP8W0
Puis dans « Milky white way », une œuvre de 1960, qui est un black gospel standard écrit par Landers Coleman et fut un énorme succès lors de son interprétation, en 1940, par les CBS Trumpeteers :  
https://www.youtube.com/watch?v=10KMDLJ-i_g

Message n°217
Los Visconti. Nés en 1950, Los Visconti est constituent un duo de voix et de guitare argentin, composé originairement des frères jumeaux Abel et Victor Visconti, issus de Buenos Aires. Leur chansons se caractérisent par leur romantisme émotif. Ils ont été conn us dans une bonne part de l’Amérique du Sud. On les écoute sur YouTube dans « Mama vieja » :
https://www.youtube.com/watch?v=pZCtg-xcm4w

Message n°216
Jenny Alpha. Chanteuse et comédienne française, née en 1910 à Fort de France en Martinique et décédée en 2009 à Paris, Jenny Alpha est issue d'un milieu aisé et, arrivant à Paris, elle était promise à être institutrice. Mais elle laisse ses études de côté pour se consacrer à sa passion, le théâtre. La période coloniale l'empêchant de percer au théâtre, elle se tourne vers le music-hall où elle connaît la réussite et trouve lui l'occasion de rencontrer Duke Ellington et Joséphine Baker. Ecoutons-là sur YouTube dans « La Serenade du Muguet » : https://www.youtube.com/watch?v=fdlwcJUiKYc

Message n°215
Ça fait peur aux oiseaux. Sur ce poème de Galoppe d'Onquaire (« La Ballade de l'Oiseleur », 1864), mis en musique par Paul Bernard en 1888, beaucoup de chanteurs se sont illustrés. Citons en quelques uns pris sur YouTube : .
Marie Dubas, https://www.youtube.com/watch?v=HLDeefdBlrc
Edmond Clément : https://www.youtube.com/watch?v=YVLDzS-EnvQ
Nicole Louvier : https://www.youtube.com/watch?v=BglO9vE83aw
José Delaquerrière : https://www.youtube.com/watch?v=_tb_wspY-pk

Message n°214
Celia Cruz. Née en 1925 Celia de la Caridad Cruz Alfonso, et décédée en 2003, Celia Cruz fut une chanteuse de musique cubaine, et spécialement de salsa. En 1950, elle devient la chanteuse du groupe cubain La Sonora Matancera, connu dans tout l'Amérique latine et surnommé Café con Leche (café au lait). En 1960, lors de la révolution cubaine, elle émigre aux Etats-Unis, puis, en 1962, épouse son trompettiste, Pedro Knight. En 1965, elle entame une carrière solo, et prend la nationalité américaine. Ecoutons-la sur YouTube dans un de ses succès « Te busco » :
https://www.youtube.com/watch?v=DuYqAPIN88I
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Celia_Cruz

Message n°213
André Bourvil. De son vrai nom André Robert Raimbourg, Bourvil est un acteur, chanteur et humoriste français, né en 1917 à Prétot-Vicquemare en Seine Maritime (France) et mort en 1970 à Paris. Il a parfois dit qu’il appréciait la chanson par dessus tout et qu’il cherchait dans ses rôles des personnages en chantant. Ecoutons-le sur YouTube dans « Ma p’tite chanson » :  
https://www.youtube.com/watch?v=ahB239qYO7I
Pour un sketch inénarrable, « L'eau ferrugineuse » : http://www.ina.fr/video/I05057828
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bourvil

Message n°212
Blind Boy Fuller. Né Fulton Allen en 1907 en Caroline du Nord, Blind Boy Fuller fut un chanteur, guitariste de blues américain. Il est mort en 1941, en Caroline du Nord aussi, et est entré au Blues Hall of Fame en 2004. Son style fait souvent penser à Blind Blake, dont il est un peu postérieur. On l’écoute sur YouTube dans « Meat Shakin' Woman » : https://www.youtube.com/watch?v=gnoeTmbUmZw
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Blind_Boy_Fuller

Message n°211
Anne Vanderlove. De son vrai nom Anne Van der Leeuw, Anne Vanderlove est une auteur-compositeur-interprète française d'origine néerlandaise qui connut son heure de gloire à la fin des années 1960. Née en 1939 à La Haye. Elle commence sa carrière en 1965 en se produisant Chez Georges, un cabaret de la rue des Canettes, à Saint-Germain des Prés. Elle acquiert la célébrité en 1967 avec la chanson « Ballade en novembre », qui lui vaut un Grand prix du disque. En 1970, elle participe (voix et chœurs) à l'album mythique de Gérard Manset, La Mort d'Orion. On l’écoute sur YouTube dans « Ballade en novembre » :
https://www.youtube.com/watch?v=Ny11UjEt_Gg
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_Vanderlove

Message n°210
Stand by me. Avec comme chanteurs entre autres Grandpa Elliott, cette célèbre chanson, interprétée pour la première fois par Ben E. King, composée et écrite en 1961 par lui avec Jerry Leiber et Mike Stroller – les paroles sont émouvantes : « when the night has come/ and the land is dark/ and the moon is the only light we'll see/ no I won't be afraid, no I won't be afraid/ just as long as you stand, stand by me » –, passe de main en main, d’interprète en interprète, de manière fabuleuse, et l’on a l’impression de faire le tour du monde, dans cette version que nous écoutons ici sur YouTube :
https://www.youtube.com/watch?v=Us-TVg40ExM

Message n°209
Serge Gainsbourg. Né en 1928 à Paris et mort le en 1991 aussi est un auteur-compositeur, interprète, pianiste, metteur en scène, cinéaste et acteur français. Fils d’immigrants russes, il veut d’abord être artiste peintre. Mais il se dirige vers la chanson et il accède à la notoriété en ce domaine, commençant par la chanson à texte, mais s’adaptant à son temps, même au rock.... Il s'essaiera également au cinéma et à la littérature. Il réalise plusieurs films et vidéo-clips et plus de quarante musiques de films. Il composa beaucoup pour les femmes – France Gall, Brigitte Bardot… – surtout pour Jane Birkin, la femme avec laquelle il eut Charlotte, et qui le chanta avec grâce et émotion dans : « Lost song », « Rockin chair », « Les dessous chics »… Il se fit remarquer vite par une de ses plus belles créations « La chanson de Prévert », que nous écoutons sur YouTube :
https://www.youtube.com/watch?v=YtBpBPvIHBs
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Gainsbourg

Message n°208
T. Bone Walker. Issu du Texas blues mais aussi fondateur du West-Coast blues, l’un (le ?) premiers blues men à s’être électrifié, T. Bone Walker, né Aaron Thibeaux Walker, est né au Texas en 1910 et mort en 1975. Guitariste,  compositeur et chanteur de blues américain, il doit son nom au fait qu’un des machinistes au moment où il passait sur scène ne savait pas prononcer Thibaux, mais disait T. Bone. Il avait une drôle ne manière de tenir sa guitare à l’horizontale. Ecoutons-le, sur YouTube, dans un de ses plus beaux morceau : « Midnight blues » : https://www.youtube.com/watch?v=SexU10hNT4E

Message n°207
Nicole Louvier. Née et morte à Paris, en 1933 et 2003, Nicole Louvier est une auteure, compositrice et interprètre française, ainsi que productrice d'émissions culturelles. Ses chansons sont pleines de poésie. Son premier disque paraît en 1953 avec une préface de Maurice Chevallier qui avait remarqué son talent. Dotée d’une voix assez exceptionnelle, elle s’accompagne à la guitare à une époque où c’était peu commun. Ecoutons-là sur YouTube dans une de ses plus belles chansons : « Qui me délivrera ? » : https://www.youtube.com/watch?v=EwUsSaK4OZc

Message n°206
François Béranger. Né en 1937, dans le Loiret, François Béranger, François Béranger est mort en 2003 à Sauve dans le Gard à son domicile. Il rentre à seize ans chez Renault (dont il rappelle dans le « Tango de l’ennui » qu’on l’appelait « P’tit Louis »), qu'il quitte pour s'engager dans une troupe itinérante, la Roulotte. Après avoir combattu comme appelé pendant la Guerre d’Algérie, il revient brièvement aux usines Renault, puis travaille à l’ORTF avant de se lancer dans la chanson, C’est un auteur, compositeur et chanteur libertaire, qui connaît une forte notoriété dans les années 1970. Ecoutons-le sur YouTube dans le « Tango de l’ennui » :
http://www.dailymotion.com/video/xe7ctz_francois-beranger-tango-de-l-ennui_music
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_B%C3%A9ranger

Message n°205
Rolling Stones.  Comme pour les Beatles, il est inutile de présenter les Stones, éternels rivaux bien que complices des premiers, auxquels d’innombrables livres ont été consacrés. Disons simplement qu’il ont baigné dès leurs débuts dans l’influence du blues – les dialogues célèbres entre Chuck Berry et Keith richard en témoignent – ce qui nous amène à proposer une réécoute de « Carol » de Chuck interprété par eux (dans une formation où figurait encore Brian Jones), et pris sur YouTube, mais s’en sont émancipé dans des morceaux comme « Sympathy for the devil », pris aussi sur YouTube :
 « Carol » : https://www.youtube.com/watch?v=QrlCrtykxrE
« Sympathy for the devil » : https://www.youtube.com/watch?v=LI8WGX3afDs

Message n°204
Beatles. Il n’est guère nécessaire de présenter les Beatles, quatre garçons dans le vent à la production toujours de bonne qualité : disons simplement que les plus belles chansons, comme « With a little help from my friends », « Hey Jude » ou « Lucy in the sky with diamonds » (discrète allusion au LSD), ne doivent pas faire oublier d’autres chansons de grande qualité, . Nous en écoutons deux sur YouTube :
« I don’t want to spoil the party » : http://www.youtube.com/watch?v=cVc6agFI0gA
« If I fell » : http://www.youtube.com/watch?v=Xol53Z0ADQE

Message n°203
Gilbert Laffaille. Gilbert Laffaille est un auteur, compositeur, interprète français né à Paris en 1948. D'origine ariégeoise du côté paternel (Tarascon-sur-Ariège) et corse du côté maternel, Gilbert Laffaille passe son enfance à Neuilly-sur-Seine, ville dont il ne gardera pas un bon souvenir (d'où sa chanson Neuilly blues...). Nous l’écoutons sur DailyMotion et YouTube : 
« Dents d’ivoire et peau d’ébène » :
http://www.dailymotion.com/video/x6ogpj_dent-d-ivoire-et-peau-d-ebene_music
 « Le président et l’éléphant » :
https://www.youtube.com/watch?v=LOMx0jhz9kY

Message n°202
Dick Annegarn. Né à La Hayer en 1952, Dick Annegarn, est un auteur, compositeur, interprète néerlandais, qui a écrit des chansons en français, en anglais, voire en néerlandais (De Tuinman). Il se double d’un remarquable guitariste. Ecoutons-le sur YouTube dans une de ses plus célèbres chansons :
« Bruxelles » : https://www.youtube.com/watch?v=kaC7ADXMaB0

Message n°201
Roger Miller. Roger Dean Miller est un auteur, compositeur et chanteur américain né en 1936, et décédé en 1992 à Los Angeles (USA), connu en particulier pour les chansons « King of the Road », « Dang Me » et « England Swings ». Il a également écrit et composé la comédie musicale de Broadway Big River, en 1985. Il fut avant tout, l’homme d’un énorme tube, parmi une production country pléthorique de country notamment : « King of the road », que nous écoutons sur YouTube :http://www.youtube.com/watch?v=whUjCqCEYBo

Message n°200
Sous les palétuviers. Une chanson bien française, burlesque à souhait, « Sous les palétuviers » (Auteur et compositeur : M. Simons et H. Duvernois, 1934) s’inscrit dans la tradition du comique dont nous avons tant d’exemples, de Dranem – le trou de mon quai – à Ouvrard. On peut la trouver hilarante ou corne cul selon son humeur. Citons le refrain et écoutons-la sur Youtube, chantée par Koval et Pauline Carton :
Ah ! Viens sous les pa..
Je viens de ce pas et je vais pas à pas
Ah ! Suis-moi veux-tu !
Je n'suis pas vêtue sous les grands palétus
Viens sans sourciller,
Allons gazouiller sous les palétuviers
Ah oui ! Sous les pa pa pa pa, les pa pa les tu tu,
Sous les palétuviers
Ah ! Je te veux sous les pas, je te veux sous les lé,
Les palétuviers roses
Aimons-nous sous les patus, prends-moi sous
Les laitues, aimons-nous sous l'évier

http://www.youtube.com/watch?v=1F-_uVE2jQs

Message n°199
Cocaine. Le thème de plus d’une chanson dont une de J. J. Cale, ultra célèbre : « Cocaine ». Mais il y en a plein d’autres, jusqu’au « Cocaïne » de Nitta joe. Passons en revue quelques unes de ces chansons trouvées sur Youtube : 
« Cocaine Blues », par Luke Jordan, 1927 : http://www.youtube.com/watch?v=p6tfNVbgwu4
« Cocaine Habit Blues », par The Memphis jug band, 1929,
http://www.youtube.com/watch?v=WWt8KK_Cvfo&list=RDSKxZBvE8bjM
 « Cocaine », par Dick Justice, 1928 :
http://www.youtube.com/watch?v=c4VaCRsgFVU&list=RDSKxZBvE8bjM
« Cocaine », par J. J. Cale Cocaine studio version :
http://www.youtube.com/watch?v=sDyAUrE2f5M
abner jay: cocaine blues http://www.youtube.com/watch?v=9o9PdipP594
Nitta jo Cocaïne : https://www.youtube.com/watch?v=L4mJNUvemAw

Message n°198
Musicothérapie. Un colloque organisé par SACEM-Université animé par Jean-Marie Leau, compositeur et chroniqueur pour le Magazine de la santé (France 5), et avec une intervention du Professeur André Syrota, Président-directeur général de l’Inserm, ce colloque, composé de deux tables rondes, a présenté les liens entre la musique, le cerveau et la santé ainsi que la place de la musique dans la santé publique. Il s’est clôturé par la présentation du film La Mélodie d’Alzheimer réalisé par Anne Bramard-Blagny et Julia Blagny et soutenu par l’action culturelle de la SACEM. On peut écouter ses tables rondes sur le site de la SACEM, notamment la première, où sont présentés les travaux scientifiques sur les interférences entre le cerveau et la musique, avec Emmanuel BIGAND, professeur en psychologie cognitive, directeur de l’Unité Mixte de Recherche au Centre National de Recherche Scientifique (CNRS), Olivier BONNOT, professeur de psychiatrie au Centre Hospitalier Universitaire de Nantes, Elisabeth de la GENARDIERE, présidente de l’Association Tournesol, Artistes à l’hôpital, Jean-Jacques MILTEAU, harmoniciste, président de la Société civile pour l’administration des droits des artistes et musiciens interprètes (ADAMI), Hervé PLATEL, professeur en neuropsychologie à l’Université de Caen et chercheur à l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm) :
http://www.sacem.fr/cms/home/la-sacem/sacemuniversite/sacem-universite-plateforme-pedagogique2/sacem-universite-plateforme-pedagogique/colloque-musique-science-sante-accord-majeur-fevrier2014

Message n°197
Peetie Wheatstraw. De son vrai nom William Bunch, Peetie Wheatstraw est un pianiste,  guitariste et chanteur de blues américain, né à Ripley, au Tennessee en 1902, et décédé à East Saint Louis, dans l’Illinois, en 1941. Le pseudonyme de « Peetie Wheatstraw », que William Bunch prend, fait référence à un personnage du folklore afro-américain, la moitié maléfique d'une personnalité double. On le nomme aussi « le beau-frère du diable ». Frémeaux et ass., dans l’album Saint Louis-Chicago-New York 1931-1941 mettent une belle interprétation de « Working Man (Doing The Best I Can) ». Ecoutons-le, sur youTube, dans « Police station blues » :
http://www.youtube.com/watch?v=7RbyxfFxebc
Et écoutons aussi « Working man » par Herman Ray :
http://www.youtube.com/watch?v=RTtDS9oU-Gw
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Peetie_Wheatstraw

Message n°196
Georges Chelon. Né à Marseille en 1943, Georges Chelon apparaît dans le paysage de la chanson française en 1965, en pleine vague yéyé, avec des chansons à texte. Emouvant, sentimental, il est brusquement devenu célèbre avec « Le père prodigue », « Je t’aime dis », « Sampa »… et  reçoit le Prix de L’Académie Charles Cros du disque français en 1966. Depuis, de nombreuses autres créations ont suivi : « L’éclusier », « Leslie »,  « Le cosmonaute », « Tu vas planer »… Ecoutons-le, sur YouTube, dans quelques unes de ses plus belles chansons  :
« Les mots » : http://www.youtube.com/watch?v=vcWr9CuCoGE
Et sur DailyMotion dans « Y a pas d’ raison » :
http://www.dailymotion.com/video/x6pwm4_y-a-pas-de-raison-georges-chelon_music
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Chelon

Message n°195
Chuck Berry. De son vrai nom Charles Edward Anderson Berry, ce chanteur, guitariste, auteur et compositeur américain, est né à Saint-Louis – Misouri, USA – en 1926. Il fait partie des artistes les plus importants du Rock and Roll et du Blues. Il a influencé de nombreux autres artistes, et son répertoire a été très souvent repris. En 2003, le magazine Rolling Stone l'a classé sixième meilleur guitariste de tous les temps. Il a laissé plus d’un tube : « Johnny B. good », « Roll over Beethoven », « Sweet little sixteen », « Carol », « Nadine »… Il eut quelques ennuis avec la justice, mais aux génies, on pardonne tout. Ecoutons-le sur YouTube dans une de ses plus belles créations :
« You never can tell » : http://www.youtube.com/watch?v=RoDPPgWbfXY
Et sur scène : http://www.youtube.com/watch?v=qK5N2LavUZQ 
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chuck_Berry

Message n°194
Louis Aragon. Louis Aragon est un poète, romancier et journaliste, né aux alentours 1897 à Neuilly sur Seine et mort en 1982 à Paris. Il est connu pour son engagement et son soutien au Parti communiste français de 1930 jusqu'à sa mort. Avec André Breton, Paul Eluard, Philippe Soupault, il fut l'un des animateurs du dadaïsme parisien et du surréalisme. À partir depuis la fin des années 1950, nombre de ses poèmes ont été mis en musique et chantés (par Léo Ferré et Jean Ferrat notamment), contribuant à faire connaître son œuvre poétique. La première chanson tirée d'une œuvre d'Aragon date de 1953 : elle est composée et chantée par Georges Brassens et a pour paroles le poème paru dans La Diane française en 1944, « Il n'y a pas d'amour heureux ». Et tous ont sur les lèvres le vers : »Est-ce ainsi que les hommes vivent ». Ecoutons sur YouTube deux de ses poèmes, mis en musique et chantés par Léo Ferré :
« L’étrangère » : http://www.youtube.com/watch?v=ObBKKv13F2E
« Il n’aurait fallu… » : http://www.youtube.com/watch?v=06gQjntK4bI
Et, interprété par Marc Ogeret, « Il faisait si beau ce matin » : http://www.youtube.com/watch?v=ufOnZkNLmOo

Message n°193
Bach, concerto for haut bois et violon, en Do mineur. Un de plus beaux concertos de Bach avec une belle performance de haut bois, celui répertorié BWV 1060, que nous entendons sur Youtube, successivement interprété par par Agne Doveikaite-Rubine (violon), Juste Gelgotaite (haut bois), et l’orchestre Kremerata Baltica Chamber, au Vilnius Nathional Philharmonic Hall :
http://www.youtube.com/watch?v=ZLOb4YEtirU&list=RDtc4kWmxpZGs
puis par l’ensemble Il Gardellino avec Marcel Ponseele au haut bois : http://www.youtube.com/watch?v=tc4kWmxpZGs

Message n°192
Makhnovtchina. L’armée révolutionnaire insurrectionnelle ukrainienne, aussi appelée de façon péjorative Makhnovchtchina (en cyrillique Махновщина), par l’historiographie soviétique, est une armée insurrectionnelle d’inspiration anarchiste qui combattit de 1918 à 1921 durant la guerre civile russe des années suivant octobre 1917. Elle doit son surnom à l'anarchiste ukrainien Nestor Makhno qui la leva, en 1918, à la suite de la signature du Traité de Brest-Litovsk ayant eu pour conséquence de transformer l’Ukraine en dépendance économique du Reich allemand. La Makhnovchtchina s’oppose avec succès aux forces régulières ukrainiennes au pouvoir ainsi qu’aux armées blanches. Après la victoire contre les Blancs, l'Armée Rouge qui a passé des alliances tactiques temporaires avec Makhno, a les mains libres et se retourne contre la Makhnovchtchina. Makhno est mis hors la loi. Pour les anarchistes, la Makhnovchtchina est un symbole du combat pour un communisme non autoritaire. Sa défaite face à l’Armée rouge annonce les dérives à venir du régime soviétique et du stalinisme. Ecoutons sur YouTube son chant de ralliement, dans sa traduction par Etienne Roda-Gil :
http://www.youtube.com/watch?v=bB4MFiHH1qw
Pour en savoir plus :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Arm%C3%A9e_r%C3%A9volutionnaire_insurrectionnelle_ukrainienne

Message n°191
Julien Clerc. De son vrai nom Paul-Alain Leclerc, Julien Clerc, né en 1947 à Paris, est un chanteur français. D'origine guadeloupéenne, il a chanté des airs exotiques comme « couleur calé » et il est l'interprète de nombreuses chansons d’Etienne Roda-Gil. Ecoutons-le sur YouTube dans une de ses plus belles chansons :
« Balade en blanc » : http://video.mytaratata.com/video/iLyROoaftazQ.html

Message n°190
Les quatre barbus. Ils sont mal connus et décrits par Eddy Mitchell comme des bonhommes chantant à l’unisson. Mais c’est faux, Les quatre barbus, groupe vocal français de chanteurs portant la barbe (éventuellement fausse), fondé en 1938, et qui connut ses plus grands succès dans les cabarets parisiens des années 1950-1960, ont plus d’un beau refrain et sont loin d’être idiots, comme en témoigne cette chanson anarchiste postée sur DailyMotion, « La révolte » :
http://www.dailymotion.com/video/xrvlp4_les-quatre-barbus-chansons-anarchistes_webcam
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Quatre_Barbus

Message n°189
Bee Gees. Groupe musical australo-britannique, les Bee Gees étaient formés par trois des frères Gibb : Barry et les jumeaux Robin et Maurice. Le total de leurs ventes de disques sur toute leur carrière est estimé à 220 millions, faisant d'eux l'un des plus grands vendeurs de disques (sur ce point, V. http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_artistes_ayant_vendu_le_plus_de_disques). Souvent Barry chante en solo avec une voix de fausset, Robin donne un vibrato clair et Maurice chante les harmonies hautes ou basses. Les trois frères ont écrit la quasi-totalité de leurs chansons, affirmant se sentir comme une seule personne en travaillant ensemble. Ecoutons-les sur YouTube dans une de leurs plus belles chansons, marquée par son étrangeté :
« I started a joke » : http://www.youtube.com/watch?v=Dq6YmSVAOG8

Message n°188
Salvatore Adamo. Chanteur, auteur-compositeur francophone né en 1943 à Comiso en Italie, Salvatore Adamo,  est volontiers présenté comme belge du fait que, son père étant parti travailler en Belgique dans les mines, accompagné de sa famille, il y a débuté sa carrière et y vit actuellement. Celle-ci fut lancée en 1960, quand il participa à un concours de Radio Luxembourg, et eut remporté la finale à Paris. Il rencontre un premier succès en 1963 avec « Sans toi ma mie ».
Ecoutons-le sur YouTube dans un de ses plus grands succès :
« C’est ma vie » : http://www.youtube.com/watch?v=KjP01gwxNSo
Le morceau a été repris à la fin des années 2000, parmi d’autre avec différents interprètes, par lui et Isabelle Boulay : http://www.youtube.com/watch?v=tykwopycqcY
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Salvatore_Adamo

Message n°187
Professor Longhair. Henry Roeland Byrd, dit Professor Longhair, est né en Louisiane, à Bogolusa, en 1918, et est décédé en 1980. C’est un musicien légendaire de La Nouvelle Orléans. Il a un style de piano unique, que l'on décrit comme une combinaison de rumba, mambo et calypso, mêlé de blues, ainsi qu'une voix d'outre-tombe. La boîte de nuit Tipitina's à La Nouvelle-Orléans a été baptisé du nom de l'un de ses succès et on peut y admirer un  portrait de lui. Ecoutons-le sur YouTube :
« Tipitina » : http://www.youtube.com/watch?v=p-lsiDJWMsQ
«  Baby let me hold your hand » : http://www.youtube.com/watch?v=3d40ugeh02w
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Professor_Longhair

Message n°186
Canned Heat. Groupe de blues rock américain, Canned Heat a été formé en 1965 à Los Angeles, Californie. Ses plus grands succès ont été « On the Road Again » en 1968 et « Going Up the Country »  en 1969. Le groupe a participé activement à la vague du blues revival à la fin des années 1960. Se produisant notamment dans plusieurs grands festivals, Canned Heat a été l'un des groupes les plus populaires de l’époque hippie. Ecoutons-le sur YouTube dans « On the road again » :
http://www.youtube.com/watch?v=qRKNw477onU
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Canned_Heat

Message n°185
Enzo Enzo. Née en 1959 Körin Ternovtzeff à Paris, Enzo Enzo est une chanteuse, auteur-interprète de chansons françaises, dont des chansons pour enfants. Ecoutons-la sur YouTube dans une de ses plus belles chansons, « Juste quelqu’un de bien », dont nous ne résistons pas à donner les premiers couplets : 
 www.youtube.com/watch?v=OfMuPLDPELw
Debout devant ses illusions
Une femme que plus rien ne dérange
Détenue de son abandon
Son ennui lui donne le change

Que retient elle de sa vie
Qu´elle pourrait revoir en peinture
Dans un joli cadre verni
En évidence sur un mur

Un mariage en Technicolor
Un couple dans les tons pastels
Assez d´argent sans trop d´efforts
Pour deux trois folies mensuelles…

Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Enzo_Enzo

Message n°184
Richard Gotainer. Habitué des tubes (exemple : « Le mambo du décalco »), compositeur pour la pub (exemple, pour Vittel : « Buvez, éliminez »), Richard Gotainer, né à en France (Meurthre-et-Moselle) en 1948, est un chanteur et humoriste français. Il a écrit la plupart des textes de ses chansons, souvent avec des musiques de Claude Engel. On l’écoute sur YouTube dans une de ses meilleures chansons :
« Chipie » : http://www.youtube.com/watch?v=lYx4p_hTPIM
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Gotainer

Message n°183
The last thing on my mind. Superbe chanson d’amour et de rupture, « The Last Thing on My Mind » a été écrite par le chanteur et compositeur américain Tom Paxton, contemporain de Bob Dylan, au début des années 1960, et enregistrée par lui en 1964, sur l’album Ramblin’ boy, son premier disque. Elle reste la plus belle composition de Paxton. Elle a été reprise par de nombreux chanteurs. Une très belle exécution en est faite dans le film des frères Coen Inside Llewyn Davis, de 2013, par Stark Sand. Ecoutons-là sur YouTube dans différentes versions dont une version sur scène par Tom Paxton, qui est très émouvante :
Tom Paxton : http://www.youtube.com/watch?v=voqL5ksOuoo
Peter, Paul and Mary : http://www.youtube.com/watch?v=RNh87PgHCWw
Doc Watson : http://www.youtube.com/watch?v=FRFv0LiWR7w
Marianne Faithfull : http://www.youtube.com/watch?v=R-rLnw5tJrE
Clarence White : http://www.youtube.com/watch?v=S8YK5vkalTc

Message n°182
Serge Kerval. Né à Brest en 1939 et mort à Nantes en 1998, Serge Kerval est un auteur et chanteur français né à  chanteur français, principalement interprète de chansons traditionnelles. Il a commencé ses récitals dans les années soixante et a obtenu en 1986 le Grand Prix de l’Académie Charles Cros. « La Loire » : http://www.youtube.com/watch?v=qE4wB7-MD4k

Message n°181
Laurie Anderson.
Laurie Anderson, née Laura Phillips Anderson, le 5 juin 1947 à Glenn Ellyn dans l'Illinois, est une artiste expérimentale et musicienne, connue pour ses performances multimédia et les nombreux albums musicaux qu'elle a réalisés. Le 12 avril 2008, Laurie Anderson a épousé son compagnon de longue date, Lou Reed, aujourd’hui malheureusement décédé.
« O superman » : http://www.youtube.com/watch?v=-VIqA3i2zQw
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Laurie_Anderson

Message n°180
Boby Lapointe. Robert, Jean-François, Joseph, Pascal Lapointe, dit Boby Lapointe, né le en 1922 à Pézenas en France et mort à 50 dans cette même ville en 1972 donc, est un auteur, compositeur et interprète de chanson française. Il se fait connaître en 1960-61 en enregistrant notamment les chansons « Marcelle », « Le Poisson fa », « Bobo Léon » et « Aragon et Castille ». Les compositions suivantes ne démentent pas ce succès : « L'Hélicon », « Ta Katie t'a quitté », « Saucisson de cheval », « Comprend qui peut », « Méli-mélodie », « Le Tube de toilette », « La Maman des poissons »… Ecoutons-le sur YouTube dans cette dernière chanson, où l’humour le dispute à la tendresse :
« La Maman des poissons » : http://www.youtube.com/watch?v=_JmBV7ARDys
Ainsi que dans cet autre chef d’œuvre de drôlerie et de réalisme :
« Eh Toto » : http://www.youtube.com/watch?v=4nGoSg0I-gM
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Boby_Lapointe

Message n°179
Eric Clapton. Né en 1945 à Riplay près de Londres, d’un père canadien et d’une mère anglaise, Eric Clapton est un guitariste de grande qualité, que nous avons déjà eu l’occasion d’entendre en compagnie de Winton Marsaliset Taj Mahal dansentre autres,  Corinna Corinna (V. Connaissance, n° 152),  chanteur, compositeur, et interprète de blues et de rock d’origine britannique, mais ayant vécu la majeure partie de sa vie aux Etats-Unis. Il a fait partie des Yardbirds, puis des Bluesbreakers de John Mayal, de Cream, de Blindfaith, il a continué sa carrière avec divers autres musiciens et en solo. Il est difficle de faire un  choix dans son œuvre prolifique, mai on peut écouter sur YouTube :
« Tulsa time » : http://www.youtube.com/watch?v=Tx8IYWC9GTg
Et dans un morceau de Robert Johnson qui fut une de ses idoles
« Whe you have a good friend » : http://www.youtube.com/watch?v=tiLF2XC6pxg
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Eric_Clapton

Message n°178
Hector Lavoe. Né en 1946 à Ponce (Puerto-Rico), décédé en 1993, Héctor Lavoe, de son vrai nom Héctor Juan Pérez Martinez, était un chanteur de salsa très connu dans les années 1970-80. Grâce à son excellent sens du timing et son phrasé, Lavoe est considéré par beaucoup de fans de musique latine comme un des meilleurs chanteurs salsa de tous les temps, et il est surnommé El cantante de los cantantes (Le chanteur des chanteurs). Ecoutons-le sur YouTube dans un de ses morceaux le plus célèbre :
« Juanito Alimaña » : http://www.youtube.com/watch?v=pR8ejBZ9nvM
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9ctor_Lavoe

Message n°177
Leny Escudero. Né en 1932 à Espinal en Espagne, Leny Escudero est un acteur, chanteur et interprète français dont la carrière dechanteur décolle vraiment en 1962 quand il sort chez Bel-air son premier disque, contenant entre autres : « Ballade à Sylvie », « Pour une amourette »... Ensuite, il abandonne tout pour un tour du monde. Son album Escudero 71 reçoit le Grand prix de l'Académie Charles Cros. Ecoutons-le sur DailyMotion dans le célèbre « Pour une amourette » :
http://www.dailymotion.com/video/x1vk9a_leny-escudero-pour-une-amourette_music
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Leny_Escudero

Message n°176
Elíades Ochoa. Né en 1946 dans un milieu rural (« guajiro »), à Songo La Maya (province de Santiago de Cuba, Cuba), Elíades Ochoa est un chanteur, guitariste et compositeur cubain, remarquable défenseur de la musique traditionnelle. Joueur de guitare et de tres, il est aussi doué pour le chant, et interprète de la musique traditionnelle cubaine telle que le son, la guaracha, la guajira et le boléro. En 1986, il enregistre le célèbre « Chan Chan » avec Compay Secundo, avec lequel il donne plusieurs concerts. En 1997, il participe à l’enregistrement du Buena vista social club, effectué par Ry Cooder, et qui eut un grand succès. Ecoutons-le sur YouTube dans quelques unes de ses plus belles chansons :
« Lacrimas negras » : http://www.youtube.com/watch?v=yBAGY6W2Zp8
« El chicharon es pellejo » : http://www.youtube.com/watch?v=E3Aie1L-kjM
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Eliades_Ochoa

Message n°175
Swingle singers. Groupe vocal formé à Paris en 1962, les Swingle Singers (parfois appelés Swingle Sisters) a été fondé par Ward Swingle – un anglais -, Anne germain, Jeanette Baucomont et Jean Cussac. D’autres ont fait partie du groupe plus tard. Il a reçu le Grammy award du meilleur nouvel artiste en 1964. Christiane Legrand, sœur du compositeur, était la première soprano du groupe qui comprenait huit membres au total. Le groupe a connu rapidement un grand succès international avec son album Jazz-Sébastien Bach qui a obtenu le Grand Prix du disque de l’Académie Charles Cros. Ecoutons-le sur YouTube, dans un de ses célèbres morceaux :
J.-S. Bach, fugue pour orgue en Sol mineur, BWV 578, interprété en plusieurs voix,
http://www.youtube.com/watch?list=RDEM6yMDB9wgE&v=vonJhz2COck
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Swingle_Singers

Message n°174
Brothers Four. Avec une polyphonie superbe et des mélodies très simples, ils vous séduiront. ils sont une des premières formations de l’après guerre, The Brothers Four a été formé en 1957 à Seattle, aux USA dans l’Etat de Washington. Ecoutons les sur YouTube dans un de leur plus grand succès « Greenfields », sorti en 1960 :
Green fields, http://www.youtube.com/watch?v=46o1joHp7t0
Pour en savoir plus : http://en.wikipedia.org/wiki/The_Brothers_Four

Message n°173
Bongo. Bonga Kuenda, de son véritable nom José Adelino Barceló de Carvalho, est un chanteur percussioniste angolais né en 1943 à Kipri en Angola, dans la province de Bengo, qui devait quitter l’Angola à l'âge de vingt-trois ans. Il devint un athlète, détenant le détenteur du record du 400 mètres Portugais (L'Angola était alors une des cinq colonies africaines du Portugal). Mais il allait abandonner l'athletisme en 1972, pour se concentrer sur la musique, devenant rapidement connu dans son pays d'origine, ainsi qu'au Portugal. Après la Révolution des œillets en avril 1974, il devint une référence auprès des immigrants des anciennes colonies portugaises, ainsi qu'auprès des portugais d'origine européenne ou africaine. Anciennes colonies portugaises aidant, il allait chanter « Sodade » avec Cesária Evora. Ecoutons-le sur Youtube dans le merveilleux « Mona ki ngi xica » :
http://www.youtube.com/watch?v=YO9-BAKiuLk
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bonga_Kuenda

Message n°172
Charles Aznavour. Né Chahnourh Varinag Aznavourian en 1924 à Paris, Charles Aznavour est un auteur-compositeur-interprète, rendu célèbre par de nombreux tubes, dont « Je m’ voyais déjà », « la bohème », « la mama »… Il est aussi acteur, écrivain et diplomate franco-arménien : représentant permanent de l’Arménie auprès de l’ONU. Il est aussi, depuis 1995, représentant permanent de l'Arménie auprès de l’UNESCO. Ecoutons-le sur YouTube dans un de ses derniers succès, « Je t’aime A.I.M.E. » : http://www.youtube.com/watch?v=XAi2pZcdQYE
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Aznavour

Message n°171
Georges Till. Ténor français né en 1897 à Paris et décédé en 1984 à Draguignan dans le Var, Georges Till préféra, au début de 1924, entrer à l’Opéra de Paris, dirigé alors par Jacques Rouché, plutôt qu’à La Scala de Milan, ce qui aurait été la suite logique et raisonnable de ses études du chant italien et conforme au vœu de son maître. Cette décision marqua la singularité de sa carrière, car il devint, par la suite, le spécialiste incontesté de l’opéra français (qui touchait à la fin de son âge d’or) et, à travers le monde entier, l’interprète emblématique du chant français.
Ecoutons-le dans « Nuits d'Espagne » de Massenet et Gallet : http://www.musicalitis-ressources.com/node/186
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ra_Garnier

Message n°170
Maurice Fanon. Maurice Fanon est un auteur-compositeur, chanteur français né en 1929 et mort en 1991. Il a été repris par les plus grands (dont Félix Leclerc pour « L’écharpe », et V. http://www.maurice-fanon.com/interpretes.html); Juliette Gréco lui consacra un album complet : Juliette Gréco chante Maurice Fanon (production Barclay), en 1972. Ecoutons-le sur YouTube dans la plus célèbre de ses chansons : http://www.youtube.com/watch?v=Blp1r-m2j6k
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Fanon

Message n°169
Pouya Mahmoodi. Born in Teheran in 1973, Pouya Mahmoodi is an Iranian guitarist, songwriter and singer. He was the lead singer and guitarist of the band Barad, and, in 2008, he released his debut solo album, Mehr, which features drummer Billy Cobham on two songs. Ecoutons-le sur YouTube dans « Dingomaro » de l’album Mehr :
http://www.youtube.com/watch?v=PSSTwUmyviQ
Pour en savoir plus : http://en.wikipedia.org/wiki/Pouya_Mahmoodi

Message n°168
Eddy Mitchell. Claude Moine, dit Eddy Mitchell de son nom d’artiste, né en 1942 à Paris  (à Belleville), est un chanteur, parolier et acteur français. Chanteur d’un premier groupe de rock français, Les Chaussettes noires, il connait le succès dès 1960. Dès 1962, il commence une carrière solo, durant laquelle il alterne rock and roll, ballades, country, en s'orientant vers la fin des années 1970, vers un style plus crooner. Fort de cinquante années de carrière, Eddy Mitchell donne, sur la scène de l’Olympia en 201, la dernière représentation de sa tournée Ma dernière séance, clin d’œil à l'un de ses tubes mais aussi à l'émission télévisée qu'il a présentée pendant dix-sept ans, faisant ainsi ses adieux à la scène. Ecoutons sur YouTube un des succès d’Eddy Mitchell, interprété par JPB :
« Nashville ou Belleville » de Eddy Mitchell http://www.youtube.com/watch?v=vl0Jq6WOKVg
Lire la suite : http://fr.wikipedia.org/wiki/Eddy_Mitchell

Message n°167
La valse du bayou Plaquemine. Interprété par Breaux Frères, ou Breaux Brothers, en 1935, la Valse du bayou Plaquemine est un hommage à cette bourgade où se rencontrent le bayou et le Mississipi, et où une gigantesque écluse régulait, jusqu’en 1961, l’entrée dans le bayou et le traffic en bateau vers le Golfe du Mexique. Vous pouvez admirer dans la video de YouTube la femme et l’homme qui dansent le Two Steps : http://www.youtube.com/watch?v=TD4NB5mta-g&list=RD02XmrWz5uRfyw

Message n°166
Jean-Pierre Ferland (né le 24 juin 1934 à Montréal) est un auteur, compositeur et interprète québécois. Un de ceux qui, avec Félix Leclerc, Gilles Vigneault et Robert Charlebois, représenteront pour toujours les fondateurs de la grande chanson québécoise. Ecoutons sur YouTube deux de ses plus grands succès :
« Le poète » : http://www.youtube.com/watch?v=t6TP0EMsyqA
« Marie-Claire » : http://www.youtube.com/watch?v=DQyttsRQiLk
Il est d'abord commis à la Société Radio-Canada (SRC) à Montréal en 1954 où ses collègues l'encouragent à développer son talent pour la chanson. Il quitte la SRC en 1958 et se fait d'abord connaître en compagnie des Bozos. En 1959, il chante pour la première fois à la télévision de la SRC à l'émission « Music Hall ».
Lire la suite sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Ferland

Message n°165
Márkos Vamvakáris. en grec : Μάρκος Βαμβακάρης) est né en 1905 à Syros, or Ánō Khōra, on Syros Island; died 8 February 1972 in Athens, Greece), was a rebetiko musician. He is universally referred to by rebetiko writers and fans simply by his first name, Márkos. The great significance of Vamvakaris for the rebetiko is also reflected by his nickname: the "patriarch" of the rebetiko". Ecoutons le sur YouTube dans une de ses chansons : http://www.youtube.com/watch?v=K37zwunBFhk
Lire la suite sur Wikipedia : http://en.wikipedia.org/wiki/Markos_Vamvakaris

Message n°164
Mistinguett. Née Jeanne Bourgeois à Enghien-les-Bains en 1875 et morte à Bougival en 1956, Mistinguett, volontiers appelée Miss, est une chanteuse et actrice française. Apparaissant dans de nombreuses revues, elle fut une des reines du Music Hall au tournant du XXe siècle. Ses derniers enregistrements datent de 1949. Ecoutons-la sur YouTube dans un de ses plus grand succès :
« C’est mon homme » : http://www.youtube.com/watch?v=rqevF0C0XoI
Et écoutez-la raconter ses souvenirs : http://www.youtube.com/watch?v=BuJiQ59lwZE
Fille d'Antoine Bourgeois, travailleur journalier de 30 ans, et de Jeannette Debrée, couturière de 21 ans, Jeanne Florentine Bourgeois est née au 5 de la rue du Chemin-de-Fer (actuelle rue G.-Israël) à Enghien-les-Bains.
Lire la suite : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mistinguett

Message n°163
Jim Reeves. Né en 1923 à Galloway (Texas, États-Unis), et mort en 1964 dans le comté de Williamson (Tennessee, États-Unis), Jim Reeves est un chanteur américain, spécialisé dans la musique country, très populaire aux États-Unis, ainsi qu'en Angleterre. Ecoutons-le sur YouTube dans un de ses plus grands succès, dont la mièvrerie des paroles le dispute au charme de l’exécution… un vrai morceau de crooner : « He’ll have to go » : http://www.youtube.com/watch?v=nls0zrxx7UY
Adaptation, impressions : Jérôme Huet/Information, principaux faits : Wikipedia

Message n°162
Miriam Makeba. Née en 1932, à Johannesburg en Afrique du Sud, et morte en 2008, à Castel Volturno en Italie, Miriam Makeba est une chanteuse d'ethno-jazz et activiste politique sud-africaine, naturalisée guinéenne dans les années 1960, Algérienne en 1972, puis citoyenne d'honneur française en 1990. Elle est parfois surnommée Mama Afrika et son nom complet est Zenzile Makeba Qgwashu Nguvama. Ecoutons là, sur youtube, dans Malaika :
http://www.youtube.com/watch?v=Jpl8rPQBASU&list=RD02kCc61z9IFu4
Et dans « Pole Mze » :
http://www.youtube.com/watch?v=FxGtYr-b1SU&list=RD02V_DYhjBKMS8

Lire la suite du texte en PDF

Message n°161
Dranem.
Charles Armand Ménard dit Dranem, né en 1869 rue Château-Landon à Paris, et décédé en 1935 à Paris aussi, est un chanteur et fantaisiste français. Son répertoire de chansons à l'humour incongru, et souvent scabreux, a fait de lui une des vedettes les plus populaires du café-concert. Ecoutons-le sur YouTube dans un de ses plus célèbres morceaux, « Henri, pourquoi n'aimes tu pas les femmes ? » : http://www.youtube.com/watch?v=fXNSwVHbUSY

Lire la suite du texte en PDF

Message n°160
La Wally. La Wally est un opéra en quatre actes d'Alfredo Catalani, sur un livret de Luigi Illica, créé à La Scala de Milan le 20 janvier 1892. À l'origine figurent un roman et une pièce de théâtre de Wilhelmine von Hillern, Die Geyer-Wally (littéralement: « La Wally aux vautours ») ; l'action se passe dans un village tyrolien et le père de l'héroïne lui ayant choisi un parti dont elle ne veut pas. L'air principal de cet opéra (Ebben? Ne andró lontana), intitulé à l'origine "Chanson groënlandaise", est chanté dans le film « Diva » de Jean-Jacques Beineix. On peut également l'entendre dans le premier film de Tom Ford, "A Single Man". Ecoutons sur YouTube l’interprétation de l’aria dans le film « Diva », par Wilhelmenia Wiggins Fernandez :
http://www.youtube.com/watch?v=mTLF9TIx6lE
Adaptation, impressions : Jérôme Huet/Information, principaux faits : Wikipedia

Message n°159
Sister Rosetta Tharpe. Chanteuse et guitariste de gospel et de blues américaine, née en 1915 à Cotton Plant (Arkansas) et décédée en 1973. On raconte que Sister Rosetta Tharpe désaccordait sa guitare avant ses concerts, obtenant ainsi un son émouvant très particulier, proche de celui des instruments à cordes africains. Elle apparaît dans le film Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain. Elle meurt à 58 ans. Ecoutons deux chansons d’elle sur YouTube :
My journey to the sky :
http://www.youtube.com/watch?v=AaGRQiiBQcw&list=RD02SR2gR6SZC2M
Just a closer walk with thee :
http://www.youtube.com/watch?v=AaGRQiiBQcw&list=RD02SR2gR6SZC2M

Lire la suite du texte en PDF

Message n°158
Leonardo Vinci. (Né en 1690 et mort en 1730) Léonardo Vinci – à ne pas confondre avec son quasi-homologue Léonardo da Vinci – est un compositeur italien, principalement connu pour ses opéras. He was born at Strongoli and educated at Naples under Gaetano Greco in the Conservatorio dei Poveri di Gesù Cristo. He first became known for his Opere Buffe in Neapolitan dialect in 1719; he also composed many Opere Serie. He was received into the Congregation of the Rosary at Formiello in 1728. He died in May 1730. Vinci is rumoured to have been poisoned in the wake of an ill-advised affair, a story which is given by several reliable authorities without evident contradictions. Ecoutons le dans « Se d'un amor tiranno » extrait de sa mise en l’opéra du livret Artaserse, chanté par Max Emanuel Cencic : http://www.youtube.com/watch?v=9gzJ9BwSYyI

Lire la suite du texte en PDF

Message n°157
Roza Eskenazi. Célèbre chanteuse grecque de rébétiko, de musique grecque traditionnelle d'Asie mineure et de chansons folkloriques est venue au monde au milieu des années 1890 et est décédée en décembre 1980. Sa carrière discographique et sur scène s'est étendue de la fin des années 1920 jusqu'aux années 1970. Bien qu'elle ait interprété tous les types de chanson de l'époque, son nom reste attaché particulièrement aux premiers succès du rébétiko, dont elle fut avec Ríta Abatzí l'une des principales interprètes d'avant-guerre. Ecoutons la sur YouTube interprétant une chanson turque : http://www.youtube.com/watch?v=-OP6xzJfRYQ&list=PL4F76A5B7A1B3627D

Lire la suite du texte en PDF

Message n°156
Fabienne Thibault. née le en 1952 à Montréal, Fabienne Thibault est une auteur-compositeur-interprète québécoise et française, dotée d’une très belle voix chaude. Elle est notamment connue pour son rôle dans Starmania et pour la promotion du terroir français (notamment pour la vache vosgienne et les vins de Givry en Bourgogne). Officier du Mérite agricole en 2006, elle est faite Chevalier de la Légion d'honneur en 2010, en France. Ecoutons-la sur Youtube, dans une de ses chansons les plus célèbres :
« On vit contre les autres » : http://www.youtube.com/watch?v=1FuLjvuUeMs

Lire la suite du texte en PDF

Message n°155
Jimmy Giuffre. Musicien de jazz américain, Jimmy Giuffre est né en 1921 à Dallas au Texas et mort en 2008 à Pittsfield, Massachusetts. Il joue de nombreux instruments : clarinette, flûte, saxophone. Ecoutons-le sur YouTube dans un de ses morceaux les plus célèbres :
« The Train and the River » (1957) : http://www.youtube.com/watch?v=n8xol6A9ye8

Lire la suite du texte en PDF

Message n°154
Wanda Landowska. Née à Varsovie le 5 juillet 1879 Wanda Landowska est morte à Lakeville (Connecticut, États-Unis) le 16 août 1959, est une pianiste et claveciniste polonaise, considérée comme une des personnalités les plus importantes dans la renaissance du clavecin au début du XXe siècle, même si cette influence paraît aujourd'hui datée au regard des progrès de la connaissance de la musique ancienne et de l'évolution de sa pratique. Ecoutons-la, au clavecin, dans une partita de Bach, dont elle affectionnait tant l’œuvre : J.-S. Bach, « Partita n° 1 » (extraits) : http://www.musicalitis-ressources.com/node/185

Lire la suite du texte en PDF

Message n°153
Henri Tachan, de son vrai nom Henri Tachdjian, né le 2 septembre 1939 à Moulins (Allier), est un auteur-compositeur-interprète français. Il n’a pas eu la reconnaissance qu’il méritait : aussi grand, ou presque, que Brel, Ferré ou Brassens…. Son œuvre est d’une grande poésie ; il, s’essayait aux plus grands thèmes ; on trouve dans son œuvre quelques grands moments de vérité : ainsi dans « Ma chienne », « Ma mère », « La vie », « Le présent », « Les larmes », « Pas vieillir, pas mourir »… Ecoutons-le sur YouTube dans :
« Ma mère » : http://www.youtube.com/watch?v=hk7NwEPkJGk
« La vie » : http://www.youtube.com/watch?v=M3ujZHs2EyE
« Les larmes » : http://www.youtube.com/watch?v=gnMkyuf8PPg

Lire la suite du texte en PDF

Message n°152
Corinne (a), Corinna. A standard in a number of musical styles, « Corrine, Corrina » may be : blues, rock and roll, Cajun, and Western swing. The title of the song varies from recording to recording, chiefly with the variant « Corrina, Corrina ». On l’écoute sur YouTube dans différentes versions :
Par The Original Filé Gumbo Zydeco Band : http://www.youtube.com/watch?v=3jwwgenmfi4&list=RD02XmrWz5uRfyw
Par Bo Carter, un delta blues guitar singer : http://www.youtube.com/watch?v=WbHs1EgFN5cLa
En version rocky par Ray Peterson (1960) : http://www.youtube.com/watch?v=ouanlAQ-QXg
Dans la version de Bob Dylan, par un amateur : http://www.youtube.com/watch?v=28bYr6ozW3Q
Par Wynton Marsalis et Eric Clapton : http://www.youtube.com/watch?v=y7eeb1MTkUY

Lire la suite du texte en PDF

Message n°151
Serge Reggiani. Sergio Reggiani, dit Serge Reggiani né le en 1922 à Reggio d'Émilie (Italie) et mort le en 2004 à Boulogne-Billancourt, était un comédien et un chanteur français d'origine italienne. Venu du théâtre, au cinéma il tourne sous la direction de plusieurs générations de réalisateurs et s'impose comme une figure marquante du paysage cinématographique en France. Venu tardivement à la chanson, il est considéré comme l'un des grands interprètes de la chanson française. Ecoutons-le sur YouTube dans une de ses plus belles chanson : « Sarah » : http://www.youtube.com/watch?v=F2ngigZwoMQ

Lire la suite du texte en PDF

Message n°150
Salty dog blues. Eearly 1900s blues Salty dog blues is in the public domain. It has been recorded by blues, jazz, country music, bluegrass groups and other styles. The oldest recordings of the song credit Papa Charlie Jackson, who adapted the song directly from the African-American traditional for Paramount and for Broadway in 1924. Ecoutons le sur youTube par Mississipi John Hurt :
“Salty dog blues” : http://www.youtube.com/watch?v=EBtMEuC7Q5A

Lire la suite du texte en PDF

Message n°149
Mado Robin. Née en 1918 à Yzeures-sur-Creuse, en Indre-et-Loire, et morte en 1960 à Paris, Madeleine Marie Robin, dite Mado Robin, fut une cantatrice soprano française. Ecoutons-la dans « Les filles de Cadix » (de Delibes), Chant fortement inspiré de l’air de Solveig dans l’opéra « Peer Gynt » de Grieg, et par voie de conséquence à rapprocher de « Lost song » que Gainsbourg a créé pour Birkin :
http://www.musicalitis-ressources.com/node/183

Lire la suite du texte en PDF

Message n°148
Greenbriar boys. In the summer of 1958 the Greenbriar Boys were just getting known in the Northeast, their home base was Greenwich Village. They would go to Washington Square Park on Sunday afternoons. This was where all the decent pickers of Folk and Bluegrass, in and near NYC, would go to play and jam and learn from each other. There would be a gathering of audience around each group of musicians and it wasn't long before the G.B. Boys had fans from all over the area coming down to stand and watch - sometimes crowds of over 150 people. Ecoutons les sur YouTube :
« He was a friend of mine » : http://www.youtube.com/watch?v=jn7dFz-AuYE

Lire la suite du texte en PDF

Message n°147

Bénabar. De son vrai nom Bruno Nicolini, né à Thiais en 1969, Bénabar est un chanteur français. Il grandit à Saintry-sur-Seine, en Essonne, dans la banlieue parisienne. Sa mère est libraire et son père est régisseur pour le cinéma et a fait au moins une cinquantaine de films. À huit ans, il s'initie à la trompette parce que cela est symbolique des clowns et du cirque qui l'impressionnent, et par goût musical. Ecoutons-le sur YouTube dans une de ses plus belles chansons :
« Les épices du souk du caire » : http://www.youtube.com/watch?v=nAzKnQ-0FDg

Lire la suite du texte en PDF

Message n°146
The Carter Family. Groupe de musique folk country entre 1926 et 1943, The Carter Family a été découvert par Ralph Peers. Les trois membres originels de la Carter Family, A.P., Sara et Maybelle, ont eu un énorme succès et ont fortement influencé la musique country. Parmi leurs chansons les plus célèbres, on peut citer « Wildwood Flower », « Will the Circle Be Unbroken », « Keep On the Sunny Side, Wabash Cannonball ou encore Are You Lonesome Tonight ?
Carter’ Blues : http://www.musicalitis-ressources.com/node/182

Lire la suite du texte en PDF

Message n°145
Mathilde Santing. Born Mathilde Eleveld, Amstelveen (The Netherlands), in 1958, Mathilde Santing - is a Dutch singer. She started receiving national attention in 1981 after she appeared in a Dutch television programme called Sonja Op Maandag, hosted by Sonja Barend. Ecoutons la sur YouTube dans :
« You took advantage of me » : http://www.youtube.com/watch?v=Sfvg9iPVwQw

Lire la suite du texte en PDF

Message n°144
Karen Dalton. Née en 1937 et morte en 1993, Karen Dalton était une artiste américaine, aux origines mi-irlandaise, mi-cherokee. Elle reste trop mal connue. Chanteuse de folk et de blues, guitariste talentueuse (elle utilisait une Gibson 12 cordes) et joueuse de banjo (le sien était particulièrement impressionnant puisqu'il comportait pas moins de 27 frettes), elle évolua sur la scène du Greenwich Village au début des années 1960, en particulier avec Fred Neil, Tim Hardin, Bob Dylan ou encore les Holy Modal Rounders. Ecoutons-la sur YouTube dans quelques unes de ses chansons :
« Sweet substitute » : http://www.youtube.com/watch?v=l2iXuVgIesY
« It hurts me too » : http://www.youtube.com/watch?v=H0ZlWK-b_KY

Lire la suite du texte en PDF

Message n°143
Marc Robine. Né en 1950 à Casablanca au Maroc et décédé en 2003 à Nîmes d'un cancer foudroyant, Marc Robine était un journaliste, chanteur et musicien français. Ecoutons-le sur YouTube dans une de ses plus belles chansons :
« Le Pieu » : http://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&NR=1&v=PLG-BXRwg1Q

Lire la suite du texte en PDF

Message n°142
Arthur Rubinstein. A l'occasion d'un dîner mondain, Jane Birkin, invitée avec Serge Gainsbourg, est placée aux côtés d'un vieil homme qui commence à lui parler en lui faisant du du pied. Jane Birkin alerte discrètement Gainsbourg qui lui répond: « C'est Arthur Rubinstein. Laisse toi faire, c'est un génie ! ». Ecoutons le, sur Youtube, dans une étude de Liszt « La Campanella » :
http://www.youtube.com/watch?v=hQULyGMhhWs

Lire la suite du texte en PDF

Message n°141
Lluís Llach. Chanteur espagnol de culture et d'expression catalanes, né le 7 mai 1948 à Gérone en Catalogne Lluís Llach est une des figures de proue du combat pour la culture catalane sous le franquisme ; ainsi, il est un des animateurs de la Nova Cançó et devient le dernier membre à avoir rejoint le groupe Els Setze Jutges (en français : les seize juges). Du fait de cet engagement qui l'a conduit à l'exil, il est considéré en Pays catalans comme une référence non seulement musicale mais également morale. Ecoutons-le sur YouTube dans une de ses plus belles chansons :
« Estaca » : http://www.youtube.com/watch?v=aX4eZ1fpYwA

Lire la suite du texte en PDF

Message n°140
Interprète. L’interprète est celui qui donne corps à la musique et, ainsi, communique l’œuvre au public. De plus en plus, il tend à prendre une place centrale dans le paysage musical : avant même l’auteur ou le compositeur. Ce que regrettent certains : parlant avant tout de musique classique, Michel Onfray déclare que, malheureusement, les interprètes « sont devenus les stars de la musique et les compositeurs désormais leur sont redevables.

Lire la suite du texte en PDF

Message n°139
Platters. Groupe vocal, les Platters ont joui d'une très grande renommée aux États-Unis dans les années 1950 ; ils mondialement connu pour les slows « Only You (And You Alone) », « The Great Pretender », « (You've got) The Magic Touch »; « My Prayer », « Smoke gets in your eyes », « Twilight Time ». Ecoutons le groupe dans « My Serenade », musique de Schubert sur Youtube :
http://www.youtube.com/watch?v=oT2ML6TIgXI

Lire la suite du texte en PDF

Message n°138
Klaus Schulze. Klaus Schulze est un musicien allemand, né en 1947 à Berlin. Percussionniste, puis compositeur, producteur et interprète pionnier de musique électronique, il participe aux débuts de Tangerine Dream, de Sand (album Golem) et d'Ash Ra Tempel, avant de devenir en solo un des plus grands compositeurs de musique électronique. Ecoutons le sur YouTube dans :
« Kontinuum » : http://www.youtube.com/watch?v=RRWnRfd8aRc

Lire la suite du texte en PDF

Message n°137
Bruce Daigrepont. Bruce is fully immersed in the singer-songwriter tradition. Several of Bruce's compositions such as « Marksville Two Step », « Riviere Rouge » and « Nonc Willie » have entered into the standard Cajun dance band repertoire while other tunes of his such as « Coeur des Cajuns », « Disco et Fais Do Do" » and « Laissez Faire » are now part of the recorded repertoires of Francophile bands from other parts of the world. His most popular anthem of Cajun pride, « Acadia a la Louisiane », has even been translated into Danish! If he were writing in English, he might find greater fame and fortune. But Bruce is about pride of culture and heritage; pride in being what he is, a Cajun from the heart, with a story to tell, through his music. Not that you need to understand French to get on Bruce's wavelength. His art is totally infectious. For one thing, he's one of Cajun music's most gifted singers. In keeping with the old-time dance hall musicians, he sings loud and passionately, in the high tenor register, where many Cajun singers of today fear to tread. He can shift his powerful voice from bell-tone clear to whiskey-rough. Ecoutons-le sur youtube dans :
« Le two steps de Marksville » : http://www.youtube.com/watch?v=GDjvPrPP3h4

Lire la suite du texte en PDF

Message n°136
Leonard Cohen. Leonard Norman Cohen, né en 1934 à Montréal (Québec), est un poète, romancier et auteur-compositeur-interprète canadien. Son premier recueil de poésies paraît à Montréal en 1956 et son premier roman en 1963. Les premières chansons de Cohen (principalement celles de Songs of Leonard Cohen, 1967) sont ancrées dans la musique folk, et chantées avec une voix grave. Dans les années 1970, ses influences se multiplient : musique pop, de cabaret, et du monde. Depuis les années 1980, Cohen chante accompagné de synthétiseurs et de choristes. On l’édcoute sur YouTube dans une de ses plus belles chansons :
« Bird on a wire » : http://www.youtube.com/watch?v=K4OF5tdIdV8
Que l’on peut écouter aussi interprété par Joe Cocker :
http://www.youtube.com/watch?v=JwbJ1Od_E7E
Ecoutons encore :
« The Partisan » : http://www.youtube.com/watch?v=oG4ndbhOkpI

Lire la suite du texte en PDF

Message n°135
Jacques Canetti. De son vrai nom Nissim Jacques Canetti, Jacques Canetti, né en 1909 à Roustchouk en Bulgarie et mort en 1997 à Suresnes, est un directeur artistique et producteur musical chez Polydor et Philips. Ses parents, Jacques Elias (Elieser) Canetti et Mathilde née Arditti, sont tous deux issus de familles de commerçants juifs séfarades fortunés. Il a consacré sa vie à la chanson française et, en particulier, aux auteurs–compositeurs-interprètes. Conjuguant courage et obstination à son instinct, Jacques Canetti a imposé des artistes auxquels personne ne croyait à leurs débuts. De Polydor à Philips, en passant par Radio Cité et le théâtre des trois Baudets, jusqu'aux Productions Jacques Canetti, il est un personnage central de la chanson française du milieu du XXe siècle : Édith Piaf, Charles Trenet, Les Frères Jacques, Juliette Gréco, Félix Leclerc, Charles Aznavour, Georges Brassens, Jacques Brel, Serge Gainsbourg, Guy Béart, Claude Nougaro, Serge Reggiani, Jeanne Moreau, Raymond Devos, Brigitte Fontaine et Jacques Higelin ont notamment bénéficié de son soutien. La plupart de ces artistes lui doivent leurs premiers pas. Il est le frère d'Elias Canetti (1905-1994), écrivain d'expression allemande et prix Nobel de littérature en 1981, et de Georges Canetti (1911-1971), chercheur et professeur à l’Institut Pasteur spécialiste de la tuberculose. Avant-guerre, Polydor, Radio-Cité. À 20 ans, fou de jazz, Jacques Canetti organise les premières tournées de Jazz Hot dans toutes les villes universitaires, et il est le premier à faire venir en France Louis Armstrong, Cab Calloway, et Duke Ellington. Il monte le premier orchestre de musiciens noirs de jazz en France.
En 1930, par le biais d'une annonce disant simplement « Cherche jeune homme aimant la musique et parlant couramment allemand », Jacques Canetti quitte HEC pour entrer chez Polydor, alors qu’il n’a que 20 ans (V. Jacques Canetti, On cherche jeune homme aimant la musique, 1978, Editions Calmann-Lévy, Paris). Il persuade Marlène Dietrich d'enregistrer son premier disque en français (« Assez » et « Moi j'm'ennuie », 1933). Mais sa vie de promoteur des artistes commence avec Marcel Bleustein-Blanchet, fondateur de Radio Cité, qui confie à Jacques Canetti la direction artistique de la station : Il y apporte de grandes innovations dans les formats de la radio, alors encore toute jeune.

Lire la suite du texte en PDF

Message n°134
Gus viseur. Un des premiers accordéonistes de jazz, Gustave-Joseph Viseur, dit Gus Viseur  est né à Lessines, en 1915 et mort à  Paris, en 1974. Il était belge et a abordé aussi tous les genres du répertoire musette (valse, tango, paso doble, ...). Évoluant dans les milieux parisiens dès 1930, il forma son langage musical aux côtés des guitaristes manouches, et enregistra son premier disque en 1937 et accompagna Édith Piaf en 1940. Il est le seul accordéoniste à avoir été membre du célèbre Hot Club de France dirigé par Charles Delaunay. Ecoutons le dans « Flambée montalbanaise » : http://www.youtube.com/watch?v=6NLITZx3IYI

Adaptation, impressions : Jérôme Huet/Information, principaux faits : Wikipedia

Message n°133
Come on my kitchen. A blues song by Robert Johnson, « Come On in My Kitchen » was recorded on November 23, 1936 at the Gunter Hotel in San Antonio, Texas - his first recording session. The melody is based on the song cycle by the string band the Mississippi Sheiks, « Sitting on Top of the World » (1930) / « Things About Coming My Way » (1931) / « I'll Be Gone, Long Gone » (1932) / « Hitting The Numbers » (1934). Johnson's arrangement on slide guitar (in open tuning, commonly thought to be open G) is based on Tampa Red's recording of the same tune with the title « Things 'Bout Coming My Way ». Sur YouTube, on écoutera « Come on in my Kitchen » :
par Robert Johnson : http://www.youtube.com/watch?v=4up4VP8zjyc,
par Chris Thomas King : http://www.youtube.com/watch?v=E_b9r-EA_yc
et par Crooked Still : http://www.youtube.com/watch?v=xBnQCIQVR0g
- avant de le rapprocher de Things 'Bout Coming My Way par tampa Red :
http://www.youtube.com/watch?v=CZShGE1p8qw
- de « Things About Coming My Way » des Misssissipi Sheiks, qu’on écoutera par The Little Brothers : https://www.youtube.com/watch?v=8XDpCwRufO4
- Et naturellement de « Sitting on top of the world », que l’on écoutera par les Mississipi Sheiks : http://www.youtube.com/watch?v=CpR_iYo3CK4,
par Doc Watson : http://www.youtube.com/watch?v=Y1q4Eb34mwM
et par les Creams : http://www.youtube.com/watch?v=R_JusE2urNo
- Et de « Ill be gone, long gone », toujours par les Mississipi Sheiks :
http://www.youtube.com/watch?v=_53BRrLiWm4
- Et encore de « It hurts me too », créé par Elmore james :
http://www.youtube.com/watch?v=nBA2REoRD98,
que chantent aussi Eric Clapton : http://www.youtube.com/watch?v=j87tNXMNl5k
et John Mayall : http://www.youtube.com/watch?v=BMV4rDgY-BQ
- et de « The more you lie to me », chanté par Artie White :
http://www.youtube.com/watch?v=G5nyJMW7GMA

Lire la suite du texte en PDF

Message n°132
Arcangelo Corelli.
Né en 1653 à Fusignano, près de Ravenne, mort en 1713 à Rome, Corelli est un violoniste et compositeur italien. Il est considéré comme l'un des compositeurs majeurs de la période baroque. Ecoutons-le sur YouTube dans une de ses plus belles œuvres : Concerto grosso en D majeur, extraits: http://www.youtube.com/watch?v=3vlORhf-7_M

Lire la suite du texte en PDF

 

Message n°131
Jean-Luc Juvin. Né en 1940 à La Roche-sur-Yon (les hasards de l'exode...), Jean-Luc Juvin a vécu son enfance à Paris. Ecoutons le sur YouTube dans une de ses plus belles chansons :
« Le cri » : http://www.youtube.com/watch?v=3adNmM4s7Kg

Lire la suite du texte en PDF

Message n°130
Jimmy Giuffre. Musicien de jazz américain, Jimmy Giuffre est né en 1921 à Dallas au Texas et mort en 2008 à Pittsfield, Massachusetts. Il jouait de nombreux instruments : clarinette, flûte, saxophone. Ecoutons-le et voyons le sur YouTube dans un de ses plus beaux morceaux : « The train and the river » : http://www.youtube.com/watch?v=Q5B9f5GEZYA

Lire la suite du texte en PDF

Message n°129
Georges Brassens. Né à Sète en 1921 et mort à Saint-Gély-du-Fesc en 1981, Georges Brassens est un poète auteur-compositeur-interprète français. Ecoutons-le sur YouTube dans un de ses plus beaux morceaux écrit et composé par lui :
« Il suffit de passer le pont » : http://www.youtube.com/watch?v=SZHt3AiCDrc
Et avec Charles Trenet : http://www.youtube.com/watch?v=ePmCoEvU3xM

Lire la suite du texte en PDF

Message n°128
Henri Tachan. De son vrai nom Henri Tachdjian, Henri Tachan, né en 1939 à Moulins (Allier), est un auteur-compositeur interprète français. Ecoutons-le sur YouTube dans une de ses plus brillantes compositions :
« Mozart, Beethoven, Schubert et Rossini » :
http://www.youtube.com/watch?v=XHzkYWbjSfA

Lire la suite du texte en PDF

Message n°127
Victor Jara. Chanteur, auteur et compositeur populaire chilien, Víctor Lidio Jara Martínez est né à San Ignacio – région de BioBio - en 1932  et mort à Santiago en 1973, torturé et assassiné par le régime de Pinochet. Ecoutons le dans un traditionnel où il excelle :
« La Palmatoria » : http://www.musicalitis-ressources.com/node/166
Et sur YouTube dans : « Zama del Che » : http://www.youtube.com/watch?v=yEUAw_mORlg

Lire la suite du texte en PDF

Message n°126
Marcel Mouloudji.
Marcel André Mouloudji, né le 16 septembre 1922 à Paris et décédé le 14 juin 1994 (à 71 ans) à Neuilly-sur-Seine, est un chanteur, auteur-compositeur-interprète, peintre et acteur français. On l’écoute sur YouTube dans deux de ses plus belles chansons, mis à part « Toi tu souris » qui n’y est pas disponible :
Un jour tu verras : http://www.youtube.com/watch?v=zLa6ScSTcTE
Tout l’amour que j’ai (précédé de « Les amoureux ont de la veine) : http://www.youtube.com/watch?v=60jieOpON_o

Lire la suite du texte en PDF

Message n°125
Marianne Faithfull. Née en 1946 à Londres est une chanteuse de rock et actrice anglaise. Ecoutons la sur Youtube dans un de ses plus beaux morceaux :
« Ballad of Lucy Jordan » : http://www.youtube.com/watch?v=0KV-PTK0UZ4

Lire la suite du texte en PDF

Message n°124
Davy Graham. David Michael Gordon Graham, connu sous le nom de Davey Graham (originellement Davy Graham), né le en 1940 à Hinckley, Leicestershire (Angleterre) et mort le en 2008, était un guitariste, l'une des figures les plus influentes de la révolution de la musique folk au Royaume-Uni dans les années 1960. Il a inspiré plusieurs des plus fameux guitaristes du monde de la guitare acoustique dans le style jeu aux doigts (fingerstyle), tel que Bert Jansch, John Renbourn, Martin Carthy, Paul Simon et même Jimmy Page, qui s'est fortement inspiré de « She moved thru' the Bizarre/Blue Raga » de Graham pour son solo de guitare « White summer ». Ecoutons le sur YouTube dans un de ses plus beaux morceaux :
« Cocaine » : http://www.youtube.com/watch?v=fclb_pY7kvE&list=PL6E01BA79358B1116
Et écoutons aussi « Angie » interprété par Bert Jansch (avant même la sortie de l'album par Graham, Bert Jansch l'avait appris d'une bande sonore que ce dernier avait prêtée à sa demi-sœur, Jill Doyle, qui était une amie de Jansch. Ce dernier l'a intégrée sur son premier album en 1965 sous le nom de « Angie ». L'épellation « Anjie » est devenue la plus populaire après sa reprise par Paul Simon, dans le premier disque qu’il a sorti avec Garfunkel, Sounds of silence, en 1966, et c'est sous le titre « Angie » qu'elle a été reprise par Chicken Shack sur leur album 100 Ton Chicken en 1969), une de ses compositions les plus célèbres :
http://www.youtube.com/watch?v=RqjUWJtH88c

Lire la suite du texte en PDF

Message n°123
Carlos Puebla. Né en 1917 à Manzanillo (à l'ouest de Santiago de Cuba) et décédé en 1989 à La Havane, Carlos Manuel Puebla est un compositeur cubain. Il est l’auteur de l’immortel « Hasta Siempre » conçu l’honneur du Ché que l’on écoute avec une autre chanson sur YouTube :
Hasta siempre : http://www.youtube.com/watch?v=Y8ynNRN_MxQ
De Cuba traigo un cantar : http://www.youtube.com/watch?v=sGlEvnY7oBc

Lire la suite du texte en PDF

Message n°122
La complainte des infidèles. Cette chanson  célèbre nous donne l’occasion de consacrer quelques lignes à Georges van Parys qui en est l’auteur. Ecoutons en sur YouTube quelques versions :
Jean-Pierre Vaurant : http://www.youtube.com/watch?v=de8xD1F4CrU
Anne Vanderlove : http://www.youtube.com/watch?v=de8xD1F4CrU
Mouloudji : http://www.youtube.com/watch?v=cUc6j1ApBYU

Lire la suite du texte en PDF

Message n°121
Pietro Nardini. Né à Livourne en 1722  et mort à Florence en 1793, Pietro Nardini est un violoniste et compositeur italien. Ecourtons le sur YouTube dans une de ses compositions magnifiquement interprétée :
Par Reinhold Barchet, au violon :
Concerto en Mi mineur, part 1 : http://www.youtube.com/watch?v=ZCGTzis9dBg
Concerto en Mi mineur, part 2 : http://www.youtube.com/watch?v=KCPyUeNEiV4
Par Ursula Bagdasarjanz au violon, avec Luciano Sgrizzi au piano :
Sonata in D major for violin and piano, Larghetto
http://www.youtube.com/watch?v=EWIEN0OKDAY

Lire la suite du texte en PDF

Message n°120
The Staple singers. The Staple Singers est un groupe de musique gospel, R&B et soul formé par Roebuck « Pops » Staples (1914–2000), le père, et ses enfants Cleotha (1934-2013), Pervis (né en 1935), Yvonne (née en 1936) et Mavis (née en 1939). Ecoutons les sur YouTube :
« Uncloudy day » :
http://www.youtube.com/watch?v=i7V7OMw7tg8&list=ALBTKoXRg38BBVaKNj3NdjeBOEw8qaz3nz
« For What It's Worth » : http://www.youtube.com/watch?v=2n9Rgkpz7yE

Lire la suite du texte en PDF

Message n°119
Vladimir Horowitz. Un critique anglais du Manchester Guardian a qualifié un jour Horowitz de « plus grand pianiste vivant ou mort ». Effectivement, le pianiste qui jouait les doigts quasiment à plat sur le clavier disait lui-même qu’il était « une légende ». Nous l’écoutons sur YouTube dans une variation du Carmen de Bizet ; Il joue cet arrangement au Carnegie Hall en 1968 ; L’énergie, les nuances, le tempo rend ce moment d’interprétation unique : http://www.youtube.com/watch?v=Aag4IrbIRkM

Lire la suite du texte en PDF

Message n°118
Köln Concert. Le 24 janvier 1975, Keith Jarrett - ou quand le jazz rencontre le classique - Keith Jarrett donne un concert resté célèbre : le « Koln concerty ». La vidéo est disponible en intégral sur YouTube :
The Koln Concert : http://www.youtube.com/watch?v=MLF9OTJR23g

Lire la suite du texte en PDF

Message n°117
Platters. Les Platters sont un groupe vocal, ayant joui d'une très grande renommée aux États-Unis dans les années 1950, et mondialement connu pour les slows « Only You (And You Alone) », « The Great Pretender », « (You've got) The Magic Touch »; « My Prayer », « Smoke gets in your eyes », « Twilight Time ». Ecoutons le dans « My Serenade », musique de Schubert sur Youtube :
http://www.youtube.com/watch?v=oT2ML6TIgXI

Lire la suite du texte en PDF

Message n°116
Doc Watson. Arthel Lane "Doc" Watson (1923 – 2012) was an American guitarist, songwriter and singer of bluegrass, folk, country, blues and gospel music. Watson won seven Grammy awards as well as a Grammy Lifetime Achievement Award. Watson's flatpicking skills and knowledge of traditional American music are highly regarded. He performed with his son Merle for over 15 years until Merle's death in 1985 in an accident on the family farm. Ecoutons le dans quelques unes de ses interprétations de morceaux traditionnels :
« Omie Wise » : http://www.musicalitis-ressources.com/node/172
« Little Sadie » : http://www.musicalitis-ressources.com/node/174
« Goin’ down the road » : http://www.musicalitis-ressources.com/node/171
« Freight train boogie » : http://www.musicalitis-ressources.com/node/170
« Weary blues » : http://www.musicalitis-ressources.com/node/169

Lire la suite du texte en PDF

Message n°115
Paulinio da Viola. Paulo César Batista de Faria, ou Paulinho da Viola, (Rio de Janeiro, 12 novembre 1942) est un auteur, compositeur et interprète (chant, guitare, et cavaquinho) brésilien, fils du guitariste César Faria. Sa victoire aux festivals des années 60 avec les chansons Sinal Fechado et Foi um Rio que Passou em Minha Vida a été la force motrice du début de sa carrière.
Il a composé des sambas aussi bien que des choros. Plus généralement il est considéré comme un des représentants majeurs de la MPB. Son école de samba est Portela. Il apparaît dans le film documentaire de Pierre Barouh Saravah. Ecoutons le sur YouTube dans une de ses plus belles chansons :
« Ruas que sonhei », avec Amelia Rabello :
http://www.youtube.com/watch?v=Dd6fOSOHqvk&list=PL8H0-r1JW717gIpL3ZP8SbsFuYo0qKQU7&index=6
Adaptation, impressions : Jérôme Huet/Information, principaux faits : Wikipedia

Message n°114
Leo Ferré. Né en 1916 à Monaco et mort en 1993 à Castellina in Chianti (Toscane), Léo Albert Charles Antoine Ferré est un auteur-compositeur-interprète (ACI), pianiste et poète franco-monégasque. Ayant réalisé plus d'une quarantaine d'albums originaux couvrant une période d'activité de quarante-six ans, Léo Ferré est à ce jour le plus prolifique parmi ses confrères francophones. D'une culture musicale classique, il dirige à plusieurs reprises des orchestres symphoniques, en public ou à l'occasion d'enregistrements. Ecoutons le sur YouTube dans quelques unes de ses plus belles œuvres :
« Comme à Ostende », de Caussimon : http://www.youtube.com/watch?v=3jHw0M2mgJA
« La mémoire et la mer » : http://www.youtube.com/watch?v=rynZ2LRpAyo

Lire la suite du texte en PDF

Message n°113
Careless love. One of the best known pieces in the repertory of the Buddy Bolden band in New Orleans, Louisiana, « Careless Love » was written at the very start of the 20th century, and has remained a jazz standard and blues standard. Hundreds of recordings have been made in folk, blues, jazz, country, and pop styles ; some of the more notable versions include those by Bessie Smith, Marilyn Lee, Ottilie Patterson, Pete Seeger, and George Lewis. Big Joe Turner recorded it several times over his long career. T. Texas Tyler recorded a version in 1946 for 4-Star records. Fats Domino made a recording of it in 1951, and it has also been sung by Elvis Presley, Entrance, Louis Armstrong, Lonnie Johnson, Blind Boy Fuller, Dave Van Ronk, Leadbelly, Odetta, Janis Joplin, Siouxsie Sioux, Joan Baez, Ray Charles, Dr. John, Madeleine Peyroux, Bob Dylan, Bill Monroe and Johnny Cash, Frankie Laine, Skip James, Harry Connick Jr., French composer and clarinettist Jean-Christian Michel and Italian songwriter and singer Lucio Dalla in his debut single in 1964. The song's melody also is used in other blues songs, notably « A bunch of thyme » and Moon Mullican’s « Worries on my mind ». Elements of the Bessie Smith version's melody show up in Jerry Lee Lewis's 1956 version of « Crazy Arms » as well. Ecoutons le sur YouTube, par :
- Bessie Smith : http://www.youtube.com/watch?v=WGJv4cmmj3M
- Ray Charles : http://www.youtube.com/watch?v=wDck8yMGiAA
- Madeleine Peyroux, qui en fit le titre d’un album : http://www.youtube.com/watch?v=gdK21k4lArQ
- Wynton Marsalis et Eric Clapton : http://www.youtube.com/watch?v=o-1nvKs5ZOU
Adaptation, impressions : Jérôme Huet/Information, principaux faits : Wikipedia

Message n°112
Carlos Gardel. Chanteur, compositeur de tango, Charles Romuald Gardes, mieux connu comme Carlos Gardel, est né soit à Toulouse en France en 1890, soit en Uruguay en 1887 (il y a controverse sur son lieu de naissance). Il meurt en 1935 dans un accident d'avion près de Medellin en Colombie. Bien que sa musique soit dans l'ensemble assez peu dansable et, partant, peu utilisée dans les Milongas, il est de loin le chanteur de Tango le plus célèbre, ce qui est paradoxal dans un genre où l'essentiel de la musique est consacrée à la danse. Ecoutons sur YouTube quelques uns de ses plus grands succès :
« Madreselva» : http://www.youtube.com/watch?v=USVI6-08Lc4
« La comparsita » : http://www.youtube.com/watch?v=P0LosvoEEy8
« Volver » : http://www.youtube.com/watch?v=kdSnNHErabQ

Lire la suite du texte en PDF

Message n°111
Claudio Monteverdi. A l'origine de ce qui deviendra l'Opéra, Claudio Monteverdi est né à Crémone le 15 mai 1567. A quinze ans, il compose à Venise son premier recueil de cantiques et à vingt ans son premier livre de madrigaux - le madrigal et la forme de la musique savante de la renaissance. Ecoutons le sur YouTube dans un extrait de son plus grand Opéra, l’Orfée :
« Savall » : http://www.youtube.com/watch?v=yxBT1pfVAKQ

Lire la suite du texte en PDF

Message n°110
Cliff Richard. Harry Rodger Webb en 1940, à Lucknow (Inde), Cliff Richard, nommé Sir par la suite, est un chanteur de rock indien-britannique. Il fut très populaire au Royaume-Uni, en Europe du Nord, en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Japon, dans les années 1960 à 1970, alors qu'il n'obtint que peu de succès aux États-Unis (deux top ten). Le plus souvent, il fut accompagné par le célèbre groupe The Shadows – originairement The Drifters, mais le nom était déjà pris par un groupe américain – dont il a partagé la carrière triomphale. Il a vendu, à ce jour, 250 millions de disques. Ecoutons le sur Youtube dans trois chansons éloignées dans le temps, l’une du tout début, l’autre du milieu de sa carrière, et l’autre encore beaucoup plus tardive, toutes trois accompagnées par The Shadows :
« Living doll » : http://www.youtube.com/watch?v=uHQXL8wPsCE
« Traveling light » : http://www.youtube.com/watch?v=ca800tcy-B8
« Lucky lips » : http://www.youtube.com/watch?v=7erMvROCaSM

Lire la suite du texte en PDF

Message n°109
Ravi Shankar. De son vrai nom Robendra Shankar, Ravi Shankar est né en 1920 à Vârânasî, alors dans les Indes britanniques, et mort tout récemment en décembre 2012 à San Diego. Il est un musicien sitariste et compositeur indien, ayant acquis une notoriété internationale depuis les années 1960 en partie grâce aux Beatles. Il est le père de Norah Jones et d'Anoushka Shankar, le frère du danseur Uday Shankar (en) et l'oncle d'Ananda Shankar, fils de ce dernier. Ecoutons le sur YouTube dans une de ses compositions :« Morning love » : http://www.youtube.com/watch?v=FL25XGjmLmU

Lire la suite du texte en PDF

Message n°108
Anne Silvestre. De son vrai nom Anne-Marie Beugras, Anne Sylvestre, née en 1934 dans le sixième arrondissement de Lyon, est une chanteuse française, auteur-compositrice-interprète. Ecoutons la sur Youtube dans deux de ses chansons les plus connues :
« Mon mari est parti » : http://www.youtube.com/watch?v=3Kihs1JrvBk
« Si la pluie te mouille » : http://www.youtube.com/watch?v=q-Mic_HD1sc

Lire la suite du texte en PDF

Message n°107
Django Reinhardt.  Guitariste manouche de jazz, Jean Django Reinhardt, plus connu sous le nom de Django Reinhardt, est né en 1910 à Liberchies en Belgique et mort en 1953 à Samois-sur-Seine. Son style de jeu et de composition a ensuite été suivi d'adeptes, donnant naissance à un style de jazz à part entière, le jazz manouche. Ecoutons le sur YouTube dans quelques belles compositions :
« Blues » : http://www.youtube.com/watch?v=0QOd7urjwTQ
« Minor swing » : http://www.youtube.com/watch?v=VpmOTGungnA
« I'll See You In My Dreams » : http://www.youtube.com/watch?v=hNRHHRjep3E

Lire la suite du texte en PDF

Message n°106
Manfred mann. Groupe de rock britannique formé en 1962 à Londres (Angleterre), Manfred Mann tient son nom de Manfred Mann (né en 1940) clavier et fondateur du groupe. On écoute sur YouTube un deux de ses morceaux les plus célèbres :
« 54321 » : http://www.youtube.com/watch?v=ZxDJ6_v3Tlo
« Ha, ha said the clown » : http://www.youtube.com/watch?v=4QN7kmOhBMw

Lire la suite du texte en PDF

Message n°105
Henry Purcell. Henry Purcell est un musicien et compositeur prébaroque, né et mort à Westminster, un quartier de Londres (1659-1695). On admet généralement qu’il a été le plus grand compositeur anglais de naissance - Haendel ayant été britannique par naturalisation. Purcell a incorporé à sa musique des éléments des styles baroques français et italien, mais a développé un style anglais particulier.
« King Arthur », extrait : http://www.musicalitis-ressources.com/node/168

Lire la suite du texte en PDF

Message n°104
Lhasa. Plus connue sous le nom de scène Lhasa, Lhasa de Sela, née en 1972 à Big Indian, New York, et morte en à Montréal, Lhasa de Sela est une chanteuse américano-mexicaine ayant vécu au Québec (Canada). Elle chantait d'une voix grave et profonde et dans trois langues : anglais, français et espagnol. Sa musique est inspirée par différents grands courants musicaux comme la musique mexicaine, gitane, folk américain, la chanson française, le soul et le rock. Son disque La Llorona lancé en 1998 « a changé le visage de la chanson immigrante du Québec » (Yves Bernard, « Lhasa de Sela 1972-2010, Départ prématuré d'une artiste marquante, dans Le Devoir, 4 janvier 2010). Ecoutons la sur YouTube dans une de ses plus belles chansons :
« La marée haute » : http://www.youtube.com/watch?v=oWpE-gW9ui8

Lire la suite du texte en PDF

Message n°103
Fado. Musique populaire portugaise, très mélancolique – il est inspiré de la fameuse Saudade, ce « spleen » typique du Portugal et du Cap vert –, le Fado tire son nom du latin « Fatum », mais si l’on a plus de certitude sur ce point, on en a tout aussi peu qu’en ce qui concerne le Blues et le Tango, sur ses origines musicales exactes, sinon qu’il remonterait un peu plus tôt qu’eux, avant le milieu du XIXe siècle ; certains prétendent même qu’il viendrait du Brésil où l’on trouve une danse ancienne de ce nom (Fado, 1926-1931, Frémeaux et ass. livret de Henri Lecomte). Il est chanté plutôt par les femmes – et son idole étant une femme, Amalia Rodrigues –, alors que le tango est plutôt chanté par des hommes – son idole étant un homme, Carlos Gardel. Ecoutons sur YouTube une des premières chanteuses de Fado enregistrées, Fernanda Baptista, puis Maria Alice, dans des enregistrements d’une époque où l’accompagnement de cette musique était moins concentré sur la « viola » et la « guitarra », en en continuant par Edmundo Bettencourt, chez qui l’on entend plus ces deux instruments, en et par un artiste plus récent, Carlos Ramos, avant de terminer par Amalia Rodrigues :
- Fernanda Baptista, « O Fado chegou ao céou » :
http://www.youtube.com/watch?v=m34EgWlaiHs
- Maria Alice,  « Vida triste » : http://www.youtube.com/watch?v=wvOn1LutzJ8
- Edmundo Bettencourt et d’autres : http://www.youtube.com/watch?v=17Kt9yX_ui0
- Carlos Ramos, dans « Café de Camareiras » :
 http://www.youtube.com/watch?v=vs_M7SsFuas
« Saudade » : http://www.youtube.com/watch?v=u2lR9yKFgys
«  Aquela fiea » : http://www.youtube.com/watch?v=u2lR9yKFgys
- Amalia Rodriguez, Zanguei me com meu amor :
http://www.youtube.com/watch?v=lRk3kg2wbvA
http://www.youtube.com/watch?v=BstXgui8wFI
Adaptation, impressions : Jérôme Huet/Information, principaux faits : Wikipedia

Message n°102
Violetta Parra. Violeta del Carmen Parra Sandoval - 1917, 1967 - est une célèbre artiste chilienne, mieux connue sous le nom de Violeta Parra, qui réinventa la musique folk de son pays en exportant son influence en dehors des frontières du Chili. Ecoutons sur YouTube une des chansons qui l’ont rendue célèbre :
« Gracias a la vida », par Mercedes Sosa : http://www.youtube.com/watch?v=WyOJ-A5iv5I

Lire la suite du texte en PDF

Message n°101
Femmes de blues. « Il fallait avoir de cran, les reins solides, le cœur bien accroché et pas froid aux yeux, bref une sacrée force physique et morale pour survivre et se faire respecter dans cet univers de coupe-gorge comme pouvaient l’être Beale street (à Memphis) ou East-St. Louis. On relève ainsi parmi les “figures“ du blues du Mississipi les noms de Mattie Delaney, Pearl Dickson, Rosa Mae Moore, Geechie Wiley, Elvie Thomas… à Memphis Hattie Hart, Minnie Wallace, Mae Glover et la bien nommée Memphis Minnie ; tandis que à St. Louis s’escrimaient les “nasillardes“ Edith Johnson, Mary Johnson et la petite Alice Moore, à Kansas city résonnèrent les fortes voix de Lottie Beaman, de Ada Brown puis plus tard de Julia Lee ; à l’extrême Sud, le parfum néo-orléannais était distillé par Ester Bigeou, Ann Cock, Lizzie Miles, Margaret Johnson… et plus à l’Ouest, au Texas, Bernie Edwards, Stippie Wallace, Hociel Thomas, Lilian Glinn, Bessie Tucker ou Ida May Mack s’exprimaient dans un mode “classique“ mais d’une façon plus rustique » (Frémeaux et ass., Women in blues, 2 cd, extrait du livret, par Jean Buzelin). C’était oublier : 
- Bessie Smith,
Ecoutez la sur YouTube dans :
« Careless love blues » : http://www.youtube.com/watch?v=7iympOhiU1o&feature=relmfu
Et dans « Nobody knows you when you're down and out » (1929) :
http://www.youtube.com/watch?v=6MzU8xM99Uo&feature=related
Bessie Smith, born in 1894 and dead in 1937, was an American blues singer. Nicknamed The
Empress of the Blues, Smith was the most popular female blues singer of the 1920s and 1930s.
She is often regarded as one of the greatest singers of her era and, along with Louis Armstrong, a
major influence on subsequent jazz vocalists.
Et - Lil Greene, qu’on écoutera sur YouTube dans :
« Why don’t you do right ? » : http://www.youtube.com/watch?v=oavQY5V0xpg
Lil Greene born in 1919 and dead in 1954, was an American blues singer and songwriter. She
was among the leading female rhythm and blues singers of the 1940s, possessed with an ability
to bring power to ordinary material and compose superior songs of her own.
Ecoutons aussi :
- Memphis Minnie, qu’on verra sur YouTube dans :
« Me and my chauffeur » : http://www.youtube.com/watch?v=rD2GUKwqliU
Memphis Minnie, born in 1897 and dead in 1973, was an American blues guitarist, vocalist and
songwriter. She was the only female blues artist considered a match to male contemporaries as
both a singer and an instrumentalist.
- Lottie Beaman :
« Rolling log blues » : http://www.musicalitis-ressources.com/node/148
Lottie Kimbrough, known as Lottie Beaman, born in 1900 and dead unknown, was an American
country blues singer, who was also billed as Lottie Kimborough, Lottie Beaman, and Lena
Kimbrough (amongst several others). Kimbrough was a large woman, and was nicknamed "the
Kansas City Butterball".[2][4] Her recording career lasted from 1924 to 1929, however Allmusic
journalist Burgin Mathews stated "Kimbrough's vocal power, and the unique arrangements of
several of her best pieces, rank her as one of the sizable talents of the 1920s blues tradition.[2]
- Lil Johnson :
« That bonus Done gone tru blues » : http://www.musicalitis-ressources.com/node/149
Cette chanteuse noire américaine dont les dates de naissance et de mort sont inconnues
enregistra principalement des Blues blues durant les années 1920 et 1930. On ne sait rien de ses
premières années.

Lire la suite du texte en PDF

Message n°100
Guiseppe Verdi.
Maître de l’opéra – le plus grand de tous ? –, Giuseppe Fortunino Francesco Verdi est un compositeur romantique italien, né en 1813 à Roncole et mort le en 1901 à Milan. Son œuvre, composée essentiellement d’opéras, unissant le pouvoir mélodique à la profondeur psychologique et légendaire, est une des plus importantes de toute l'histoire du théâtre musical. Ecoutons-le dans Nabucco (Metropolitain, New York, 2002), sur YouTube :
- Chœur des hébreux, « Va Pensiero » : http://www.youtube.com/watch?v=DzdDf9hKfJw

Lire la suite du texte en PDF

Message n°99
Dave Brubeck Quartet. The Dave Brubeck Quartet is an American jazz quartet, founded in 1951 by Dave Brubeck and originally featuring Paul Desmond on saxophone and Dave Brubeck on piano. C'est en 1951, que Dave Brubeck fonde son quartette, avec lequel il interprète huit ans plus tard « Take five », inspiré par une composition de Desmond. Le disque Time Out, qui réunit ce morceau légendaire et « Blue Rondo à la Turk » (composition de Brubeck), se vendra à plus d'un million d'exemplaires. Le quartette restera soudé pendant une quinzaine d'années. « Take five » est un morceau composé sur cinq temps (5/4) – d’où son titre – et on l’écoute sur YouTube :
« Take five » : http://www.youtube.com/watch?v=vmDDOFXSgAs
Ecoutons aussi, toujours sur cinq temps :
« Far more blue » : http://www.youtube.com/watch?v=IrbMttJ_J1g

Lire la suite du texte en PDF

Message n°98
Guillermo Portabales. Chanteur et guitariste cubain, qui a fait sa carrière entre les années 1930 et le milieu des années 1960, José Guillermo Quesada del Catillo, dit Guillermo Portabales, est un né en 1911 dans la province cubaine de Rodas, et mort à Porto Rico dans un accident en 1970. Spécialiste de la guajira, sa voix aux accents mélancoliques et son style empreint d'élégance l'ont rendu célèbre dans toute l'Amérique latine. Ecoutons le sur YouTube dans quelques unes de ses chansons :
« Flor de amor » : http://www.youtube.com/watch?v=RTC-YGHy6UY
« Tristeza guajira » : http://www.youtube.com/watch?v=hNABe0SQVQI&feature=related
« Junto a un canaveral : http://www.youtube.com/watch?v=v1W_gzfVjuI&feature=related
« Al vaiven de mi carreta » :  
http://www.youtube.com/watch?v=A12ktvy76_M&feature=list_other&playnext=1&list=AL94UKMTqg-9DeAu5X7tsnygTMhoxVMFDg
« Guateque campesino »
http://www.youtube.com/watch?v=JHTMslXzNh8&feature=autoplay&list=AL94UKMTqg-9DeAu5X7tsnygTMhoxVMFDg&playnext=3

Lire la suite du texte en PDF

Message n°97
Fats Domino. Antoine Dominique Domino, dit Fats Domino, né en 1928 à La Nouvelle-Orléans, est un chanteur américain de rhythm and blues, l'un des pionniers du rock'n'roll. Pianiste dont le jeu est souvent qualifié de boogie-woogie, il fut influencé par Amos Milburn. Il est l'auteur du rock « Ain't that a shame » et le plus célèbre interprète de la ballade de 1940 « Blueberry hill » (enregistrée par lui en 1956). Ecoutons le dans certains de ses plus beaux morceaux, pris sur YouTube :
« The fat man » : http://www.youtube.com/watch?v=aIz1cPfTRW4
« My girl Josephine » : http://www.youtube.com/watch?v=LztbPQb_P9w
« Ain’t that a shame » : http://www.youtube.com/watch?v=KNNiBcU3BR4&feature=related

Lire la suite du texte en PDF

Message n°96
Nicole Louvier. Née à Paris en 1933 et morte dans la même ville en 2003, Nicole Louvier est une auteure-compositrice-interprète, écrivaine, poète et productrice française d'émissions  culturelles. Ecoutons-la sur Youtube dans quelques unes de ses meilleures chansons :
« Qui me délivrera ? » :
http://www.youtube.com/watch?v=EwUsSaK4OZc
« Mon p’tit copain perdu »:
 http://www.youtube.com/watch?v=AzMAdhEt0BA&feature=relmfu
« Lysandre, ça fait peur aux oiseaux » :
http://www.youtube.com/watch?v=BglO9vE83aw
« Dormez bonnes gens » :
http://www.youtube.com/watch?v=513nDmKNG_E&feature=relmfu
« J’ai peur de l’amour comme du loup », « Ce sera bien », « A la vie comme à la guerre » :
http://www.youtube.com/watch?v=YZN3y7SRfEU&feature=relmfu

Lire la suite du texte en PDF

Message n°95
Femmes de tango. Surtout connu pour être chanté par les hommes – son icône étant un chanteur, Carlos Gardel –, le tango peut être aussi chanté par des femmes, écoutez sur YouTube :
- Mercedes Simone, peut-être la plus grande :
« Estampa Rea » : http://www.musicalitis-ressources.com/node/146
 « Recostado en un farol » : http://www.youtube.com/watch?v=j81ude3gF8M
« Fotogenico » : http://www.youtube.com/watch?v=dNpQ6gI_Qq4&feature=relmfu
« Milonga sentimental » : http://www.youtube.com/watch?v=S6sNrNHozeA&feature=related
- Azucena Maizani , « Se va la vida », 1930 :
http://www.youtube.com/watch?v=65POcgqA6Ok&feature=related
- Ada Falcon et son histoire triste et romantique :
http://www.youtube.com/watch?v=I5iSgCd310g
- Rosita Quiroga, « Mocosita » :
http://www.youtube.com/watch?v=KG9tchQmXm8pCU&feature=related ,
- Libertad Lamarque, « Madresilva » :
http://www.youtube.com/watch?v=6ngeRBC8PVA&feature=related
Tito Merello, « Arrabelara »
http://www.youtube.com/watch?v=UH1x93rRXWg&feature=related

Message n°94
Big Maceo Merriweather
. Born in Atlanta, Georgia in 1905 and dead 1953, Major Merriweather (or Merewether) was a self-taught pianist. In the 1920s he moved to Detroit, Michigan and began playing parties and clubs. In 1941, a desire to record led him to Chicago where he met and befriended Tampa Red. Red introduced him to Lester Melrose of Bluebird Records, who signed him to a recording contract. Lets hear him in one of his most famous songs on YouTube :
Worried life blues : http://www.youtube.com/watch?v=8vKHY0sxyZI

Lire la suite du texte en PDF

Message n°93
Paolo Conte. Né en 1937 à Asti, Paolo Conte est un chanteur italien fortement influencé par le jazz et le blues. Ses morceaux les plus célèbres sont notamment « Via con me » (It’s wonderfull…), « Un gelato al limon », « Sotto le stelle del Jazz » et « Sparring Partner ». Ecoutons le sur YouTube dans ses meilleurs chansons
« Via con me » (It’s wonderfull…) : http://www.youtube.com/watch?v=emq3n4KKPdk
« Un gelato al limon » : http://www.youtube.com/watch?v=2vzXPBAhL48

Lire la suite du texte en PDF

Message n°92
Sanford Clark. Né en 1935, la même année qu’Elvis Presley, Sanford Clark est un musicien américain de country-rockabilly, très Presley, aussi bien par le style que par la voix, chanteur et guitariste connu pour son « hit » de 1956 « The Fool ». Ecoutons le dans cette chanson sur YouTube :
http://www.youtube.com/watch?v=VTaqHEj1yFo (extrait de : The 1993, British TV Mini Series « Lipstick on your collar »)
Elvis Presley a d’ailleurs enregistré une version de ce titre, version que l’on trouve aussi sur YouTube :http://www.youtube.com/watch?v=dv-cAuDa0FU&feature=related

Lire la suite du texte en PDF

Message n°91
La llorona. Littéralement « La pleureuse », la Llorona - prononcer "Yorona" - est un personnage de légende au Mexique, dans le sud-est des USA et à Puerto Rico notamment. Des descendants d'immigrants assuraient avoir vu la Llorona au bord des rivières. Il existe plusieurs versions de cette légende, mais la plus populaire raconte qu’au milieu du XVIe siècle, quand les habitants de Mexico prenaient l'habitude de se réfugier dans leurs foyers à l'heure du couvre-feu, toutes les nuits certains se réveillaient au son des pleurs d'une femme qui déambulait dans les rues. Ceux qui s'enquirent de la cause des pleurs, durant les nuits de pleine lune, dirent que la lumière leur permettait de voir que les rues se remplissaient d'un brouillard épais au ras du sol. Ils voyaient aussi une personne semblable à une femme, vêtue de blanc et le visage recouvert d'un voile, parcourant les rues à pas lents dans toutes les directions de la ville. Elle aurait perdu son enfant, irait à sa recherche et pleurait de ne pas le retrouver. Elle s'arrêtait toujours sur la grand-place (Zócalo) pour s'agenouiller et élever son visage vers l'est, puis elle se levait et reprenait sa route. Arrivée sur la rive du lac de Texcoco, elle disparaissait. Peu se risquèrent à s'approcher de la manifestation fantomatique : ils apprenaient des révélations effrayantes, ou mouraient. Une autre version de la légende – et il y en a beaucoup – est que cette mystérieuse femme serait la déesse Cihuacóatl, vêtue comme une dame de cour précolombienne, qui criait lors de la Conquête du Mexique : « Oh, mes enfants ! Où pourrais-je vous emporter pour ne pas tous vous perdre ? ». Vous pouvez en entendre plusieurs versions sur YouTube :
Bicentenaire du folklore mexicai
http://www.youtube.com/watch?v=V8e_yrVJGpg&playnext=1&list=PLBBB828211EC53E42&feature=results_video
Raphael
http://www.youtube.com/watch?v=L0mcsgSqDLs&feature=BFa&list=PLBBB828211EC53E42
Luis Aguilar
http://www.youtube.com/watch?v=sWCiyVifL8M&feature=BFa&list=PLBBB828211EC53E42
Julio Jaramillo et Alci Acosta
http://www.youtube.com/watch?v=L7hSRCt3OPE&feature=BFa&list=PLBBB828211EC53E42&index=11
Joan Baez
http://www.youtube.com/watch?v=dSLFpWrzuc8

Message n°90
Robert Schuman. Du romantisme à la folie. Robert Schuman était « un fou de musique comme certains sont des fous de Dieu » (B. François-Sappey, Robert Schumann, Paris, Fayard, 2000, p. 23 s.). Malheureusement, si la folie de ce romantique fut créatrice elle est devenue progressivement destructrice. Ecoutons certaines de ses œuvres sur YouTube :
Rêverie, par Adam Laloum : http://www.youtube.com/watch?v=XljLVvfsecE
Toccata, par Sviatoslav Richter : http://www.youtube.com/watch?v=bBz02Q-p7KU

Et la même par Horowitz : http://www.youtube.com/watch?v=z_QY4Sa0aYw&feature=related

Lire la suite du texte en PDF

Message n°89
Credence. Le Creedence Clearwater Revival (souvent appelé simplement Creedence ou désigné par ses initiales CCR) est un groupe de rock aux influences blues et country, originaire de Berkeley dans la région de San Francisco. Formé en 1958 à l'initiative de l'auteur, compositeur, chanteur et guitariste, John Fogerty, du batteur Doug Clifford, du bassiste Stu Cook — et rapidement rejoint par le frère aîné de John, Tom Fogerty — il prendra d'abord le nom des Blue Velvets, puis des Golliwogs, avant de s’appeler en 1967 dans leur premier album « Creedence Clearwater Revival ». Ecoutons un de ses traditionnels, popularisé par Leadbelly :
Midnight special : http://www.musicalitis-ressources.com/node/143

Lire la suite du texte en PDF

Message n°88
Pentangle. Pentangle est le nom d'une formation musicale britannique de folk, créée en 1967 par les deux guitaristes et chanteurs : Bert Jansch (V. Connaissance n° 64) et John Renbourn (V. Connaissance n° 50 et 52). Dans sa configuration initiale, avec la vocaliste Jacqui McShee, le bassiste Danny Thompson et le batteur Terry Cox, le groupe enregistre six albums jusqu'en 1972, date à laquelle a lieu la première séparation. Ecoutons quelques unbs de leurs traditionnels :
Let no man steal your thyme : http://www.musicalitis-ressources.com/node/139
Omie Wise : http://www.musicalitis-ressources.com/node/138
Way behind the sun : http://www.musicalitis-ressources.com/node/133
Bruton town : http://www.musicalitis-ressources.com/node/134
The cherry tree carol : http://www.musicalitis-ressources.com/node/135
A maid that’s deep in love : http://www.musicalitis-ressources.com/node/137
The cuckoo : http://www.musicalitis-ressources.com/node/136

Lire la suite du texte en PDF

Message n°87
Erik Satie. Alfred Eric Leslie Satie, dit Erik Satie, né à Honfleur en1866 et mort à Paris en 1925, est un compositeur et pianiste français. Très novateur, atypique, il est le Alfonce Allais de la musique : déroutant, drôle, imprévu… Ecoutons-le dans une de ses œuvres les plus connues :
Les trois valses distinguées : http://www.musicalitis-ressources.com/node/140

Lire la suite du texte en PDF

Message n°86
Eduardo Falú. Une voix chaude, grave et ensoleillée, un jeu de guitare alerte, magnifique, Eduardo Falú est un des prodiges d’Argentine avec Atahualpa Yupanqui. Malheureusement, le Tango revival dans ce pays qui a été grandement provoqué par la restauration de la liberté et de la démocratie (valeurs avec lesquelles il s’est identifié), met ces artistes un peu dans l’ombre, mais ne les oublions pas. Ecoutons Eduardo Falú dans ses œuvres sur YouTube :
Récital : http://www.youtube.com/watch?v=EAmUrFNEDy8
Zamba de la Candelaria : http://www.youtube.com/watch?v=XmS67hKvYqE&feature=related

 

Lire la suite du texte en PDF

Message n°85
Just a closer walk with thee. Célébrons ici le grand traditionnel, originairement chanté dans des cortèges funéraires, « Just a closer walk with thee », avec plusieurs interprétations prises sur YouTube, où l’on voit le Negro Spiritual se marier avec la Country et le jazz, en commençant par un groupe de la Nouvelle Orléans et en terminant par Cliff Richard :
Le Doreen´s Jazz : http://www.youtube.com/watch?v=EbH3HJvh2N0&feature=related
Relayé par une représentation au Lincoln Center, avec Taj Mahal au chant, Wynton Marsalis à la trompette et Eric Clapton à la guitare
http://www.youtube.com/watch?v=A91pY1L9meQ&feature=related
Anne Murray : http://www.youtube.com/watch?v=hrM1aWtYpys
Patsy Cline : http://www.youtube.com/watch?v=I6fgI50v1Kk&feature=related
Natalie Cole : http://www.youtube.com/watch?v=lBbq7yLsKV4&feature=related
Mahalia Jackson : http://www.youtube.com/watch?v=xKBxmjZa6eg&feature=related
Cliff Richard : http://www.youtube.com/watch?v=Wk3TW5sJNQM&feature=related

Lire la suite du texte en PDF

Message n°84
Caruso. Ténor italien né à Naples en 1873 et mort en 1921, Enrico Caruso, de son vrai nom Errico Caruso, est considéré par de nombreux critiques comme le plus grand chanteur d'opéra de tous les temps. Ecoutons le dans un extrait de Rigoletto de Verdi :
Piave, extrait de Rigoletto (G. Verdi) : http://www.musicalitis-ressources.com/node/124

Lire la suite du texte en PDF

Message n°83
Ry Cooder. De son nom complet Ryland Peter Cooder, Ry Cooder est un musicien et producteur américain, né le 15 mars 1947 à Los Angeles. A l'âge de trois ans, un accident lui fit perdre la vue de l'œil gauche. En 2003, pourtant, le magazine américain Rolling Stone le classe 8ème parmi les cent meilleurs guitaristes de tous les temps. Du point de vue des textes, il fait preuve d’une grande liberté et se montre volontiers progressiste. Ecoutons-le dans quelques traditionnels :
« Farmer feeds us all » : http://www.musicalitis-ressources.com/node/123
« Billy the kid » : http://www.musicalitis-ressources.com/node/122

Lire la suite du texte en PDF

Message n°82
Chico Buarque. Divin brésilien très samba, un peu bossa-nova, auquel nous devons notamment « O que será » (repris en France par Claude Nougaro : « Tu verras, tu verras » ; Pierre Vassiliu : « Qui c'est celui-là ? », adapté de Partido alto), « Samba e amor », « Fado Tropical », Francisco Buarque de Hollanda, plus connu sous le diminutif Chico Buarque, est un chanteur, compositeur et écrivain brésilien. Né en 1944 à Rio de Janeiro, au Brésil, il fait partie des artistes ayant amené un renouveau majeur dans la musique brésilienne, aux côtés notamment de Caetano Veloso et de Gilberto Gil. À la fin des années 1960, ils sont parmi les initiateurs du genre appelé Música Popular Brasileira (MPB), issu de la fusion des styles qui les environnent comme la bossa nova, la samba, le jazz ou le rock'n'roll tout en étant le support d'une expression contestataire face au pouvoir détenu par les militaires. Ecoutons le sur Youtube :
« Essa Moça Tá Diferente » : http://www.youtube.com/watch?v=mLk4EH9FWwI

Lire la suite du texte en PDF

Message n°81
Biguine. La biguine est une danse et une musique traditionnelle des Antilles née au XIXe siècle.
Créé en Martinique à Saint pierre précisément, et musique traditionnelle, la biguine se développa en trois styles distincts : la biguine de salon, la biguine de bal et la biguine de rue. Ecoutons en quelques exemples traditionnels :
- « Moin dessen' Saint-Pierre », http://www.musicalitis-ressources.com/node/120 (Orch. E. Léardée, Frémeaux et ass. Bibuine Vol. 3, 2005)
- « Y on ti bo », http://www.musicalitis-ressources.com/node/121 (Orch. créole matou, Frémeaux et ass. Bibuine Vol. 3, 2005)

Lire la suite du texte en PDF

Message n°80
María Teresa Vera. Chanteuse et compositrice cubaine, Vera est née à Guanajay en 1895 et morte à La Havane en 1965. Elle a chanté l’une des plus belles chanson cubaine : « Veinte años ». Ecoutons la par elle :
Veinte años : http://www.musicalitis-ressources.com/node/117
Et dans le film Buena vista social club, sur YouTube :
http://www.youtube.com/watch?v=KygJo-VS55U
Et par Cyrius avec la Banda de Santiago, également sur YouTube :
http://www.youtube.com/watch?v=ktUKdEnUy4w
Ecoutons aussi une version sur des paroles originales françaises par JH :
Dans tous les pays du monde : http://www.musicalitis-ressources.com/node/118

Lire la suite du texte en PDF

Message n°79
Sergueï Rachmaninov. Il y eut des romantiques après les romantiques. Sergueï Vassilievitch Rachmaninov est la preuve que les différents courants de musique ne sont pas figés dans le temps. En théorie, le dernier représentant après la période romantique est Brahms. Si Rachmaninov arrive après, il n'en demeure pas moins que sa musique se rapproche incontestablement des messies du piano romantique au moment où le langage musical évolue à travers notamment Scriabine ou Stravinsky. Ecoutons sur YouTube un  extrait de ses « Variations sur un thème de Corelli » :
http://www.youtube.com/watch?v=sX0Gg3lmh5E

Lire la suite du texte en PDF

Message n°78
Hasta siempre. Chanson écrit écrite en 1965 par Carlos Puebla, « Hasta siempre » a pour sujet le commandant Ernesto Che Guevara au moment où celui-ci quitte le gouvernement de Fidel Castro et part pour l'Afrique. Elle anticipe la fin tragique d'Ernesto Guevara à La Higuera, en Bolivie, et relate l'histoire presque légendaire de la révolution cubaine, en glorifiant le « Che ». Il y est confirmé dans son rôle de représentant de la révolution (informations de Wikipedia). Ecoutez en plusieurs versions sur YouTube :
Interprétation traditionnelle : http://www.youtube.com/watch?v=GxtwzU0-wPM
Nathalie Cardone : http://www.youtube.com/watch?v=jppkff5mk34&feature=related
Buena vista social club :
http://www.youtube.com/watch?v=po09lcDxXIA&NR=1&feature=endscreen

Message n°77
Jacob do Bandolim. Merveilleux joueur de mandoline, capable des plus grandes virtuosités Jacob do Bandolim (1918-1969) est un instrumentiste, compositeur, brésilien. Né Jacob Pick Bittencourt, son nom de scène signifie Jacob à la mandoline, d'après son instrument. En plus de ses talents de virtuose, il est célèbre pour ses compositions de « choro » (sur ce point, V. « Le saviez vous ? » n° 75), en particulier "Noïtes Cariocas" (nuits de Rio de Janeiro). Allez sur un site qui lui est dédié :
http://www.jacobdobandolim.com.br/jacob/index.html
Et pour écouter « Mimosa », sur YouTube, cliquez sur :
http://www.youtube.com/watch?v=I93hi0sSE58
Adaptation, impressions : Jérôme Huet/Information, principaux faits : Wikipedia

Message n°76
Jacques Bertin. Chanteur, poète et journaliste français, Jacques Bertin né à Rennes en 1946. Journaliste de formation, ancien élève de l'École supérieure de journalisme de Lille, il vient à la chanson dès les années 1960 et son premier album paraît en 1967. Il en a publié une vingtaine depuis. Chanteur « à texte », comme on dit, il est à contre-courant de la variété et des modes et son œuvre n'aura jamais les faveurs des médias, ni du grand public. Artiste exigeant et sans compromissions, ses chansons sont partagées entre une inspiration politique et une autre éminemment poétique. Il s'est entouré de musiciens venus du jazz d'avant-garde : Didier Levallet, Siegfried Kessler. Il obtient deux fois le Grand Prix du Disque de l'Académie Charles-Cros durant sa carrière. Il a été jusqu'au printemps de l'année 2000, chargé des pages culturelles de l'hebdomadaire Politis, auquel il a continué de contribuer par des chroniques jusqu'en 2001, avant de le quitter sur un différend politique. Il a consacré un livre à Félix Leclerc, un film au poète René Guy Cadou, un disque de chansons sur des poèmes de Luc Bérimont mis en musique par Reinhardt Wagner. Il est également l'auteur de poèmes. Ecoutons le sur YouTube dans une de ses plus belles chanson :
« Le temps a passé comme un songe » : http://www.youtube.com/watch?v=WKerRBDIVMI&feature=related
Adaptation, impressions : Jérôme Huet/Information, principaux faits : Wikipedia

Message n°75
Le Choro. Musique instrumentale de salon, très savante, mettant souvent en avant la flute – son inventeur présumé, Antonio Callado, était joueur de flute – le Choro est née à Rio de Janeiro, à la fin du XIXe siècle, contemporaine donc des musiques de cette époque (ragtime, tango, biguine…), propice aux variations contrapunctiques virtuoses (flûte, clarinette, saxophone…), avec harmonies européennes et rythmes africains, a pour figures historiques : Pixinguinha, Benedito Lacerda, Jacob do Bandolim, Abel Ferreira… Le Choro (le mot signifie "pleur" en portugais), aussi connu sous le nom de Chorinho (petit pleur) dont une caractéristique est la capacité des musiciens d'improviser autour de la mélodie, de proposer des variations, aurait été à l’origine de la Samba (Choro, 1906-1945, frémeaux et ass., 2 CD , livret de Philippe Lesage, 1999). Ce type de musique est très présent dans l’œuvre d’Hermeto Pascoal (Jazz Magazine, avril 2012, p. 42). Sur Youtube, on peut écouter Antonio Cavallo, dans une œuvre pour piano :
http://www.youtube.com/watch?v=xQWFKpmmPs0
Un air de Pixinguinha : http://www.youtube.com/watch?v=XRyyT8HrdXU
Ècoutons aussi Texiero : http://www.musicalitis-ressources.com/node/163

Message n°74
Jascha Heifetz. Né en 1901 à Vilnius, et donc d’origine russe (à l’époque où elle était la capitale de la République socialiste soviétique de Lituanie), Jascha Heifetz est mort en 1987 à Los Angeles, dans le pays qu’il avait choisi comme nouvelle patrie, les Etats-Unis. C’est le violoniste le plus talentueux de sa génération. Donnons quelques exemples de ses éblouissantes exécutions :
Bach, chaconne :
http://www.youtube.com/watch?v=rS5b5_V3pcY&feature=related
Handel, passacaglia in G minor, avec Gregor Piatigorsky :
http://www.youtube.com/watch?v=bRfWGujoCf8&feature=related

Lire la suite du texte en PDF

Message n°73
Le jazz est un genre de musique métisse qui réunit cultures africaines et cultures occidentales. Né aux États-Unis au début du XXe siècle, issu du croisement du blues, du ragtime et de la musique européenne, le jazz est une forme musicale afro-américaine. Tout au long du XXe siècle, il a acquis une large popularité au-delà des frontières des États-Unis. Pour en donner une illustration de ses tout débuts, écoutons sur YouTube le très célèbre « Saint -Louis Blues » interprété à la trompette par Louis Armstrong et chanté par lui et par Velma Middleton :
Saint-Louis Blues : http://www.youtube.com/watch?v=D2TUlUwa3_o
Puis par le Dave Brubeck quartet :
http://www.youtube.com/watch?v=NCXElQY6TBo&feature=related
Ajoutons le non moins célèbre « Careless love » qui, ici chanté par Lonnie Johnson, fait le trait d’union avec le blues :
« Careless Love », par Lonnie Johnson, http://www.youtube.com/watch?v=yMHRQsMZuA0 Ecoutons le, aussi, par Madeleine Peyroux :
http://www.youtube.com/watch?v=gdK21k4lArQ&feature=related

Lire la suite du texte en PDF

Message n°72
Musette. Le musette est un genre musical français à base d’accordéon, fait pour danser, notamment la java, qui a connu son apogée à la fin du XIXe siècle et durant la première moitié du XXe. Il regroupe divers genres musicaux, mais seulement lorsqu'ils sont joués dans le style musette, car les différences sont importantes entre, par exemple, la valse viennoise et la valse musette ou le tango argentin et le tango musette. Ecoutons, pour illustrer le genre, une valse – très proche d’une java – interprété pas l’injustement peu connu (V. Accordéon, musette Paris, 1944-54, par Frémeaux et ass, fascicule) André Beauvois et son ensemble :
« Cœur ou raison » (par F. Baxter et G. Tournet) :
Et écoutez aussi « Ça gaze » - nom d’un bal musette de l’époque -  de Marceau sur YouTube :
http://www.youtube.com/watch?v=0Bh3cWuThsc

Lire la suite du texte en PDF

Message n°71
Les Platters
sont un groupe vocal, ayant joui d'une très grande renommée aux États-Unis dans les années 1950, et mondialement connu pour les slows « Only You (And You Alone) », « The Great Pretender », « (You've got) The Magic Touch »; « My Prayer », « Smoke gets in your eyes », « Twilight Time ». Ecoutons le dans « My Serenade », sur une musique de Schubert :
http://www.youtube.com/watch?v=oT2ML6TIgXI

Lire la suite du texte en PDF

Message n°70
Peetie Wheatstraw. De son vrai nom William Bunch, (1902-1941), Peetie Wheatstraw est un pianiste et chanteur de blues américain, né à Ripley, au Tennessee, et décédé à East Saint Louis, dans l'Illinois*. Le pseudonyme de « Peetie Wheatstraw », que William Bunch prit, fait référence à un personnage du folklore afro-américain, la moitié maléfique et d'une personnalité double. On le nomme aussi « le beau-frère du diable »** ou « le haut shériff de l'Enfer ». Cette auto-représentation sulfureuse rappelle celle de Robert Johnson (auteur de « Crossroad »). Bunch prétend comme eux s'être perdu au carrefour (Crossroads) et avoir vendu son âme au prince des Ténèbres. Ecoutons le dans un traditionnel :
Peetie Wheatstraw :Working man (doin’the best I can) : http://official.fm/tracks/365517

Lire la suite du texte en PDF

Message n°69
Randy Newman. Né Randall Stuart Newman en 1943 à Los Angeles, Randy Newman est un chanteur américain, pianiste, et auteur-compositeur. Il est connu aussi pour avoir contribué à de nombreuses musiques de films et génériques de séries télévisées. Ses titres, volontiers satiriques et souvent et mordants, font de lui un des artistes les plus remarquables de son temps. Ecoutons de lui un morceau traditionnel qu’il chante à sa manière, et dans lequel on appréciera la présence de Ry Cooder à la guitare dans l’accompagnement : 
Old kentucky home : http://official.fm/tracks/363795

Lire la suite du texte en PDF

Message n°68
Beethoven. Sonate n°17 en ré mineur, op. 31 no 2, de Ludwig van Beethoven, « La Tempête » fut composée en 1802 et dédiée avec la n° 16 à la comtesse de Browne. Son nom n'est pas de Beethoven, mais c'est pourtant lui qui aurait conseillé à ses auditeurs, pour en comprendre le sens, de lire « La Tempête » de William Shakespeare, Elle fait partie des trois sonates de l'opus 31, éditées en 1803. Elle a été en fait composée avant l'opus 31 nº 1. Sa composition se situe dans la période délicate qui sépara celle de la Première symphonie de la Deuxième et durant laquelle Beethoven, désemparé devant sa surdité débutante, rédigea le Testament de Heiligenstadt. Ceci explique en partie son atmosphère beaucoup plus sombre que celle de ses deux voisines. Ecoutons en un extrait, par Elisabeth Sompart, qui souligne la parenté avec la Lettre à Elise :
http://www.youtube.com/watch?v=bp0QI-ZItps
Et puis deux versions, l’une par Friedrich Gulda, l’autre par Johan Pirech
Friedrich Gulda : http://official.fm/tracks/362069
Maria-João Pires, 1ér mvt : http://official.fm/tracks/362072
Maria-João Pires, 2ème mvt : http://official.fm/tracks/362075
Maria-João Pires, 3ème mvt : http://official.fm/tracks/362079
Adaptation, impressions : Jérôme Huet/Information, principaux faits : Wikipedia

Message n°67
Leadbelly. Huddie William Ledbetter, couramment appelé Leadbelly (« ventre de plomb », parfois orthographié Lead Belly), chanteur et guitariste de blues et de folk, est né à Mooringsport, en Louisiane, vers 1885 et mort à New York le en 1949. Ecoutons quelques traditionnels ou reprises interprétés par lui :
Midnight Special (trad.) : http://official.fm/tracks/359597
How Long (Leroy Carr) :  http://official.fm/tracks/359598
New Black Snake Moan (Blind Lemmon Jefferson) : http://official.fm/tracks/359596

Lire la suite du texte en PDF

Message n°66
Roland de Lassus. Orlando de Lassus ou encore Roland Delattre, généralement dit Roland de Lassus, né à Mons en 1532 et mort à Munich en 1594, est un compositeur de l'école franco-flamande (Renaissance). Donnons quelques exemples de son œuvre païenne – il a écrit aussi beaucoup d’œuvres religieuses, essentiellement faite, comme souvent à l’époque, de chansons, c’est-à-dire de mises en musique de poèmes d’auteurs de son temps :
Lassus : Vrsus filles (Anacréon Belleau) : Astrée
Lassus : Un doux nenny (Clément Marot) : Astrée
Dès son plus jeune âge, Roland de Lassus étudie la musique. Il est d'ailleurs très vite inscrit comme choriste à la manécanterie de la paroisse de Saint-Nicolas-en-Havré de Mons (Belgique) où il étudiera le chant jusque l'âge de 12 ans. Sa voix exceptionnelle attirait les convoitises, si bien qu'il fut à trois reprises l'objet de tentatives d'enlèvement. À l'âge de douze ans, il quitte les Pays-Bas avec Ferdinand Ier Gonzague et se rend à Mantoue, en Sicile, et plus tard Milan (de 1547 à 1549). À Milan, il fait la connaissance du madrigaliste Hoste da Reggio (Bartolomeo Torresano), qui aura une influence formatrice sur premier son style musical.

Lire la suite du texte en PDF

Message n°65
Peter, Paul and Mary. Le groupe Peter, Paul and Mary, fait de guitares et voix, est américain, et était spécialisé dans la musique folk. Il était connu dans les années 1960-1970, et s’inscrivait dans la lignée de Pete Seeger, Bob Dylan, Leonard Cohen… Ecoutons une de ses reprises du traditionnel « See that my grave is kept clean » de Blind Lemmon Jefferson  :
« One kind favour » : http://www.musicalitis-ressources.com/node/144
Le trio était composé de Peter Yarrow, Noel Paul Stookey et Mary Travers. Il s'est rendu célèbre, notamment en interprétant des chansons de Bob Dylan, telles que « Blowin' in the Wind » et « Le déserteur » de Boris Vian. Ils sont aussi les interprètes de « Early Morning Rain », popularisé en français par Joe Dassin sous le titre « Dans la brume du matin ». Mary Travers est décédée en 2009 des suites d'une leucémie, à l'âge de 72 ans. Elle avait donné son dernier concert avec Peter et Paul le 20 mai 2009 à New Brunswick, N.J.
Adaptation, impressions : Jérôme Huet/Information, principaux faits : Wikipedia

Message n°64
Bert Jansch. Musicien écossais de tendance folk, Herbert Jansch, connu sous le nom de Bert Jansch, est né en 1943 à Glasgow et mort en 2011. Guitare sèche, voix un peu rauque, il a joué de nombreuses chansons de sa composition et des airs traditionnels (Jack Orion), ainsi que des instrumentaux (The first time I ever saw your face ). Très lié à John Renbourn, il est souvent accompagné par lui. Donnons quelques exemples de ces traditionnels :
- Morceaux en soliste :
Jack Orion : http://www.musicalitis-ressources.com/node/127
The first time I ever saw your face : http://www.musicalitis-ressources.com/node/129
Nottamun town : http://www.musicalitis-ressources.com/node/132
Love is teasing : http://www.musicalitis-ressources.com/node/126
Cluck old hen : http://www.musicalitis-ressources.com/node/145
- Instrumentaux avec avec John Renbourn :
Henry Martin : http://www.musicalitis-ressources.com/node/128
The vagonners lad : http://www.musicalitis-ressources.com/node/131

Lire la suite du texte en PDF

Message n°63
Saisie de noms de domaine. « Devrions-nous déménager nos [noms de] domaine dans un autre pays ? » Le fondateur de Megaupload, qui posait cette question à ses associés dans un mail de juillet 2010, a eu la réponse en janvier 2012 : pendant que le sulfureux Kim Dotcom se faisait arrêter à son domicile par la police néo-zélandaise, le FBI mettait un coup d’arrêt immédiat à ses activités, en faisant couper les serveurs aux Etats-Unis et en saisissant dix-huit noms de domaine. Avec la mainmise sur ces derniers, les autorités empêchaient de fait l’utilisation d’un site qui représentait… 4 % du trafic internet mondial. Traitement d’exception pour un site d’exception ? On aurait tort de croire que la saisie de nom de domaine pour mettre fin à une activité électronique est aussi rare que Megaupload était singulier : tout site web a la fragilité de son nom de domaine. L’affaire Megaupload est venue illustrer de manière éclatante le fait que toute activité en ligne est entièrement suspendue à la chaîne de nommage qui permet d’y donner accès.

Lire la suite du texte en PDF

Message n°62
Old time music. Forme de musique folk nord-américaine, l'Old-time music puise ses racines dans la musique folklorique de nombreux pays tels que, surtout, l'Angleterre, l'Écosse et l'Irlande, mais aussi du continent africain. Dans certaines régions, également, l'influence française ou allemande a été très marquante. Ce genre musical s'est développé avec les nombreuses danses folkloriques nord-américaines, comme la square dance. Donnons en des exemples :
King Willam’s march, éd. Paul Verany : http://official.fm/tracks/351119
Eight of january, éd. Paul Verany : http://official.fm/tracks/349188

Lire la suite du texte en PDF

Message n°61
BlueGrass. Le Blue Grass est un style musical américain, une branche de la musique country. Son fondateur, Bill Monroe, originaire de la ville de Rosine - dans la région du BlueGrass, au Kentucky -, s'était donné pour but de codifier et d'adapter aux publics modernes l'Old Time Music qui puise sa source dans les massifs montagneux des Appalaches, musique qui est elle-même à la croisée de diverses traditions, américaine (blues) et européenne (anglo-irlandaise). Ecoutons-en quelques exemples :
- John Henry, Jim Rooney et alii : http://official.fm/tracks/349190
- Arkansas Sheik, Seznec Brothers : http://official.fm/tracks/349192

Lire la suite du texte en PDF

Message n°60
Flamenco. L’origine du nom de cette musique ou danse, dite Flamenco, est aussi difficile à retracer que celle du Tango (sur ce dernier, V. Connaissance, n° 47). Contrairement à celui-ci ce n’est pas, d’abord, une expression populaire, collective, mais l’expression d’une détresse individuelle, intime (V. Guide du Flamenco, par Luis Lopez Ruiz, L’Harmattan, 2010, p. 43). Au départ c’est, d’ailleurs, un simple chant, une copla comme celle-ci :
Avec toi, ni sans toi, mes peines n’ont de remèdes,
Avec toi parce que tu me tues
Et sans toi parce que je meurs
Ecoutons un peu de flamenco purement vocal, avec Manolo Caracol, du Cante jondo :
- Manolo Caracol, Chant du monde : http://official.fm/tracks/347687
Mais bientôt le chant se mêle d’accompagnements, au début les plus divers :
- Ruanito Valderrama : Font Records : http://official.fm/tracks/347691
Le Flamenco nait d’une alchimie dont les ingrédients sont la présence du peuple gitan (migration de ce peuple vers la péninsule ibérique à partir du nord de l’Inde en passant par le nord de l’Italie), la chanson andalouse, l’influence arabe… Après des débuts très populaires, le flamenco se lie à la guitare et à la danse :
- Manolo Caracol, Chanson andalouse, chant du monde : http://official.fm/tracks/347719
- Curro, Zapateado, Vogue : http://official.fm/tracks/347695
- Pepe Martinez, Bulerias, La guilde : http://official.fm/tracks/347698
Bientôt il est indissolublement lié à la guitare ; avec elle il fait vite très bon ménage, surtout quand celle-ci est jouée par des tocaores comme Melchior de Marchena, ou quand il est chanté des cantaores comme Antonio Mairena et Fosfolito :
Manuel Mairena, La virgen iba caminando, Chant du Monde : http://official.fm/tracks/347699
Antonio Mairena, Alegrias, Chant du Monde : http://official.fm/tracks/347701
Melchior de Marchena/Pericon de Cadix, Polygram (Philips), Tiro piedras por las calles : http://official.fm/tracks/347703
Melchior de Marchena/Pericon de Cadix, Polygram (Philips), Al que no sepa distinguir : http://official.fm/tracks/347704
Fosfolito, La noche se terminaba, Polygram (Philips) :
Puis, la guitare cherche à se faire une place prépondérante, voire être jouée seule, surtout grâce à des tocaores comme Ramon Montoya, Sabicas ou Paco de Lucia :
Ramon Montoya, Rondenia, BAM : http://official.fm/tracks/347710
Ramon Montoya, allegrias, BAM : http://official.fm/tracks/347709
El Malagueno, Allegrias, Harmonia mundi : http://official.fm/tracks/347709
El Malagueno, Farruca, Harmonia mundi : http://official.fm/tracks/347707
Sabicas, Milonga Flamenca, Alfa records : http://official.fm/tracks/347706

 

Lire la suite du texte en PDF

Message n°59
Instruments. Une drôle de boite à sons, In African music, the mbira (also known as likembe, mbila, thumb piano, mbira huru, mbira njari, mbira nyunga nyunga, karimbao or kalimba) is a musical, l’Array Mbira, utilisé par des artistes comme Sting ou Ry cooder, Like the piano or guitar, is used in a wide variety of musical styles. Amateurs find that the Array Mbira is less threatening to learn while professionals are able to achieve performances not possible with other instruments :
http://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&NR=1&v=Z3b1bz_9gEo
Un drôle de violon, la trompette marine (brève n° 1) de Jacques Rebotier :
http://www.youtube.com/watch?v=erIySs_6ZF8&feature=related
Une drôle de vielle à roue :
http://www.youtube.com/watch?v=2OLz5uuE_5M&feature=related
Et un autre :
http://www.youtube.com/watch?v=011EliPLfAI&feature=related
Et encore un autre :
http://www.youtube.com/watch?v=xoh5_AYIZlM&feature=related
Et encore une autre :
http://www.youtube.com/watch?v=uvdmEwQx5lo&feature=related
Et la cuica, ou tambour à friction, dans lequel une tige que l’on frotte avec un chiffon enduit d’un liquide abrasif, pour faire vibrer la peau tendue, peut se situer à l’intérieur ou à l’extérieur du cadre :
http://www.terreson.com/pages/artluthe/4_cuica/cuica.html
Et le cajon, caisse que l’on fait résonner en la frappant avec la main en général :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Caj%C3%B3n

Message n°58
Les grands opéras occidentaux. Un opéra est une œuvre destinée à être chantée sur une scène. Il s'agit d'un art lyrique. L'œuvre est chantée par des interprètes relevant d'un registre vocal déterminé (sopranos, mezzo-soparanos, ténors, baryton...). Un des plus grands moments de l’opéra nous a été donné par Vincenzo Bellini dans la « Norma », opéra dons nous vous proposons un extrait, qui a servi de thème principal au beau film de J. J. Beineix intitulé Diva, et cela sous deux versions, l’une de l’incontournable Maria Callas et l’autre, moins connue mais tout aussi belle, de Elena Suliotis :
Maria Callas, Norma (extrait) :
Elena Suliotis, Norma (extrait) :
Rappelons-nous aussi quelques grandes voix :
Carruso, dans Rigoletto de Guiseppe Verdi
Grigli, dans Elisir d’amore de Gaetano Donizetti
Et n’oublions pas que l’opéra est aussi de la musique instrumentale, ce dont témoigne cet extrait de Nabucco de Verdi, joué par l’orchestre de Berlin sous la direction de C. A. Bünte :

Lire la suite du texte en PDF

Message n°57
Mandoline. La mandoline est un instrument de musique à cordes pincées originaire d'Italie. C'est un petit luth à manche court d’abord apparu dans la musique populaire ou traditionnelle, notamment dans les pays méditerranéens et c'est la chanson napolitaine qui lui a donné ses lettres de noblesse. Et puis elle a été utilisée en musique classique, avant de l’être dans la Pop contemporaine dans divers pays du monde. Ecoutons la, avec clavecin, dans des œuvres  de Ludvig van Beethoven :
Sonatine en Ut mineur : http://official.fm/tracks/341420 (la voix de son maître)
Andante et variations : http://official.fm/tracks/341418 (la voix de son maître) 

Lire la suite du texte en PDF

Message n°56
Accordeur de piano. Accorder un piano n’est pas chose aisée. Tout l’art consiste à faire croire que sonne bien quelque chose qui sonne nécessairement un peu faux. Car si l’on règle dans un ton, par exemple en Do, cela devient faux d’autres, par exemple en Fa. Le tempérament est l’art de trouver un compromis tel que cela semble sonner juste dans les différents tons.  Muni de sa trousse à outils – comprenant un diapason, un accordoir aves plusieurs canons et des coins – , l’accordeur commence par demander au pianiste s’il doit jouer avec d’autres instruments, notamment à vent (lesquels sont réglés sur 440 hrz), ou s’il préfère être réglé sur 442 hrz, comme l’est le diapason officiel. Après avoir pris le ton au diapason, il règle de Fa et Fa, en octaves, soit de manière juste, ce qui reste un peu terne, soit de manière jubilatoire, c’est-à dire légèrement au dessus, ce qui a le mérite d’être plus attrayant et de rendre la quinte à l’intérieur de l’octave juste quant à elle. Le travail dure environ une heure et un quart et l’accordeur règle environ au 200° de ton en comptant les battements de la note.

Message n°55
Grandpa Elliott, né Elliot Small en 1945, est un musicien de Blues originaire de La Nouvelle Orléans. Il est chanteur et joueur d'harmonica. En 2005 il participe au clip vidéo Stand By Me de Playing for Change. Il intègre le Playing for Change Band puis enregistre un album solo (Sugar Sweet), paru en novembre 2009.
http://www.playingforchange.com/journey/introduction

Message n°54
Musique répétitive, minimaliste. La musique répétitive est un courant apparu aux États-Unis dans les années 1960. Ses principaux représentants sont Terry Riley (né en 1935), La Monte Young (né en 1935), Steve Reich (né en 1936) et Philip Glass (né en 1937). Les débuts de la musique répétitive sont marqués par la découverte des musiques extra-européennes : Steve Reich a étudié les percussions africaines, La Monte Young a pris des leçons de chant hindou. Fondée sur la répétition de très courts motifs mélodiques, harmoniques ou rythmiques, voire sur la répétition d'un son unique, donc dans une extrême économie de moyens et une structure intentionnellement simple, la musique répétitive est une branche d'un mouvement plus large, le minimalisme.

Lire la suite du texte en PDF

Message n°53
Plaisir d'amour. Tirée d'une nouvelle de Jean-Pierre Claris de Florian, la Nouvelle Célestine qui figure dans le recueil Nouvelles nouvelles, cette chanson a été mise en musique par Jean Paul Égide Martini sous le titre « La Romance du Chevrier ». Ecoutons là sous plusieurs versions :
Elisabeth Swarzkopf : http://official.fm/tracks/329437
Joan Baez : http://official.fm/tracks/329438
Marian Anderson :  http://official.fm/tracks/329439
Marianne Faithfull : http://official.fm/tracks/329441
John Morgan : http://official.fm/tracks/329442

Lire la suite du texte en PDF

Message n°52
John Renbourn & Dorris Henderson. Nous avons déjà parlé de John Renbourn, mais nous n’avons pas souligné combien sa collaboration avec Dorris Henderson fut fructueuse et belle. Ecoutons les dans quelques morceaux traditionnels :    
You’re gonna need somebody on your bond : http://official.fm/tracks/325730
Single girl : http://official.fm/tracks/325731
Banjo tune  : http://official.fm/tracks/325734
Going to Memphis : http://official.fm/tracks/325735

Lire la suite du texte en PDF

Message n°51
Tchaïkovski. Il y aurait beaucoup à dire sur la mort mystérieuse de Piotr Ilitch Tchaïkovski. Le 6 novembre 1893, le compositeur des ballets les plus célèbres - le Lac des cygnes, Casse-Noisette, la Belle au bois dormant - s'éteint à l'âge de 53 ans. De nombreux ouvrages ou films attribuent le choléra à la mort du compositeur prétendant que ce dernier aurait bu de l'eau non stérilisée provenant de la Neva, célèbre fleuve traversant Saint-Pétersbourg. Ceci étant, cette version officielle paraît erronée. Le choléra est une maladie extrêmement contagieuse et, au 19ème siècle, la maison du malade était nécessairement mise en quarantaine et sa literie complètement brûlée. L'ensemble de ces précautions n'ont aucunement été mises en œuvre au décès du compositeur. Plus encore, pas moins de seize personnes étaient à son chevet lors de son agonie malgré les risques certains de contagion. En 1979, la musicologue Alexandra OrlovA présente une autre thèse : Tchaïkovski se serait suicidé. La raison de ce suicide ? Bien qu'il ait peu ou pas du tout composé pour la religion, le génial musicien était réputé pour être un fervent chrétien et se rendait régulièrement aux cérémonies liturgiques orthodoxes du dimanche.

Lire la suite du texte en PDF

Message n°50
John Renbourn
est un guitariste folk anglais né en 1944 en Angleterre appartenant à la mouvance créée par Davey Graham (co-auteur de « Angie » avec Janch, qu’interpréta Paul Simon sur son premier disque). Il est connu du public pour ses collaborations avec le guitariste Bert Jansch, ainsi que pour son travail au sein du groupe folk qu’il a formé avec lui et d’autres, le Pentangle, mais a toujours mené une carrière solo avant, pendant et après l'activité du groupe (de 1967 à 1973). Ecoutons le :
White house blues (du disque Faro Annie) : http://official.fm/tracks/323234
Little Sadie (du disque Faro Annie) : http://official.fm/tracks/323235
Shake, shake mama (du disque Faro Annie) : http://official.fm/tracks/323236

Lire la suite du texte en PDF

Message n°49
Bach. Celui qui excella dans de nombreux genres, nous a laissé beaucoup de concertos. Parmi les plus connus figurent les « Brandebourgeois », maintes fois joués et édités. Mais rien ne vaudra jamais les trois concertos pour violon, souvent rassemblés en disque, dont l’un est pour deux violons dont nous vous proposons une merveilleuse version (bien meilleure que celle des frères Oistrakh) enregistrée il y a déjà un certain temps par Reinhold Barchet et Will Beh :
Concerto pour violon en Mi maj : http://official.fm/tracks/320888
Concerto pour violon en La min : http://official.fm/tracks/320890
Concerto pour deux violons en Ré min : http://official.fm/tracks/320894

Message n°48
Sándor Márai. « La musique effrayait Conrad. Cependant des liens secrets l’attachaient à elle et non seulement son esprit mais aussi, avec une force égale, son corps. Il craignait la musique comme si, en son essence, elle comportait un commandement fatal et impérieux qui devait le détourner de sa voie et l’écraser ». Texte de Sándor Márai, cet écrivain roumain, dans son roman « Les braises », relatant, dans l’Autriche finissante et douce d’avant la Première guerre mondiale, une amitié d’enfance entre deux militaires, Conrad, parti brûler sa vie sous les tropiques après avoir quitté l’armée, et Henri à la vie plus rangée, devenu un vieux général. Ce dernier, dans sa jeunesse, aimait « une musique facile qui faisait paraître l’existence plus agréable, plus gaie, qui faisait briller le regard des femmes et flattait la vanité des hommes ». Deux visions de la musique : la musique pleine de « dangers » des polonaises Chopin et la musique facile des valses de Johann Strauss (cf. Les braises, Albin Michel 1995, p. 48).

Message n°47
Tango. Nul ne sait vraiment d’où vient vraiment le mot « Tango », le plus probable étant qu’il désigne le tambour avec lequel les noirs jouaient du Candombe, ou la pièce où ils en jouaient, et où ils étaient parqués, le Candombe ayant beaucoup a voir avec les origines du Tango (V. Horatio Salas, précité fiche 43, Le Tango, essai traduit de l’espagnol, par Annie Morvan, préfaced’Ernesto Sabato, éd. Babel, Actes sud, 1989, 450 p.). Donnons en quelques exemples, et d’abord évoquons un  site qui contient qui dit tout sur le tango :
http://www.todotango.com/Spanish/Home.aspx
Sachant que nous consacrerons une rubrique spéciale à Carlos Gardel,  évoquons dès à présent Ignacio Corsini :
« Charlemos » (tango) : http://www.todotango.com/spanish/Las_Obras/Grabacion.aspx?id=1868&player=jQuery
« El adiós de Gabino Ezeiza » (milonga) :
http://www.todotango.com/spanish/Las_Obras/Grabacion.aspx?id=864&player=jQuery
« Milonga triste » (milonga) :
http://www.todotango.com/spanish/Las_Obras/Grabacion.aspx?id=1427&player=jQuery

 

Lire la suite du texte en PDF

Message n°46
Love me or Leave me. Chanson célèbre aux Etats-Unis dans les années 1920 dont la musique est de Walter Donaldson et les paroles de Gus Kahn, tous deux décédés dans les années 1940. Nous l’écoutons dans une version assez jazzy, avec John Lewis au piano, Percy Heath à la basse, Jim Hall à la guitare, Bill Perkins au saxo et Chico Hamilton à la batterie.
Love me or leave me : http://www.youtube.com/watch?v=OlSuhmvjOI8

Message n°45
Label de jazz fondé en 1939 à New York par Alfred Lion (1909-1987) et Max Margulis (1907-1996), Blue Note appartient aujourd'hui au groupe EMI. Il a marqué son temps, à tel point qu’est sorti sur le marché un triple CD retraçant, dans un coffret unique de trois galettes, son aventure de 1939 à 2009 : 70 ans, et la couverture de l’album est naturellement… bleue. On y constate que son histoire a commencé avec des enregistrements de BoogieWoogie (par Albert Ammons), de Sidney Bechet et de Thelonious Monk. Le nom du label provient naturellement de la « note bleue » caractéristique du blues, puis du jazz. Alfred Lion, juif allemand, avait émigré aux États-Unis à cause de l'arrivée au pouvoir d'Hitler. Il s'associa d'abord à l'écrivain Max Margulis, qui finança les débuts du label, mais qui le quitta au milieu des années 1940.

Lire la suite du texte en PDF

Message n°44
Aristide Bruant, né en 1851 à Courtenay et mort à Paris en 1925, est un  chanteur (on appelait volontiers des « chansonniers » ceux qui passaient dans des Cabarets à l’époque) et écrivain français. De par sa carrure, sa présence en scène, sa gouaille et sa voix rauque, c’est un monument de la chanson française. Il a été l'un des grands de la chanson réaliste, mouvement qui a duré jusqu'aux trois quarts du XXe siècle avec notamment, Édith Piaf. Ce mouvement a laissé des traces durables jusque dans la chanson française contemporaine où le texte garde une place importante. Ses airs sont célèbres : « Nini peau d’chien », « Le chat noir », « Dans la rue »… Ecoutons une de ses chansons :
A la bastille, par Aristide Bruant : http://official.fm/tracks/307187

Lire la suite du texte en PDF

Message n°43
Musique sacrée. Toujours plus de musique sacrée. Du Messie de Haendel, à l’Agnus dei de Mozart, jusqu’au Noël de Balbastre :
Messie de Haendel, air (comfort ye) : http://official.fm/tracks/305045
Agnus dei de Mozart, par T. Stich-Randall : http://official.fm/tracks/305038
Noël de Balbastre : http://official.fm/tracks/305051

Message n°42
Tom Rush. Tom Ruch (né en  1941, aux USA, Portsmouth, NH ; encore vivant, à l’heure où nous écrivons) est un chanteur, guitariste, de folk, populaire dans les années 1960-70. D’une très bonne qualité de guitare, il joue aussi de l’harmonica. Malheureusement, il n’a pas eu la chance de faire la grande carrière qu’il méritait. Ecoutons le sur quelques reprises de classiques, libres de droit :
If your man gets busted : http://official.fm/tracks/304366
Solid gone : http://official.fm/tracks/304377
Long John : http://official.fm/tracks/304377
Avec le temps, il s’est mis à chanter un peu à la manière d’Arlo guthrie, ce qui est un compliment. Sa production, aussi bien en CD qu’en DVD est grande. On la trouve sur son site, où l’on peut écouter des extraits de ses chansons :
http://tomrush.com/

Message n°41
Luigi Boccherini. Né à Lucques en Toscane (Italie) en 1743, et décédé en 1805 à Madrid (Espagne), Boccherini est à la fois un compositeur et le plus grand violoncelliste de son temps. Troisième enfant d'une fratrie de sept, il fait partie d'une famille d'artistes. Ecoutons une de ses œuvres les plus fameuses :
Menuet, Op. 13 n°5 : http://official.fm/tracks/301806

Lire la suite du texte en PDF

Message n°40
John Paul Hammond. Né à New York en 1942, John hammond (Jr) est un chanteur et guitariste de blues américain. John Hammond est le fils du célèbre producteur de musique John H. Hammond. Il joue généralement sur des guitares acoustiques, sur lesquelles il excelle, et s’aventure aussi à l’harmonica (qu’il met devant lui sur un appareil pour le tenir). Sur son premier disque dont nous donnons quelques extraits, il s’illustre en chantant quelques beaux blues de Robert Johnson et de Blind Lemmon Jefferson :
HellHound Blues (by R. Johnson) : http://official.fm/tracks/299260
Crossroad Blues (by R. Johnson) : http://official.fm/tracks/299264
32-20 blues (by R. Johnson) : http://official.fm/tracks/299266
See that my grave is kept clean (by B. L. Jefferson) : http://official.fm/tracks/299261

Lire la suite du texte en PDF

Message n°39
Offenbach. Albert Lavignac disait de Offenbach que « créateur du genre opérette, qui participe de l’opéra comique et de l’opéra bouffe italien il a écrit des partitions pleines d’esprit et de bonne humeur, mais parfois manquant de distinction : « Orphée aux enfers », « La belle Hélène », « Les deux aveugles », « La chanson de Fortunio », etc. Musicien instinctif et sans instruction musicale, il ne réussit jamais, malgré quelques tentatives, comme « Les contes d’Hoffmann », dans un genre plus élevé » (La musique et les musiciens, 1893, p. 534). Jugement un peu dur. On citera surtout, outre « La belle Hélène », « La Péricole », « Les brigands », et « La vie Parisienne ». Ce que Lavignac appelle manque de distinction pourrait être nommé « drôlerie ».
La belle Hélène, Vers tes autels, de l'amour : http://official.fm/tracks/298144
La belle Hélène, Les rois de la Grèce : http://official.fm/tracks/298147

Message n°38
Antienne, hymne, motet, litanie, oratorio, laudate, psaume, magnificat, grégorien, Ave maria, Stabbat mater, Te Deum, Laudamus, chœur, messe, vêpres, requiem…, les liens, innombrables, entre musique et religion portent bien des noms : il sont de tous temps et de tous lieux. La musique cherche à élever l’âme des fidèles (mais il ne faut pas qu’elle soit trop jouissive, d’où la note sensible, V. dans la Rubrique « Le saviez-vous ? », n° 35), en même temps qu’elle aide à scander les différentes périodes du rituel. Musique juive, orthodoxe, negro spiritual… la « musique sacrée », comme on dit, regroupe les genres musicaux associés d'une manière ou d'une autre aux pratiques religieuses d'un groupe social donné. Le concept s'oppose donc à celui de musique profane. Nous en donnons ici plusieurs exemples :
- Baroque, un extrait de la Passion selon St Matthieu :
J.-S. Bach, Erbarme dich mein Gott, http://official.fm/tracks/275634
Et une œuvre vocale :
J.-S. Bach, Motet : http://official.fm/tracks/283313
- D’argentine, une messe de Ariel Ramirez, composée sur des thèmes populaires d'Amérique du Sud, et créée en 1963 :
Missa Criola, Kyrie : http://official.fm/tracks/280524
Missa Criola, Gloria, : http://official.fm/tracks/280529
Missa Criola Annunciation, : http://official.fm/tracks/280537
Missa Criola, Perigrinacion : http://official.fm/tracks/281011
- Du Mexique :
Santo Mexico : http://official.fm/tracks/283318
- Et nous vous rappelons que nous avons déjà dans la rubrique « sacré »,
De vivaldi :
Stabbat Mater : http://official.fm/tracks/253858
Nisi Dominus : http://official.fm/tracks/253865
Et en chants orthodoxes :De N. Ghiuselev, Veronui, Hirsto Manolov : http://official.fm/tracks/241459

Lire la suite du texte en PDF

Message n°37
Darius Milhaud.Né le 4 septembre 1892 à Marseille et mort à Genève (Suisse) le 22 juin 1974, Darius Milhaud est un compositeur français de musique classique de réputation internationale. Très inspiré par sa Provence natale et le folklore, il vécut successivement en France, au Brésil où il accompagna Paul Claudel, ambassadeur dont il fut le secrétaire, et aux Etats-Unis, où il fut professeur de musique pendant la seconde guerre mondiale. A Marseille, vieille familles juive, celle des Milhaud était connue pour avoir engendré Joseph Milhaud, fondateur en 1840 de la synagogue d’Aix-en-Provence. Parmi les membres de sa famille, on compte également José de Bérys, Francine Bloch (qui l'invitera, en 1961, à devenir le premier président de la Société des amis de la phonothèque nationale de France et établira sa phonographie), Marcel Dassault et Pierre Vidal-Naquet. 

Lire la suite du texte en PDF

Message n°36
Balzac parle de Chopin comme de « l'Ange polonais » et de Liszt comme du « Démon hongrois ». Les deux génies, nés à un an d’intervalles, se rencontrent à Paris en 1830 et s’opposent sur plusieurs points. Franz Liszt, est le soliste par excellence. Il se plait à croiser le fer avec les plus grands pianistes de son époque, notamment Thalberg dans le cadre de duels pianistiques. Ancêtre des rocks stars, il enflamme les salles de concert. Il invente la forme du récital. D’ailleurs, durant sa période de gloire – entre 1839 et 1847 -, le séducteur invétéré fera plus de 1000 concerts et ce, sans compter les concerts de bienfaisances. La discrétion de Frédéric Chopin l’amène, quant à lui, nécessairement à préférer aux grandes salles de concert l’intimité des salons privés. Chopin ne fera que quelques concerts publics et ce, avec peu d’enthousiasme. L’appréhension de ces évènements conduisait Chopin à s’enfermer deux semaines avant chaque concert pour jouer essentiellement du Bach. Il confie cette appréhension à Liszt en ces termes : « Je ne suis point propre à donner des concerts. La foule m’intimide ; je me sens asphyxié par ses haleines précipitées, paralysé par ces regards curieux, muet devant ces visages étrangers. Mais toi, tu y es destiné, car quand tu ne gagnes pas ton public, tu as de quoi l’assommer ».

Lire la suite du texte en PDF

Message n°35
Fanfare.Une fanfare peut désigner différentes compositions musicales ou divers ensembles de musiciens de la famille des cuivres parfois accompagnés de percussions. On en voit une dans le film Les virtuoses, qui retrace histoire des membres de la fanfare d'une petite ville minière du Sud de l’Angleterre, Grimley, où la crise économique débouche sur l’arrêt du travail, et où le directeur de la fanfare, Danny, rêve de participer aux finales du championnat national des fanfares au Royal Albert Hall. L’aventure salvatrice – compensant le désespoir du chômage – aboutit à un grand sucès... Une fanfare est également une sonnerie, une phrase musicale souvent courte, parfois plus longue, à une ou plusieurs voix, servant de signal et jouée par un ou plusieurs instruments de musique de la famille des cuivres lors de manifestations civiles (chasse à courre…) ou officielles (inauguration…), de cérémonies religieuses (couronnement…) ou militaires (commémoration…).

Lire la suite du texte en PDF

Message n°34
Forró.
 Le Forró est une musique traditionnelle de la région Nord est du Brésil. C'est aussi le nom de la danse qui l'accompagne. On soutient que le mot viendrait de l’expression « for all », désignant lors du stationnement de l’armée américaine au Brésil durant la seconde guerre mondiale les boites à danser ouvertes à tous, par opposition à celles réservées aux soldat gringos. Pour vous faire une idée de la musique forró, écoutez :
Forro veneno, par le Trio Forrozao : http://official.fm/tracks/270369

Lire la suite du texte en PDF

Message n°33
Fête de la Musique. A l’initiative de Jack Lang, la Fête de la Musique a été créée par le ministère de la Culture en 1982. Quand Maurice Fleuret devient Directeur de la Musique et de la Danse en octobre 1981, il applique ses réflexions sur la pratique musicale et son évolution : « la musique partout et le concert nulle part ». Apprenant, en 1982, que cinq millions de personnes dont un jeune sur deux, jouent d’un instrument de musique, il se prend à rêver de faire descendre les gens dans la rue. Et c’est ainsi qu’apparaît la Fête de la Musique, le 21 juin 1982, jour du solstice d’été, nuit païenne se référant à l’ancienne tradition des fêtes de la Saint-Jean. « Faites de la musique, Fête de la Musique », symbolise l’attention nouvelle portée à tous les genres musicaux, traduction d’une politique qui entendait accorder leur place aux pratiques amateurs ainsi qu’au rock, au jazz, à la chanson et aux musiques traditionnelles, aux côtés des musiques dites sérieuses ou savantes.

Lire la suite du texte en PDF

Message n°32
Beethoven.
Classé dans l’école classique allemande (A. Lavignac, La musique et les musiciens, 1895, p. 484), mais annonçant déjà le romantisme, Ludwig van Beethoven est volontiers présenté comme l’ « un des plus grands génies du siècle » (A. Lavignac, précité). De sa musique, essentiellement instrumentale, nous donnons quelques exemples :
Concerto pour violon en Re M, op. 61 : http://official.fm/tracks/262537
Quartet n° 7 en Fa M, op. 59, 1er mouvnt, Allegro : http://official.fm/tracks/262540
Quartet n° 7 en Fa M, op. 59, 3ème et 4ème mouvnt : http://official.fm/tracks/262565

Lire la suite du texte en PDF

Message n°31
Atahualpa Yupanqui. Héctor Roberto Chavero, dit Atahualpa Yupanqui, né à Pergamino (région de Buenos Aires) le 31 janvier 1908 était un poète, chanteur et guitariste argentin, est mort en 1992 à Nîmes, France. Selon son désir, son corps fut rapatrié dans son pays natal et repose à Cerro Colorado (Córdoba, Argentine). Régalez-vous en l’écoutant, en commençant par Duerme negrito, l’un de ses morceaux célèbres que nous pouvons mettre en libre écoute et libre téléchargement ici, car c’et un traditionnel d’Amérique du Sud :
Duerme negrito : http://official.fm/tracks/259517
El pajarillo, yaravi : http://official.fm/tracks/259589
A que le llaman distancia : http://official.fm/tracks/259516
Duerme negrito : http://official.fm/tracks/259517
El pajarillo, yaravi : http://official.fm/tracks/259589
Soy libre I soy bueno : http://official.fm/tracks/259591

Lire la suite du texte en PDF

Message n°30
Saint James infirmary. Cet air triste est une chanson d'origine inconnue, devenue célèbre en 1928 suite à un enregistrement de Louis Armstrong. Elle est une bonne illustration de ce que le jazz viendrait principalement du blues (Leroy Jones, le peuple du blues, 1963, Folio 2008, passim), car il en existe de nombreuses versions en blues et c’est en même temps un standard du jazz. Ecoutez quelques versions :
- Des versions blues :
Snooks Eaglin, St James Infirmary : http://official.fm/tracks/256594
Josh White sur l'album Josh at midnight : http://official.fm/tracks/256618
Van Morrison : http://official.fm/tracks/256692
- Des versions jazz :
Louis Armstrong : http://official.fm/tracks/256680
Cab Calloway : http://official.fm/tracks/256693
King Oliver : http://official.fm/tracks/256694
- Deux versions françaises :
Jean Claude Borely : http://official.fm/tracks/256696
Colette Magny sur l'album Melocoton : http://official.fm/tracks/256699

Lire la suite du texte en PDF

Message n°29
Skip James. Nehemiah Curtis « Skip » James, né en semble-t-il en 1902 et mort en 1969, est un des plus grands chanteurs de blues, avec Blind Willie Jefferson, Robert Johnson et Blind Blake. Guitariste, pianiste et compositeur de blues, c’est un  américain, provenant d’une une plantation située près de Bentonia dans le Mississippi. Nous vous proposons immédiatement un de ses morceaux, accompagné à la guitare, tout en signalant que beaucoup sont accompagnés au piano :
Worried blues : http://official.fm/tracks/253536

Par ailleurs, vous pouvez voir sur YouTube un extrait d’un film consacré à lui et d’autres joueurs de blues comme Son House, Howlin' Wolf…, où il joue Devil got my woman, l’un de ses blues les plus emblématiques :

http://guitarvideos.com/dvd/13049dvd.htm, cliquez sur « view clip »

Lire la suite du texte en PDF

Message n°28
Le Carillon
Bien connue est la chanson du carillonneur :
Maudit sois-tu carillonneur
Que Dieu créa pour mon malheur
Dès le point du jour
A la cloche il s’accroche
Et le soir encore
Carillonne plus fort.
Quand sonnera-t-on
La mort du sonneur ?
Cette antienne donne une idée très fausse de ce qu’est le « carillon ». Car le « carillonneur » ne se ramène pas à un sonneur, actionnant une seule cloche en s’accrochant à une corde. En réalité, il commande une batterie de manettes, assis comme devant un piano ou un orgue, manettes qu’il actionne pour faire tinter différentes cloches, lesquelles sont reliées à son clavier et à son pédalier. Un carillon est donc un instrument de musique composé de cloches, qui sont accordées à des fréquences différentes pour émettre chacune leur son propre. Le célèbre carillon de Montrouge, sur lequel jouent Régis Singer et Jean-Louis Voiland, donne un bon exemple de cet instrument :
http://www.ville-montrouge.fr/index.php?id=415&vid=12
Jean-Louis Voiland nous a permis de diffuser une de ses compositions au carillon :
http://official.fm/tracks/250086

Lire la suite du texte en PDF

Message n°27
Catherine Ringer
Inoubliable pour son « Les histoires d’amour (finissent mal en général) », qui la consacre comme une French Rockeuse assez atypique et une bête de scène, elle est d'origine polonaise (son père était peintre et fut déporté durant la Seconde Guerre mondiale : elle raconte sa vie dans C'était un homme, sur l'album Cool Frénésie des Rita Mitsouko en 2000 ; sa mère était architecte). Sa vie, en raccourci : Catherine Ringer étudie un temps à l'université et s'intéresse au théâtre, à la danse, au chant. Elle apprend à jouer de la flûte, elle chante très tôt. Elle écrit des poèmes. Elle est mannequin-enfant pour des catalogues (Le Printemps) et fait la couverture de journaux de modes. Sa forte personnalité se remarque déjà à l'école où, bien qu'excellente élève, elle adopte un comportement non-conformiste. Dès quinze ans, elle quitte le collège Honoré de Balzac et s'oriente vers une carrière artistique. Catherine fait ses premiers pas sur scène au sein du théâtre de Recherche musicale de Michael Lonsdale ; elle avait été engagée pour chanter dans un pièce poétique de Pierre Bourgeade qui s'appelait Fragments pour le Che.

Lire la suite du texte en PDF

Message n°27
Franz Peter Schubert.
Très connu pour sa « Truite » (trop ?, en tout cas un de ses lieder, V. infra, en exemple), maître incontesté du genre du Lied, Franz Peter Schubert, créateur d’une sensibilité exquise, se classe parmi les meilleurs compositeurs et s’inscrit dans la mouvance du romantisme allemand aux côtés de Weber et Chopin (A. Lavignac, La musique et les musiciens, 1895, p. 489). C’est un Autrichien, né en 1797 à Lichtental, près de Vienne, et mort le en 1828 à Vienne, à 31 ans : sa santé devenue fragile explique peut-être la couleur souvent douloureuse de son œuvre. Il nous a laissé des pièces inoubliables nous donnons quelques exemples :
http://official.fm/tracks/243732 : Im abenrot (au soleil couchant), Lied, par Wunderlich
http://official.fm/tracks/243736 : Dee Forelle (la truite), Lied, par Wunderlich
http://official.fm/tracks/243737 : Impromptus D. 899, Op. 90, n° 4 en Lab M par A. Schnable
http://official.fm/tracks/243740 : Sonate posth. D. 959 en La M, andantino, par R. Zerkin

Lire la suite du texte en PDF

Message n°26
Gustav Mahler
« Mon temps viendra » (Gustav Mahler). Si Mahler fût connu de son vivant pour ses talents de chef d’orchestre, la consécration du compositeur sera posthume. Nous fêtons cette année le centenaire de sa mort. Gustav Mahler est né le 7 juin 1860 à Kalischt en Moravie (actuelle République Tchèque). Très jeune, il apprend le piano et est rapidement influencé par la musique romantique de Schumann, Brahms, Mendelssohn et surtout Franz Liszt. A l'âge de 18 ans, il obtient son diplôme de conservatoire de Vienne avant d'embrasser une carrière de chef d'orchestre. Dès 1880, il dirige des opérettes au théâtre de Bad Hall tout en s'essayant à la composition. Cette période n'est pas très productive puisqu'il rencontre son premier échec avec un opéra intitulé « Das Klegeude Lied » qu'il transformera ultérieurement en cantate. Entre 1883 et 1885, engagé en qualité de second chef d'orchestre au théâtre de Cour de Kassel, il compose son premier recueil de cinq Lieder pour chant et piano (Lieder und Gesange aus der Jugendreit, Lieder fahrenden Gesellen). Les mauvaises conditions de travail le pousse à démissionner en 1885. Mahler se révèle être un génie de la direction orchestrale à l’occasion du festival de Münden. L’interprétation de la 9ème symphonie de Beethoven ainsi que de l'Oratorio Paulus de Mendelssohn recueille un triomphe. Âgé de 25 ans, Mahler dirige successivement les opéras de Prague (Gluck, Mozart, Beethoven et Wagner), Leipzig, Budapest (Wagner et Mozart). En 1889, il compose sa première symphonie et profite de sa position de chef d’orchestre à l’Opéra royal de Budapest pour la diriger. Le succès espéré ne sera pas au rendez vous. L'amitié de Brahms le sort de l'impasse. Le compositeur est sensible à la qualité des interprétations de Mahler et n’hésite pas à souligner qu’ « un tel niveau est inconcevable à Vienne ».

Lire la suite du texte en PDF

Message n°25
Jean Dréjac.
Bien connu du public français de l’entre deux guerres pour de nombreuses chansons, voire ritournelles, vantant le bal musette et les berges de fleuves, Jean Dréjac s’est vu consacrer un livre par son fils, qui l’adorait (Frédéric Brun, Le roman de Jean, Stock 2008). On y apprend que l’homme était bon vivant, légèrement porté sur l’alcool, fanatique de jeux d’argent, au point de s’être fait interdire, et que c’est en gagnant aux courses qu’il eut suffisamment d’argent pour s’installer dans une bonne auberge où il entendit et composa et les paroles du « Petit vin blanc »  (paroles : J. Dréjac, musique : Ch.Borel-Clerc, 1943), une de ses premières chanson qui allait le rendre célèbre. Il n’avait, dit son fils, « pas d’autre ambition que d’écrire des chansons honnêtement, pour exprimer (sa) joie de vivre, le plaisir du moment, le charme des choses simples, le secret désir de calme et de bonheur que chacun porte en soi » (op. cit., p. 49). Né à Grenoble en 1921, le petit Jean passe son enfance à la campagne et, adolescent, il brûle d’envie de monter sur les planches : malgré les réticences de ses parents pour cette vocation et l’effroi que suscite Paris, il monte très tôt à la capitale pour s’exposer dans des spectacles où il n’est guère (voire pas) payé et chante des refrains de Maurice Chevallier. Il a dix-sept ans et déjà, n’en ayant que seize, il s’était produit dans quelques spectacles locaux (op. cit. p. 24). Malgré les difficultés, et aussi quelques fiascos, et malgré l’éclatement de la guerre de 1940, il persévère. Jusqu’au « Petit vin blanc », au début des années 40, qui sera répété en boucle à la Libération (op. cit. p. 42). Suivront « Le p’tit bal du samedi soir » (paroles: J. Dréjac, musique : Borel Clerc, J. Delettre, 1947), « Les quais de la Seine » (paroles: J. Dréjac, musique : A. Lodge 1949):

 

Lire la suite du texte en PDF

Message n°24
Le negro spiritual
Le negro spiritual est un chant religieux né chez les esclaves noirs des États-Unis au XVIIe siècle. On le trouve encore au milieu du XXe siècle, avant qu’il ne se transforme en « gospel », dont il est comme l’équivalent en plus fier et pluis libéré. On a reproché à des chanteurs comme Ray Charles d’y avoir puisé son  inspiration pour des chansons païennes, voire commerciales… Cela n’est pas douteux, mais le résultat est magique et il n’y a pas là d’irrévérence. Qu’on en juge par les morceaux que nous avons sélectionnés pour vous et qui remontent précisément aux année 1950 :
http://official.fm/tracks/234180 : Amen, Jordan Choir
http://official.fm/tracks/234192: Climin' on the mountain, children, The Mariners
http://official.fm/tracks/234193 : I cried and I cried, Jordan Choir
http://official.fm/tracks/234195 : Dry bones, The Mariners
http://official.fm/tracks/234196 : Tryin' to get ready, Jordan Choir
http://official.fm/tracks/234197 : On that great gettin' up mornin', The Mariners
http://official.fm/tracks/234198 : Git on board, The Mariners
http://official.fm/tracks/234200: Good news, The Mariners
http://official.fm/tracks/234208 : Hand me down, The Mariners
http://official.fm/tracks/234211 : He's all and all to me, Jordan Choir
http://official.fm/tracks/234216 : I'm going to sit at the wellcome table, Jordan Choir
http://official.fm/tracks/234219 : Live humble, The Mariners                                                           
http://official.fm/tracks/234221 : Over my head, Jordan Choir
http://official.fm/tracks/234225 : Rock my soul, Jordan Choir

Lire la suite du texte en PDF

Message n°23
Frédéric Chopin
Inscrit par Albert Lavignac dans la mouvance du Romantisme allemand aux côtés de Schubert et de Weber (La musique et les musiciens, 1895, p. 490 : et cela, bien qu’il fut d’ascendance française et ait vécu principalement en France, et bien que né dans le territoire de Pologne et ait fait au conservatoire de Varsovie ses études de piano), Frédéric Chopin, né en 1810 et mort en 1949, d’une santé fragile, d’où son décès précoce, a principalement écrit pour piano, dont il était d’ailleurs un habile praticien, et, outre des concertos, beaucoup de pièces en solo : sonates, nocturnes, études, polonaises… En France, il rencontre George Sand, qui sera sa compagne pendant neuf ans.Reconnu comme l'un des plus grands compositeurs, sa musique est encore aujourd'hui l'une des plus jouées et demeure un passage indispensable à la compréhension du répertoire pianistique universel. Avec Franz Liszt, il est le père de la technique moderne de son instrument et son influence est à l'origine de toute une lignée de compositeurs tels Gabriel Fauré, Maurice Ravel, Claude Debussy... Certaines de ses pièces servirent d’inspiration à S. Gainsbourg :
http://official.fm/tracks/229569 : Etude n° 2 en Lam, par Cziffra
http://official.fm/tracks/233697 : Etude op. 10 n°4 en Mi M, par M. Pollini
D’autres restent gravées dans la mémoire par leur intense mélancolie :
http://official.fm/tracks/230971 : nocturne Opus 9 n° 2, par Barenboim
Ecoutez raconter un des moments de sa vie.

Lire la suite du texte en PDF

Message n°22
Harmonica
Sur-joué dans certains blues (ce sont les notes aspirées qui se prêtent aux effets), timide dans certains airs de folk, présent surtout de nos jours dans le folklore américain, l’harmonica brille par sa sensualité et son agilité à se fondre dans un ensemble qu’il vient meubler. Le guitariste, lui, en joue pour compléter de solos son accompagnement : il est porté sur une sorte d’engin en ferraille attaché autour du cou. Bob Dylan en jouait ainsi. Le plus connu est le Marine Band, américain, qui doit son nom au fait qu’il était utilisé dans les orchestres de soldats de la marine au début du XXe siècle. C’est aussi un instrument extrêmement facile à transporter, vu sa petite taille, et qui se désaccorde assez peu (un peu avec le temps), si bien qu’il ne nécessite aucune manœuvre d’ajustage pour être joué (donc, il peut l’être facilement par des enfants). V. comme sites :
www.harmonicaland.com : se dit « spécialiste de l'Harmonica », bons prix
www.aujoyeuxfadiese.com : propose des promos, tous les harmonicas hohner
Pour apprendre l'harmonica : http://www.coursdharmonica.fr, et http://www.gulux.com/harmonica-swan/apprendre-harmonica

Lire la suite du texte en PDF

Message n°21
Boubacar Traoré
Il fait partie de cette longue et grande tradition de musiciens africains dans laquelle on peut citer Moussou Ndour, Ali Farka Touré, Amadou et Mariam…, avec un genre plus intimiste. Boubakar Traoré, guitariste et compositeur de chansons est né en 1942 à Kayes, au Mali. Il est surnommé "Kar Kar" ("casser-casser"), en référence au dribble du football qu'il pratique assidûment et avec un certain talent pendant sa jeunesse. Il est apparu dans les années 1960. Ses chansons, très populaires, disent l'avènement du Mali indépendant et de son président, Modibo Keita. Cependant, comme il n'y avait aucune redevance payée aux musiciens à l’époque, il est resté très pauvre et a dû travailler pour joindre les deux bouts.
“Karkar” : http://www.youtube.com/watch?v=X4uJP6atMP8

Lire la suite du texte en PDF

Message n°20
Franz Liszt
Une sorte de Mozart hongrois – certains ont même été poussés à croire en la métempsychose en pensant que Mozart avait pu se réincarné en lui. Celui dont on fête cette année le bicentenaire, est donc Franz Liszt, en hongrois Liszt Ferenc : prodige par sa précocité, prodigieux par ses compositions, virtuose au piano, qui réussit à impressionner Beethowen quand celui-ci le rencontra ; il reçut les enseignements de Salieri et fut lui-même un professeur admiré… Et pour l’écouter allez sur YouTube :
« Libestraum » : http://www.youtube.com/watch?v=KpOtuoHL45Y&feature=related
« Un sospiro » : http://www.youtube.com/watch?NR=1&feature=endscreen&v=3JXMdpGpfBU

Lire la suite du texte en PDF

Message n°19
Robert Johnson
Un des plus grand joueurs de blues classiques du Delta, Robert Johnson a exercé une influence énorme sur des gens comme Bob Dylan (on voit la pochette de l’un de ses disques sur la photo de couverture de « Bringing it all back home », de Bob Dylan ; cherchez qui a inspiré le « Early on  the morning » de Bob) ; il a été repris avec beaucoup de dextérité et d’intelligence pas John Hammond junior (le fils de l’impressario John Hammond qui lança Bob Dylan) dans son premier disque. Il nous a laissé des morceaux qui ont été publiés sous le volume de deux 33t (un peu plus d’une trentaine de titres), dont l’un le montre, sur un beau dessin à la Crumb, enregistrant dans une chambre d’hôtel, ce qu’il a dû faire probablement. Bien mieux enregistré que Blind Blake ou Blind Lemon Jefferson, on l’écoute dans quelques titres : il  chante un grand classique, I’ll dust my broom, un morceau chaud (entendez sexy ; le blues est parsemé de morceaux sexys comme le Candy man – l’homme au sucre d’orge, au bon zizi - de Mississipi John Hurt), The’re red hot ("hot tamales", tamales chaudes..., elle sont rouge chaude ; entendez les seins), une complainte très tendre, When you got a good friend (qui sera repris magnifiquement par Eric Clapton), son morceau de bravoure, Terraplane blues, et un air dans lequel on sent sa part d’ombre, Crossroads blues
http://official.fm/tracks/218312 : 32-20 blues
http://official.fm/tracks/218314 : Terraplane blues
http://official.fm/tracks/218316 : The’re red hot
http://official.fm/tracks/218320 : I'll dust my broom
http://official.fm/tracks/218324: When you got a good friend
http://official.fm/tracks/218326: Crossroads blues

Lire la suite du texte en PDF

Message n°18
Wolfgang Amadeus Mozart
Poussé par un père qui excellait déjà en musique et qui lui a enseigné cet art très jeune, ainsi qu’à sa sœur Nannerl (surnom pour Maria Anna ; V. le merveilleux film à son propos), Wolfgang Amadeus Mozart a montré très tôt un immense génie qui l’a porté au Panthéon de l’art musical classique. Arrivé tardivement dans la tradition baroque, annonçant le romantisme, il s’est illustré dans tous les genres : concertos et symphonies, opéras et musique de chambre, messes et requiems, sonates et arias, menuets et contredanses, cantates et divertimentos… Nous proposons de lui une cantate sublime :
http://official.fm/tracks/215455

 

Lire la suite du texte en PDF

Message n°17
Blind Blake
Né  aux alentours de 1893, à Jacksonville, en Floride; et mort vers 1933, Blind Blake est un joueur de blues, guitariste, tendance RagTime, une sorte de Scott Joplin à six parfois appelé « The King of Ragtime Guitar ». Il a enregistré quelques quatre-vingt chansons pour Paramount Records entre 1926 et1932. Contemporain de Jimmy Rodgers, et très proche en style de Blind Boy Fuller, autre guitariste de blues américain, il laisse un souvenir inoubliable, malgré la médiocité de conservation de ses enregistrements, beaucoup moins bons que ceux de Robert Johnson, par exemple, comme vous pourrez en juger en écoutant :
No more : http://official.fm/tracks/143709
http://official.fm/tracks/218263
http://official.fm/tracks/218269

 

Lire la suite du texte en PDF

Message n°16
Jimmy Rodgers, le breakman
Immensément connu de son temps, largement ignoré de nos jours, c’est un des « grands » de la Country Music. Jimmy Rodgers a vécu de 1897 à 1932, année où il est mort de tuberculose (en abrégé TB, d’où son « TB Blues »). Eminent joueur de country music (V. G. Herzaft, La country music, Que Sais-je ?, p. 32 s.), guitariste s’accompagnant lui-même, il flirte avec le jazz (genre New Orleans ; il a joué avec Louis Armstrong) et, surtout, avec le blues, au point que l’on peut dire que c’est l’un des premiers blancs a s’y être distingué. Ecoutez trois de ses meilleurs morceaux 
No hard times : http://official.fm/tracks/209662
Mule skinner blues : http://official.fm/tracks/209686
Ball room blues : http://official.fm/tracks/211909

Lire la suite du texte en PDF

Message n°15
« Bella ciao ».
Chanson italienne traditionnelle et populaire, d’origine piémontaise, à but protestataire, elle connut une multitude de versions à travers les époques, souvent de ton protestataire. Elle fut chantée par les « mondines » (ouvrières saisonnières des rizières de la plaine du Pô), puis devint le chant des partisans italiens. Elle a été enregistré en octobre 1919 à New York par Mishka Ziganoff, un accordéoniste tsigane. On connait aussi deux autres enregistrements de ce morceau : en 1921 par Abraham Moskowitz et en 1922 par Morris Goldstein. Ecoutons en plusieurs versions sur YouTube :
Version dite « originale » : http://www.youtube.com/watch?v=4CI3lhyNKfo&feature=related
Version dite iranienne : http://www.youtube.com/watch?v=SNocyz1NRjAersion
Par Manu Chao : http://www.youtube.com/watch?v=2-1P68DlVZo&feature=related
Par Yves Montand : http://www.youtube.com/watch?v=UZ4kqjAwevs&feature=related

 

Lire la suite du texte en PDF

Message n°14
Le sentiment amoureux chez les messies du piano romantique
Le Romantisme se caractérise par l'extériorisation chez les artiste du « moi ». La période à laquelle on se réfère en musique classique par ce nom est celle où les compositeurs réalisent leur introspection en exprimant par le biais de leur art, les extases et les tourments de leur âme. Ainsi, certains diront que les dix doigts de Frédéric Chopin étaient le prolongement de son âme. La plupart des œuvres créées par les messies du piano romantique de l'ère romantique s'inspirent des rêves, des cauchemars, de la mélancolie, de la passion ou de la haine. L'ensemble de ces états psychologiques se retrouve dans le sentiment amoureux.

Lire la suite du texte en PDF

Message n°13
Viola caipira : une guitare à dix cordes en acier, du Brésil
Sem os Mouros não teriamos Tonico e Tinoco; ou uma historia de varias invasões culturais.
O Que é O Que é?
A viola caipira, também conhecida como viola sertaneja, viola cabocla, ou viola do Brasil, é de maneira geral uma guitarra de dez cordas, (ou cinco pares de cordas), tocada de maneira clássica, sem plectro.   Este instrumento ubíquo em todo parte do pais é o motor da musica mais popular no Brasil, e as duplas caipiras que o confirmem!
Agora menos presente que antes no choro ou no samba, jáfoi uma vez o instrumento de escolha.  Hoje é associado com musica caipira, com musica folclórica nordestina, com musica do interior do sudeste, ou musica do mato grosso (pantaneira)...  De qualquer maneira o som da viola caipira esta ligada profundamente com a identidade musical brasileira.  O mito popular ligado ao instrumento e a eles (ou elas-- Helena Meireles!) que o tocam tambem demonstra o quanto este instrumento é simbólico da identidade de um Brasil profundo.   Dois belos textos a não perder:  Simpatias de Carlos Eduardo Senju e As Doenças da Viola de Thomas Calil:
(http://vaimetocaumblues.blogspot.com/2010/10/mitos-e-supersticoes-ao-redor-da-viola.html)

Lire la suite du texte en PDF

Message n°12
Les fonctions de la musique dans la publicité
Dans un ouvrage référence portant sur musique et publicité, Julien (1989) a proposé un habile et judicieux parallèle entre le langage et la musique. S’appuyant sur le rôle joué par les signes musicaux, il a relevé cinq fonctions de la musique publicitaire. Chacune, à une place plus ou moins prépondérante, apparaîtra dans l’élaboration et la présence d’une musique créant un « air  de marque ».

Lire la suite du texte en PDF

Message n°11
Antonio Lucio Vivaldi
Né le en 1678 à Venise et mort le en 1741 à Vienne, était un violoniste et compositeur italien. De chevelure rousse, prêtre de son état, il était volontiers surnommé il Prete rosso, le prêtre roux. Son œuvre, caractéristique du style baroque est colossale. Elle a exercé une grande influence sur ses contemporains et sur J. S. Bach, qui a retranscrit nombre de ses concertos. Pourtant, il est rapidement tombé dans l’ignorance et resté quasiment inconnu jusqu’à la fin du XIXe siècle (V. Le saviez vous ?, antérieurement). Comme ce fut le cas pour de nombreux compositeurs du XVIIIe siècle, son œuvre ne rencontra d’intérêt qu’auprès de quelques érudits du XIXe siècle, à la faveur de la redécouverte de Jean-Sébastien Bach ; et sa véritable reconnaissance a eu lieu pendant la première moitié du XXe siècle, grâce aux travaux d'érudits ou musicologues. La vie de Vivaldi est marquée de nombreuses lacunes et imprécisions qui entachent encore sa biographie. Certaines périodes demeurent complètement obscures, de même que les nombreux voyages entrepris ou supposés dans la péninsule italienne et à l’étranger. Ceci est également vrai pour la connaissance de son œuvre et l’on retrouve encore des pièces que l’on croyait perdues, ou qui demeuraient inconnues. Il nous a laissé des concertos inoubliables, comme les archi-connues « Quatre Saisons », mais certaines le sont moins, comme son concerto pour deux trompettes, en Ut, que nous proposons ici dir. O. Ackermann :
http://official.fm/tracks/191200

Lire la suite du texte en PDF

Message n°10
La gestion collective : questions/réponses
Quelle différence avec les licences légales ? Les artistes, auteurs et producteurs disposent d’un droit d’autoriser ou d’interdire l’utilisation de leurs œuvres. Dans le cadre d’une licence légale, les autorisations sont données aux utilisateurs par la loi, en échange d’une rémunération fixée, la plupart du temps, dans le cadre d’une commission administrative présidée par un représentant de l’Etat.

Lire la suite du texte en PDF

Message n°9
Toute la musique.
Il est un préjugé qui tend à disparaître (aujourd’hui), mais qui a la vie dure, très dure. Celui selon laquelle seule la musique dite « classique » est de la vraie musique ; le reste n’étant, tout au mieux, qu’un divertissement, une variété, une musique facile. Ce sentiment tend à disparaître parce que les nouvelles générations écoutent de plus en plus d’autres musiques, aiment d’autres musique que la musique classique.

Lire la suite du texte en PDF

Message n°8
Les inventions de perfectionnement au XIXe siècle.

« Le poignet plus souple ! » ; « La main plus arrondie ! » ; « De grâce, contrôlez votre annulaire ! ».
Ces trois phrases reviennent régulièrement dans la bouche des professeurs de piano et deviennent nécessairement un leitmotiv pour les élèves rêvant de fouler la scène de la salle Pleyel. La main a toujours été le lien indispensable entre la pensée du compositeur ou de l’interprète et l’expression musicale pianistique. 

Lire la suite du texte en PDF

Message n°7
Le « mash up »
L’image fait aujourd’hui une entrée fracassante dans le spectacle vivant, ce qui ne manque pas de poser, en termes de droits d’auteurs, de multiples problèmes.
Les plus récentes technologies de traitement du son et de l’image ont permis l’émergence de nouvelles formes de créations à base de « samples » (extraits) sonores et visuels.

Lire la suite du texte en PDF

Message n°6
Origine de la musique
On a beaucoup écrit sur les débuts de la musique, dans une perspective historique. On ne sait pas du tout ce qu’elle a pu être, faute de moyens d’enregistrements à l’époque, ou même de moyens de transcription.

Lire la suite du texte en PDF

Message n°5
Bach (Jean-Sébastien)
Johann Sebastian Bach (1685-1750), ou Jean-Sébastien Bach en français, est un compositeur, organiste, claveciniste, violoniste et altiste allemand de l'époque baroque. Il se dispute avec Mozart la première place parmi les musiciens dits classiques, un peu devant Beethoven, mais avec une légère avance due au fait que son style, très quaternaire, se prête merveilleusement bien à des adaptations, notamment en jazz, ce qui le rend étrangement contemporain à nos oreilles : en illustration un extrait de deux toccatas (BVW-910 et BVW-911), au clavecin, jouée par Ralph Kirkpatrick :
http://jeromehuet.official.fm/track/176073
http://jeromehuet.official.fm/track/176097

Lire la suite du texte en PDF

Message n°4
Maceo Parker : 2% JAZZ et 98% FUNK
S’il est un musicien qui incarne, encore et toujours, la musique Funk…, un gardien d’un temple bâti par James Brown, George Clinton ou Sly Stone…, un professeur écouté et vénéré par plusieurs générations de musiciens…, un performer totalement dédié à son art, écumant les scènes autour du monde 200 soirs par an…, cette légende vivante est Maceo Parker.

Lire la suite du texte en PDF

Message n°3
Carl Maria Weber. Carl Maria Friedrich Ernest von Weber est un compositeur allemand de musique romantique né le 18 novembre 17861 à Eutin, près de Lübeck, et mort le 5 juin 1826 à Londres. Il est l'auteur de deux des opéras les plus célèbres du répertoire romantique allemand : Der Freischütz (1821) et Euryanthe  (1823). Vous pouvez l’écouter avec plaisir, dans Quintette avec clarinette en si bémol majeur, op. 34, menuetto et capriccio presto, interprété par The Nash Ensemble :
http://www.musicalitis-ressources.com/node/119

Lire la suite du texte en PDF

Message n°2
Pourquoi la musique nous fait-elle réagir ?
Pour comprendre de quelle manière la musique provoque en chacun d’entre nous une réponse « affective », il est nécessaire de s’intéresser à ses différentes dimensions qui influencent notre expérience musicale.
En l’état actuel de la recherche, on s’accorde à distinguer :

Lire la suite du texte en PDF

Message n°1
Bob Dylan. Robert Allen Zimmerman, de son nom d’artiste Bob Dylan (le nom viendrait probablement du poète Dylan Thomas), né aux Etats-Unis en 1941 de parents immigrés juifs d'Odessa, a vécu son enfance à Duluth et Hibbing, dans l’Amérique profonde. Il est, sans conteste, l’un des plus grands poètes et musiciens américain, voire mondiaux. Ecoutons le dans une reprise de Robert Johonson, 30 20 blues : http://www.musicalitis-ressources.com/node/150
Et dans le traditionnel « Man of constany sorrow » : http://www.musicalitis-ressources.com/node/151
Ecoutons aussi, remontant loin dans le temps, « To ramona » : http://www.youtube.com/watch?v=9Xqk_fjncOI
En passant par l’inoubliable « Tambourine man », cette fois par les Birds :
Et, plus récemment, « Things have changed » http://www.youtube.com/watch?v=L9EKqQWPjyo

Lire la suite du texte en PDF